東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Vivaldi le Lun 28 Fév 2011, 2:00 am

Yuyu Deathbringer (oui, ça fait pas très japonais, je suis ouvert à toutes propositions pour le nom) :

Yuyu a le pouvoir de donner la mort, et ce, depuis qu'elle même, dans la mort, est devenue un fantôme. Après s'être lassée des fantômes, elle est partie explorer le monde, s'émerveillant de ce qu'était la vie. La vie. Ce dont précieux qui lui fut arrachée dans des circonstances qu'elle ne pouvait pas retrouver dans sa mémoire de fantôme.

Ces pensées démoralisantes emplissaient son esprit quand une fée joyeuse croisant son chemin. Jalouse de voir cette créature profiter de la vie, elle fit appel à son pouvoir. Ce jour-là, la première parcelle de gentillesse et d'humanité fut arrachée à son âme par cet acte simple, rapide, qui n'exigeait qu'une simple pensée de sa part. Cet acte horrible, gratuit, produit en elle tour à tour l'étonnement, le regret, les remords.... puis l'exaltation.

Il était si facile de détruire la vie, si facile de la faire se faner. Elle voyagea plus loin les jours qui suivirent et, après avoir étouffé ses derniers remords, accomplit cet acte sinistre sur un groupe de fées qui cueillaient des baies. Ce jour-là, la gentillesse de Yuyu fut effacée à jamais !

Une semaine plus tard, elle recommença. Dans l'élan d'extase qui s'ensuivit, elle réalisa que les fées n'étaient pas les seules à pouvoir subir ce sort, elle posa sa main au sol. Toute la végétation dans un rayon de 50 mètres dépérit. Lorsqu'un cercle de terre stérile, désolée et irrémédiablement perdue fut tout ce qui l'entourait, sa dernière trace d'humanité, de conscience disparut.

A chaque vie, animale, magique, végétale, qu'elle prenait, elle se rapprochait d'une aberration de la nature qu'on pourrait appeler un Spectre de Mort. Très vite, son surnom apparut : la Porteuse de Mort. Son nom devint Yuyu Deathbringer et tout le monde apprit à la fuir.

Elle était reconnaissable de loin. Ses vêtements de couleurs autrefois éclatantes avaient lentement tourné à un gris très sombre et se rapprochaient du noir au fur-et-à mesure que le chemin de mort s'allongeait derrière elle. Sa peau d'une pâleur extrême aidait à faire le rapprochement entre son visage et un crâne humain dénué de toute chair, symbole de la mort, son visage se creusant de plus en plus. Elle avait mis une capuche pour cacher ses cheveux et ne montrer que le visage. Les quelques mèches de sa chevelure qui dépassaient et ses yeux, d'une couleur qui faisaient autrefois sa fierté, étaient maintenant d'un gris terne, dénué de toute chaleur.

Par tous ces traits caractéristiques, Yuyu Deathbringer était l'incarnation même de la mort, parcourant le monde au hasard, disparaissant un jour, réapparaissant un autre jour ailleurs, ne laissant derrière elle que désolation. Tous les êtres vivants apprirent à l'éviter, afin de ne pas subir le même funeste destin que toutes ses précédentes victimes ; mais malgré tout, le nombre de victimes ne cessera jamais d'augmenter...





Voilà, ça me semble pas être ce qu'il y a de plus original mais bon, ça m'est venu d'un coup ^^

Si quelqu'un se met en tête de la dessiner, la description physique est là dans le texte, mais je la vois bien avec une sorte d'aura noire ondulée, fluctuante.

_________________
avatar
Vivaldi
Fantôme Admin
Fantôme Admin

Messages : 980
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 27

Profil Joueur
 : TH10 - MoF TH10 - MoF
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Okiba le Dim 17 Avr 2011, 3:44 am

Je réanime un peu le sujet.
Je compte écrire une nouvelle sur touhou, et je souhaiterais y faire apparaitre les personnages de ce projet.
Je voudrais votre accord avant de l'écrire, donc, si vous pouviez me dire si vous accepter que vos perso apparaissent.
Donc, si vous êtes d'accord, envoyez moi un MP.
SI vous avez des réclamations, des conditions particulières à propos de l'usage de vos perso,etc. Envoyez le moi aussi.


_________________

Okiba's Back in the show!
avatar
Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 24
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Mystia Lorelei le Dim 17 Avr 2011, 12:11 pm

Si tu veux employer des personnages comme Kuma-Hina, Hata-tan ou Nue-Cha, tu peux y aller, les artistes Pixiv en question adorent qu'on fasse du fandom avec leurs persos ^^

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Nasty_bdfp le Ven 06 Mai 2011, 3:18 am

Hmmm j'ai lu à peu près tout, mais à cause du surplus de travail j'avais laissé de côté (alors que j'avais une idée).... mais la fic de karasu me redonner une envie pour ce projet, je vais donc poster quelque chose^^
Mais la présentation de ce personnage se fera d'une manière un peu particulière^^'

Nightless Inaba (on change pas les Inabas).
Spoiler:
J1
Voici mon arrivée pour mon 1er jour dans l'unité de défense de Gensokyo. Mon nom est nightless inaba, je suis un youkai EarthBunny. Ceci est le 1er rapport Cette "police" a été mise en place par miss Emma Yamaxanadu-sama, qui s'inquiète du tournant qu'allait prendre Gensokyo. Il est vrai que de droles de youkais sont apparus. Pour y répondre les humains sont en partie devenus plus agressifs. Mais miss Yamaxanadu pense que si nous agissons vite il y a moyen de faire subsister le Gensokyo que nous connaissons. Miss Reisen (U. Inaba) m'a conseillée de rejoindre la police pour les aider, et qu'il vaudrait mieux éviter une aggravation des incidents de ces derniers temps.
Miss Yamaxanadu m'a présentée ma 1ère coéquipière, une petite démone nous ayant rejoint du nom de koakuma.
J2.
Ma coéquipière ne me parle pas beaucoup. Aujourd'hui fut notre 1ère mission à toutes les deux. Nous devions traquer un petit youkai s'en prenant aux voyageurs égarés dans une forêt. Nous l'avons trouvé sans torp de difficultés, puis je l'ai scellé pour l'empêcher de faire du mal. En chemin nous nous perdimes... il nous fallut 3 heures pour sortir de cette forêt, il faisait presque nuit.
J3.
Miss Yamaxanadu semble troublé, mais nous ignorons pourquoi... Elle nous envoya koa et moi au niveau du lac près d'un immense manoir rouge... Nous devions simplement observer les environs. Il y faisait étrangement froid. Koakuma m'avouait qu'elle avait travaillé pendant longtemps dans ce manoir près du lac, et que c'est sa maitresse patchouli elle même qui lui demanda de rejoindre l'Emma. Elle ignore cependant ce qui a pu la pousser à agir ainsi.
Nous ne pûmes trouver l'origine du froid, et donc nous durent rentrer en faisant chou blanc.
J4
Nous avons parlé de nos découvertes, ou plutot de notre absence de découverte a miss Yamaxanadu. Cela ne semblait pas la rassurer... qu'y avait il donc de si particulier?
J7
Rien de spécial, nous combattons des youkais de plus en plus agressif, t de plus en plus nombreux...Miss Yamaxanadu semble savoir quelque chose, mais elle ne dit rien.
J13
(Rapport de l'emma Shikieiki Yamaxanadu)
Cela fait maintenant 10 jours que la prêtresse hakurei a disparue. Depuis ce jour, les youkais n'ont cessé de gagner en agressivité, mais plus grave, le nombre d'esprit démoniaque à inlassablement augmenté. J'ai perdu le contact avec Higan, et Komachi elle même n'a pas de nouvelles. J'ai tâché de garder ma fonction d'Emma en plus de créer une protection sur Gensokyo, mais je vais devoir m'absenter quelques moments pour me tenir au courant de ce qui se passe dans Higan...
J15
Miss Yamaxanadu est partie maintenant, Miss Onozuka (Komachi) a pris le relai. Elle a décidée de nous envoyer Au niveau de la youkai mountain. Mais là bas un paysage d'horreur nous attendait: des corps déchiquetés et une plaine de sang nous attendait. J'eut un haut le coeur, et cela mempêcha de m'apercevoir qu'un tengu armé me fonçait dessus. Ma coéquipière m'a fait tombé dans le sang pour éviter le coup, mais elle se l'est pris à ma place. Paniqué, je décidais de prendre le revolver que m'avait donné Reisen avant mon départ et je tirais sur la forme volante.
touchée, le tengu s'enfuit. Je transportas ma coéquipière et on pu la sauver à temps. Avec une énorme entaille dans le ventre, elle allait être paralysée pendant plusieurs jours.
J22
L'Emma n'est toujours pas revenue, ma coéquipière blessée, je fait maintenant équipe avec Mystia Lorelei. Normalement coéquipière de komachi Onozuka, Sa motivation me redonne le sourire. Je décide de surpasser ma tristesse pour koakuma, et je reprends mon devoir pou Gensokyo. Mystia m'indique qu'elle a enquêtée sur ce que l'on a vu au pied de la montagne, est apparemment il n'y aurait que des suicides. On ignore encore pourquoi, mais par contre le Tengu nous aurait attaqué qu'en nous croyant responsable de ces morts.
Elle m'informe aussi qu'il se passerait de droles de chose en Einetei... Mais êtant donné qu'elle n'a entendue que des rumeurs, elle ne connait pas plus de détail. Apparemment miss Eirin aurait trouvé un moyen de rendre les gens heureux, ou quelque chose comme ça.
J54
Miss Yamaxanadu est de retour, est apparemment c'est très grave. Les evils spirits enfermés en enfer auraitent trouvé le moyen de se libérer, et de nombreux shinigamis (reaper, administrateurs, juge, ou même passeurs) auraient disparus.
Apparemment suite a cette déferlante de crimes, et à l'apparition de nouveaux youkais terrorisant la région, les humains dirigés par Keine Kawashira auraient commencé à monter des groupes armées, des milices... De même Rémilia Scarlet ferait de même, espérant restaurer une noblesse à l'intérieur de Gensokyo. D'autres endroits auraient été très influencés par les esprits démoniaques libérés, et changerait la anture même de certains youkais.
Je me suis fachée avec Koakuma. Elle m'accusait de l'avoir abandonné, et me disait que c'était ma faute si elle était sur un lit d'hopital.... je ne peux pas lui donner tort...
J72
Koakuma est enfin guérie, je récupère ma partenaire... Le climat est encore un peu tendue...
Dehors le village des humains s'est horriblement délabré, LEs ruelles sont sales, lugubres. Etrnagement même le soleil semble plus pâle.
Un groupe de youkai s'en est pris à un groupe d'humains. Toute la famille fut massacrée, on ne put arriver à temps. Il ne restait que le père de vivant, empoisonné. Se savant condamné, pour ne pas souffrir il me demanda de l'abbatre. J'eux les larmes aux yeux.
J73
Rapport de Komachi Onozuka:
Aujourd'hui je n'ai pas vu Nightless Inaba. Sa coéquipière en semblait pas avoir trop le moral non plus. Pour ma part j'ai discuté avec Eirin Yagokoro qui disait avoir trouvé le moyen de diminuer la peine des gens... Peut être que ça lui sera utile.
J74
Rapport de l'Emma Yamaxanadu.
Aujourd'hui non plus la jeune inaba n'est pas venue. Apparemment sa coéquipière se serait disputé avec elle. Pourtant un peu plus tot Komachi m'avais dit que ça allais mieux pour elle. Komachi elle même semblait ailleurs.
D'autres problèmes semblent s'être accumulées: Keine a formée une véritable mafia à l'intérieur de la milice, et a décider d'employer des méthodes radicales contre les youkais, ne faisant plus de distinctions entre ceux ayant mal tourné et les autres. De son côté, Remilia semble avoir rétabli une véritable aristocratie mafieuse.
D'autres vagues de suicide sont apparues, plus proche du village des humains. Et des personnes ont été retrouvées congelées...
La situation empire de jour en jour, et il n'y a rien que je puisse faire.
J82
Lettre A L'emma Yamaxanadu
Je profite de ce moment de lucidité pour établir un rapport alarmant. Komachi m'a donné quelque chose venant de Eirin. Or maintenant, il m'en faut toujous plus. Si je n'en ai pas je me mets à trembler a avoir de la fièvre,des mots de ventre. Miss Yamaxanadu: J'ai besoin d'aide, je ne sais pas ce qu'il m'arrive, aidez-moi.
J88
Cela va un peu mieux... j'ai toujours du mal a me passer de cette substance, mais j'arrive a rester lucide la plupart du temps. Hier fut mon 1er jour de reprise. Komachi semble elle de plus en plus absente -mentalement parlant-. koakuma aussi semble de plus en plus fermée et dure. Aujourd'hui Elle n'a aps hésité à tirer sur un Humain qui avait tué deux youkais et 1 autre humain, alors qu'il était désarmé. Plus j'y pense plus je me dit que Gensokyo a bien changé.
J92
Koakuma m'a sorti de droles histoires. Elle critique le pacifisime et l'immobilisme de ces dernières années, et dit que tout aurait été bien mieux si gesnokyo avait été autrefois plus ferme.
J106.
Toujours accro à cette droguer de Yagokoro... Miss Yamaxanadu m'a dit qu'il y aurait surement un antidote, mais qu'il faudrait pouvoir infiltrer Einetei. J'y ai toujours gardé des contacts, mais je n'ai pas osé lui dire.
J109.
Rapport de L'emma Yamaxanadu
De plus en plus des youkais et d' humains travaillant avec moi ont changé de comportement, je les soupçonnent de jouer double jeu. Il faut croire que nous ne faisons plus assez, et qu'ils se tournent vers d'autres solutions.
De plus une grande partie semble avoir été affecté par le poison d'eirin. Il est vrai que les effets de prime abord sont tentants. Ca serait un bon moyen de laisser tout tomber, et d'avoir la paix... mais...
A ce rythme là on ne s'en sortira pas, je vais essayer de faire infiltrer toutes ces organisations.
D'autres mauvaises choses sont arrivés dans Gensokyo. Avec la disparition de Hakurei, et l'effondrement du temple Yasaka, youkais comme humains se sont mis à fonder diverses sectes de ci de là, vénérant la destruction ou la misère.
...
J110.
Une des fées nous aidant encore vient d'exploser de l'intérieur.... avec un message : MELEZ VOUS DE VOS AFFAIRES, ET RENONCEZ COMME LES 3/4 DE GENSOKYO. La vue du couloir rempli de sang était... insoutenable.
J111
Rapport de Koakuma
Ma coéquipière Nightless est retombé dans ses mauvais penchants. Elle n'a qu'un youkai de bas étage finalement, il n'y a pas grand chose à en tirer... Je peut tout de même admetttre que la scène d'hier a été très choquante, même pour moi.
J117
J'ai réussi à me reprendre un peu. miss Yamax... Je 'mexcuses je ne suis pas capable de résister, c'est trop dur.
J120
Rapport de L'emma Yamaxanadu.
Tout le service est officiellement corrompu ou drogué, a deux ou trois exceptions. J'ai mené mes enquêtes et il semblerait que le message d'il y a 10 jours a eu son effet sur tout le monde... Beaucoup ont décidé de rejoindre l'une des deux mafias, pensant que je ne m'en apercevrai aps et que ces mafias feront un meilleur boulot... mais de toute façon je ne peut rien faire contre...
Le reste est pour la plupart devenu accroc aux drogues d'eirin, de la sorcière Merry, ou de je ne sais quel autres fournisseurs.
J122
Je n'ai pas encore renoncé, j'ai parlé aujourd'hui a Miss Yamaxanadu, et je lui ai demandé de me laisser infiltrer Einetei pour mettre fin au trafic. Etant déjà sous les drogues, et ayant des contacts dans einetei, je pourrai sans problème m'y infiltrer. L'emma sembla soupiré, marmonnant quelque chose comme "de toute façon si c'était que..." mais me donna malgré tout le feu vert. J'y partirai dans une semaine.
J127
Koakuma a abbatu un autre Youkai de sang froid, l'accusant d'avoir fait honte à l'honneur de la famille scarlet.... Heureusement elle n'a aps vu que je l'avais vu, mais je commence à comprendre la déprime de miss shikieiki.
J132
J'ai fait mon entrée dans Einetei. Reisen ne semblait pas aller bien, mais Eirin Yagokoro a prétendu que c'était juste un effet secondaire d'une des potions que reisen avait raté, et que ça passera.
Einetei avait bien changé depuis mon départ.
J14?
J'ai du mal a garder l'esprit clair. Je suis obligé de consommer régulièrement d ela drogue pour ne pas éveiller les soupçons. J'écris ces lignes lors de l'un de mes rares moments de lucidité.
J1??
J'ai perdu le compte ds jours.
J2??
Depuis quelque jours cela va mieux, j'ai parlé de mon mal être après la prise multiple des produits de miss Yagokoro, est celle ci m'a donné un antidote.
J2??
rapport jamais envoyé...
L'antidote a des effets secondaires... je me fait peur... Je ne pensais pas que... Miss Eirin disait que ce sont les effets des esprits démoniaques ambiants qui causent cela, et que le seul moyen d'éviter cela, était la consommation de drogues qui... non ... Miss yagokoro ne m'aurait jamais menti sur l'antidote, elle doit dire la vérité.
J???
Rapport jamais envoyé.
J'ai peur de ce que je suis lorsque j'ai l'esprit clair... Mais Miss Yagokoro m'a révélé que les evils spirits ambiants étaient dus à leurs libérations des enfers par les shinigamis... J'aimerai savoir .. Shikieiki... est ce vrai?
Non c'est idiot je ne peux pas...

//////////////

J1
Miss yagokoro m'a invité a rejoindre sa section spéciale. Je devais m'assurer que la distribution de ses produits, protégeant des effets néfastes des esprits démoniaques. Elle m'a donné des pillules à prendre régulièrement. Celles ci devrait diminuer les effets des esprits démoniaques, mais elle ne la distribuait car celle ci renforçait aussi l'agresssivité. Je me sens bien malgré tout, le monde n'est plus noir mais coloré. Du vert dans les bambous, du bleu dans le ciel, et du rouge souvent par terre...

Rapport de L'emma Shikieki Yamaxanadu.
Des rapports ont affirmé que Le youkai lapin Nightless Inaba a été vu, et a tiré plusieurs fois sur des fées pour convaincre les autres de consommer la drogue faites par Eirin Yagokoro. Apparemment l'infiltration a été un succès... peut être trop même, j'espère que la jeune Inaba parvient à résister à ce déchainement de violence qu'elle est forcée d'accomplir pour gagner la confiance d'Eirin.... Inaba ne se serait pas laissé corrompre.
Pourtant les survivants qui l'ont aperçu semblent dire qu'elle avait les yeux rouges imbibés de sang... Les yeux rouges de la folie...

Autant être franc je me suis beaucoup inspiré aussi de l'univers créé par karasu dans sa fic (superbe fic au passage) (donc oui je me suis inspiré d'un univers inspiré d'un autre univers inspiré lui même de l'univers de touhou.... hem).
Je sais pas si ça colle au thème, j'ai essayé un format un peu particulier, en espérant que ça plaise^^'.
Pas d'image je ne sais pas dessiner :s (le personnage dont je me suis inspiré est évidemment...
Spoiler:
reisen U inaba elle même x)

_________________
Image morte, je réfléchirais sur ce que je vais faire de cet espace plus tard.
avatar
Nasty_bdfp
Lunatic
Lunatic

Messages : 843
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 26

Profil Joueur
 : TH13.5 - HM TH13.5 - HM
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/bouledeflipper

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Mystia Lorelei le Ven 06 Mai 2011, 3:56 am

Pas mal, pas mal du tout même. Cette déchéance à long terme me plaît bien ^^.

Par contre, il y a déjà une Reisen dans les Fukenkou de Pixiv. Preuve avec le dernier dessin de 31_Violence :


Voir l'image en grand

On y voit Nue-Cha, la Sanae dark-maso, Hata-tan, Kuma-Hina et... Reisen ? En fait, il s'agit d'une version parano de la lapine, taggée ヘラんげ sur Pixiv, mais j'arrive pas à discerner l'auteur de ce perso.

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Invité le Ven 06 Mai 2011, 7:11 am

These girls are born from the strain.
Comment dois-je comprendre le mot strain?
Comme google est un faux ami, il m'affiche 16 mot différents en tant que trad.
La traduction la plus appropriée est sans doute ce qui reflète l'idée de descendance.
Mais je dois avouer que les traductions parlant de "Pression, Fatigue et Tension" sont plausibles aussi.

Alors c'est laquelle la bonne signification?

En passant, Hata-Tan est la moins oppressante des 5.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Belisaria le Ven 06 Mai 2011, 11:40 pm

Luckyfox a écrit:These girls are born from the strain.
Comment dois-je comprendre le mot strain?
Dans tous les dictionnaires que j'ai vu, et d'après mes deux profs d'anglais (tronc commun et spé), "strain" possède plus le sens de "pression, tension" que de "descendance". Et bien entendu, c'est le sens qui correspond le mieux à la clique du Fukenkou.

_________________
YouTube ▬ DeviantART ▬ Galerie ▬ Pixiv ▬ Last.fm
avatar
Belisaria
「The Exchanger」
「The Exchanger」

Messages : 1005
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 23
Localisation : At the border of dreams.

Profil Joueur
 : Th05 : MS
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Okiba le Sam 07 Mai 2011, 5:30 am

Je viens de lire ce que tu as posté sur Reisen Nasty. Bravo, c'est tout à fait dans l'esprit!
Et merci pour ton commentaire sur ma nouvelle au passage!

_________________

Okiba's Back in the show!
avatar
Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 24
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par munnypower le Sam 21 Mai 2011, 9:19 am

Bon allez, comme on m'a dit que ça rentrerait bien là dedans...

---------------------------------------------

Zetsuki Yamaxanadu : [insérez ici une image que quelqu'un aura eu envie de dessiner]

"Juger les morts de ce monde et décider du lieu où ils iront après leurs morts"
Telle était la mission qu'il lui avait été confié. En temps que Yama, Zetsuki était fière d'accomplir ce rôle et contribuer à l'équilibre du monde. Elle s'était de plus attachée à l'une de ses subordonnées, une Shinigami du nom de Komachi [nom à changer si une version Fukenkou devait exister], qui était devenue avec le temps l'une de ses amies.
Néanmoins, avec le temps, cet enthousiasme disparu. Plus le temps passait, plus elle avait l'impression d'envoyer toutes les personnes de Gensokyo en enfer. Ce sentiment se renforça lorsqu'un jour, des vivants virent la voir après un incident, causé par la paresse de Komachi. Tous ceux qu'elle avait rencontré ce jour là méritait d'aller en Enfer pour une raison où une autre. Une peur se réveillait en elle : que le monde ne soit fait que de gens mauvais, et qu'il n'y ait personne méritant le paradis.
Normalement, juger les vivants est quelque chose qui est interdit pour les Yama. Mais un jour, Zetsuki se décida à le faire. Et elle vit ce jour là ce qu'elle redoutait depuis maintenant longtemps : quelque soit la personne qu'elle regardait, elle ne voyait personne de bon. Oh, il y a avait bien quelques personnes qui effectuaient de bonnes actions, mais à chaque fois, ce n'était que pour en retirer gloire ou intérêt personnel. Toutes les personnes que Zetsuki regardait méritait d'aller en Enfer.
Cette vision la mit dans une colère noir : pas une personne n'était bonne dans ce monde ? Alors à quoi servait-elle ? Et pourquoi n'y avait-il que des gens mauvais ? Ces pensées la rendait folle. Sous le coup de la colère, elle se mit à déchirer ses manches et son chapeau, ces vêtements qui attestaient du poste dont elle était si fière. Mais après cette colère arriva un profond désespoir. Des larmes coulaient abondamment de ses yeux tandis qu'elle tenait les restes de son chapeau entre ses mains. Que pouvait-elle faire face à cela. Elle se sentait tellement impuissante... Elle était la seule à voir cela... et elle ne pouvait pas agir... elle n'avait le droit de juger que les morts après tout.

"Ce n'est qu'une histoire de droit... Mais au fond, personne ne peut m'en empêcher."

Non, elle ne devait pas penser comme ça ! Elle était une Yama ! C'est elle qui jugeait ce qui était bien ou mal après tout !

"Et qu'ai-je vu après ce jugement ? Que tout le monde ne méritait que l'Enfer ! Je suis la seule à pouvoir faire quelque chose."

Oui, elle était la seule à le savoir... et donc la seule à pouvoir agir. Mais et Komachi ? Jamais elle n'acceptera cela.

"Sauf que cette tire au flanc n'est pas mieux que les autres au final... Soit, elle sera donc la première à y passer"

Oui... Elle devait le faire. Et dans le meilleur des cas, les premiers à mourir serviraient d'exemple aux autres, et les feraient probablement changer...

Ce jour là, Zetsuki traversa la rivière Sanzu no Kawa, prête à juger tout le monde dans Gensokyo, avec dans ses mains sa baguette et la faux de son amie, dont la lame était encore rouge du sang de son amie qu'elle avait mortellement blessé.

---------------------------------------------

Heu... ça a été plus long que prévu au final. Désolé pour la longueur >< J’espère que ça reste encore dans le sujet du coup...

_________________

Bann made by Red
avatar
munnypower
Electron libre

Messages : 345
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 87
Localisation : ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Mystia Lorelei le Dim 22 Mai 2011, 1:44 am

Ah oui, mais carrément je trouve. Faire une Yama qui en veut à mort à Komachi (Sans jeux de mots), je trouve que c'est une excellente idée ^^

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Weaved le Dim 22 Mai 2011, 2:32 am

Waah! elles sont pas mal flipantes vos nouvelles mais faut pas oublier qu'il faudrait des dessins avec (j'en appelle a ceux qui savent dessiner).
Sinon j'ai bien une idée avec Reimu racketteuse extrêmement cupide etc mais faut qu'y réfléchisse un peu plus...

_________________
Excommunicate Traitoris
avatar
Weaved
Easy
Easy

Messages : 50
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 22
Localisation : Nouvelle-Calédonie

Profil Joueur
 : TH12.3 - Soku TH12.3 - Soku
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Mystia Lorelei le Dim 22 Mai 2011, 5:20 am

Nan la Reimu cupide, ça me semble trop proche de ce qu'on connait déjà... Travailler le côté Zombie donné par le fanon par contre, là ça peut être intéressant.

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Invité le Lun 20 Juin 2011, 2:13 am

Tiens, extrait d'un article sur TV Tropes que j'ai retrouvé récemment qui pourrait être un peu relié au projet :
(source : http://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/WMG/Touhou )

Spoiler:
Gensokyo is the name of a mental hospital
...and all the fantasy elements and adventures are the collective result of a bunch of fractured minds coping together. Each character's individual quirks actually come from their neuroses:

Reimu and Marisa suffer from intense hallucinations, which is why most of the world seems to be built around them. They're also paranoid, leading to them picking fights whenever they think anything strange happens.
Also, the two of them, along with Yuuka, were the very first patients of the hospital. Because they didn't have much company, they started to make some imaginary "friends" that they could fight with (well, there was Yuuka, but the caretakers thought it was better not to let them in contact with her. Not that they succeded, of course), along with recurring character Mima who Marisa claimed was her teacher and that Reimu could never defeat her (thus their rivalry). Eventually, more patients ended up in the hospital, thus there was no need for any imaginary friends when the girls finally had someone to interact with(thus explaining why the PC 98-era is Retgone).
Yuka was a schizophrenic gardener who made friends with the flowers in her garden, believing they could talk to her. She was sent away to Gensokyo for brutalizing an unfortunate soul who accidentally ruined her garden, killing several of her imaginary friends.
Rumia had always been a troubled child, but her insanity finally reached a climax when one night, she crept out of bed and assassinated both her parents. She has been found eating their bodies, calling herself a "youkai".
It was January and -35 degrees Celsius outside when little Cirno's abusive drunkard of a father kicked his simpleton of a daughter out of the house with nothing but a dress to protect her from the biting cold. Cirno wandered around, slowly freezing to death. By the time someone helped her, it was too late. The cold had irreversibly affected her nervous system, turning an already simple child into a mental retard, as well as completely inuring her from any sensations in her members. This lack of pain and feelings has led Cirno to believe she has gained immunity to, and subsequently control over frost, of which she is extremely proud.
Hong Meiling is narcoleptic and a recovering drug addict (see: giant catfish), at a specialist hospital because the latter restricts treatment for the former. She comes across as a doormat in the fantasies of others because she's lucid enough to know that playing along is best for everyone.
Sakuya is the one who initially insisted she be institutionalized for her drug problems. Meiling jokingly says she thinks she can manipulate time and throw knives because she always seems to teleport around and start poking her mid-conversation, though she realizes she just fell asleep.
Alternatively, Sakuya was a batshit crazy knife nut serial killer, so skilled she never left any traces after her murders, always getting away, almost as if she could stop time. She would have gotten the death penalty (or lifetime prison), but the attorney pleaded insanity.
Remilia comes from a family of nobles, but their fortune was lost. In desperation, Remilia went insane, becoming a serial killer suffering from a vampire complex, hiding in her decrepit mansion during the day. She would kidnap and kill people to drink their blood until she was finally stopped. She became good friends with Sakuya, who respects her as being the more hardcore of the two. Her sister Flandre (something with the genes of this family is just wrong, maybe it's all the cosanguine marriages between nobles) suffers from psychosis, and gets violently destructive when she suffers a psychotic break. She lives in a more secure ward downstairs from the others for everyone's safety, where Remilia regularly visits her.
Yukari is an old woman who suffered a stroke that severely damaged her spatial perception - she thinks she can manipulate the borders between places because she constantly misjudges where things are. Ran and Chen are her daughter and granddaughter.
Youmu constantly has out-of-body experiences, leading to a delusion that she has another, "ghost" half.
Yuyuko suffers from a neurological condition that makes her think she's always starving. She has to be chained to a chair or she'd bother everyone in a hysterical search for food, or if she could find enough, eat herself to death. There's a cherry blossom tree outside her window, and Youmu is her wardmate.
Kanako suffers from a severe God complex, or more precisely a Wind God complex. Suwako has an extremely weird combination, she has a God complex, and she also thinks she is a frog, hopping around like one.
Sanae is Kanako's daughter, and visits her mother often. She plays along with the patients' escapades, and, as of late, is becoming more eager to play make-believe, especially now that she's compared it to her comparatively dull reality. Her humans-first attitude is a reflection of her annoyance with many of the other patients.
Utsuho Reiuji worked at a nuclear central until a catastrophic nuclear accident happened and she was exposed to massive amounts of radiation, deforming her foot, forcing the amputation of one of her arms and its replacement by a prosthetic arm, and twisting her brain. Utsuho believes that she has gained superpowers (oh, and that she's a bird). She likes to wrap herself in a sanitary blanket like a cape, and make up ludicrous plans to burn the asylum to the ground.
Alternatively, Satori is a patient with a form of autism from so far into the deep end of the spectrum that she finds normal social interaction impossible. Instead, she keeps pets, a cat (Orin) and a raven that comes past every day because she feeds it (Utsuho). Since she can think well enough to require stimulation (just being rather sideways about it), she reads the facility's medical texts; since she has a habit of diagnosing others with the same things the nurses say, they all think she can read minds.
Aya was once a world famous journalist but one day had her cover blown while following some highly illegal lines of investigation. The ensuing storm saw her reputation and publishing history made a joke practically overnight; since she lived for her job, this was enough to make her completely snap. She was admitted for her mental wellbeing, but since she's mostly harmless (running back and forth taking photos for the big story she still believes she's chasing) she's allowed more freedom to run around than the others, also making her think she;s incredibly fast.
Parsee has an inferiority complex that she expresses through emotional abuse, and often has to be isolated for the sake of the other patients' well-being; this further cripples her self-worth.
Suika, Yuugi, and ZUN are patients of a nearby alcoholism recovery center. ZUN is Aya's boyfriend, and visits her fairly often. He also somehow manages to regularly smuggle beer and sake into his room, where he has parties with the other two.
Byakuren is a nurse who tries to make things better for everyone, but constant exposure to the patients causes her to fear for her own sanity.

...and so on. Each new 'game' is a pecking order being established as more patients are committed.

I challenge anyone to make a fanfic for this!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Belisaria le Lun 20 Juin 2011, 4:47 am

Oh mon dieu, mais c'est roxxor. Le pire c'est que ça pourrait être parfaitement plausible oo J'aime particulièrement les histoires de Rumia, Cirno et Utsuho. <3

_________________
YouTube ▬ DeviantART ▬ Galerie ▬ Pixiv ▬ Last.fm
avatar
Belisaria
「The Exchanger」
「The Exchanger」

Messages : 1005
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 23
Localisation : At the border of dreams.

Profil Joueur
 : Th05 : MS
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Okiba le Lun 20 Juin 2011, 8:24 am

parfait!
Ça tombe bien, il me manquait justement des persos pour ma prochaines fic!
Là, je devrais avoir de quoi faire...

_________________

Okiba's Back in the show!
avatar
Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 24
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Yozora le Mer 22 Juin 2011, 9:52 am

Nightless Inaba de Nasty m'a beaucoup inspiré, surtout la présentation en une succession de rapports rendus qui montrent la plongée progressive dans dans la folie... Bref, j'ai eu envi de faire un nouveau personnage poyr le Fukenkou Project.

Je présente donc Nemurenai Lorelei !
Spoiler:

Jour 1 : Journal intime d'une humaine normale :

Aujourd'hui, j'ai décidé de commencer un journal intime. Non pas que ma vie ait quelque chose de passionnant, mais on ne sait jamais ce qu'il adviendra demain, et il se pourrait que ce journal prenne une importance capitale un jour ou l'autre. Bref.
Je suis une humaine de 15 ans tout ce qu'il y a de plus normal. Je vis au village des humains de Gensokyo, et la vie y est très paisible grâce à la protection de Keine, et même s'il arrive que des Youkais hostiles s'installent ici, rien de terrible n'arrive jamais. J'étudie là où tous les jeunes de mon âge étudient, et tout se passe à merveille. On pourrait croire que ma vie se passe même trop bien. C'est aujourd'hui le début du printemps, et, outre le fait que la nature refleurit, je suis très contente. Pourquoi ? Parce que le retour du printemps signifie le retour de Nemurenai, qui chantera sur la place du village jusqu'à l'arrivée de l'hiver. Et j'adore l'entendre lorsque je vais en cours !
Sa voix est mélodieuse, et, au moindre son, on se croirait au paradis. Contrairement aux Youkais chanteuses de la forêt voisine, elle n'essaye pas de nous rendre aveugles. Elle arrive même à projeter de magnifiques illusions dans l'esprit des gens, rien qu'avec sa voix.

Jour 2 : Journal intime d'une humaine ordinaire :

Nemurenai est de retour ! Je suis sûre de l'avoir entendue ce matin, en allant au lycée. Puisque demain c'est samedi, j'irai la voir durant l'après-midi. Je suis persuadée qu'elle sera ravie de me voir ; il faut dire que je la connais très bien.
Je suis tellement impatiente que je n'arrive pas à rester assise pour écrire dans ce journal !

Jour 3 : Journal intime d'une humaine ordinaire :

Je viens de rencontrer Nemurenai à l'instant. Elle avait l'air radieuse, malgré un léger rhume qu'elle dit avoir attraper durant l'hiver et qui refuse de partir. Je n'ai pas pu lui parler longtemps à cause des gens qui se pressaient autour d'elle. Elle m'a priée de revenir demain pour l'écouter, comme si je n'avais pas l'intention de le faire !
Elle a raconté à tous ceux qui étaient présents sa vie durant l'hiver. Nous savions qu'elle se retirait dans la forêt, mais nous ignorions qu'y survivre y était si dur. Dès la tombée de la nuit, des créatures mi-humaines mi-bêtes sortent de leur tanière à la recherche de proies potentielles. D'après Keine, qui était venue elle aussi, ces créatures sont plus nombreuses d'années en années, sans qu'on arrive à expliquer pourquoi. Et encore moins le fait qu'elles n'apparaissent que l'hiver. Certaines personnes parlent d'un zombie qui dévorerait les gens dont le coeur est rempli de sentiments négatifs, et les âmes de ses victimes se réincarneraient en des êtres maladifs et monstrueux.
Je n'en crois pas une miette. Des animaux sauvages peut-être, mais le reste n'est qu'un conte conçu de toutes pièces Sans doute Nemurenai ne veut-elle pas qu'on cherche à la voir dans la forêt l'hiver. Après tout, elle aussi a le droit de se reposer.

Jour 4 : Journal intime d'une humaine ordinaire :

Il y avait un gigantesque attroupement sur la place du village aujourd'hui ! Nemurenai chantait encore mieux que d'habitude ! Mais... Tout ne s'est pas très bien passé. La Shrine Maiden s'est rendue au village. Pourquoi fallait-il qu'elle se pointe quand justement j'écoutais cette merveilleuse musique ?
Quelqu'un est arrivé en courant, a crié "Reimu est là, Reimu est là", et puis tout s'est passé en un éclair. La foule s'est aussitôt dispersée, et Nemurenai m'a tirée par le bras, et avant que j'ai le temps de protester, je me trouvais dans une ruelle des alentours.
Il ne fallait surtout pas que Reimu la trouve, sinon il y avait de grande chance qu'on ne l'entende plus jamais chanter dans ce village. Mes parents m'ont déjà parlé de la Miko. Depuis que Nemurenai vient chanter sur la place du village, ce qui fait plus d'une dizaine d'année, elle est devenue presque malfaisante. Celle qui nous avait toujours préservés des Youkais nous fait désormais peur.
J'en ai parlé aussi avec Keine, qui la connaît bien. Mais elle ne comprend visiblement pas non plus. Ou plutôt, je pense qu'elle ne comprend pas non plus : elle est restée muette, puis m'a simplement conseillé de ne pas faire attention à elle, que tout s'arrangerait un jour. Mais je ne crois pas que cela s'arrangera.
J'essayai de parler, mais Nemurenai me fit signe de me taire. On entendit Reimu et ses acolytes débouler sur la place du village, et s'énerver.
- Elle était là, vous en êtes sûrs ? vociféra-t-elle
- Vous l'avez bien entendue ! Elle doit être quelque part par là ! Nous pouvons demander aux villageois, lui répondit-on.
- Pff, c'est inutile. La musique leur lave le cerveau.

L'entendant arriver, nous partîmes en quatrième vitesse.

Jour 7 : Journal intime d'une humaine ordinaire :

Hier, je ne suis pas allée en cours. Apparemment, Reimu savait que je connaissais Nemurenai. Elle m'a cuisinée pendant presque toute la matinée. De quoi parlait-elle dans ses chansons ? Est-ce que tout le monde venait l'écouter ?
Elle me faisait presque peur. La pluie avait rincé tant de fois ses habits qu'ils n'étaient plus que rouge pâle, hormis quelques plaques vives çà et là, où du sans avait visiblement coulé, et les cernes sous ses yeux témoignaient de ses insomnies régulières. Quand je suis allée en cours ce matin, j'ai appris qu'elle avait refait une apparition à l'aube. Cela ne semblait pas troubler Nemurenai le moins du monde, et elle chantait comme à son habitude.

Jour 10 : Journal intime d'une humaine ordinaire :

Ces derniers jours, le rhume de Nemurenai a empiré, et elle ne pouvait plus chanter. Cependant, elle restait là sur la place, et discutait avec les passants. Tout le monde semblait vouloir détourner son chemin afin de la rencontrer. Quelle chance elle a, tout le monde l'aime vraiment ! Je suis allée lui parler, comme tout le monde. Elle m'a demandé si je n'avais pas trop peur de Reimu. Elle sait qu'elle était venue me questionner aux sujets de ses chansons. Je lui ai répondu que non, mais...

Jour 20 : Journal intime d'une humaine ordinaire :

Cela fait dix jours que je n'ai plus rien écrit dans ce journal. En réalité, à part le fait que Némurenai se soit rétablie, il ne s'est rien passé de nouveau. Du moins... jusqu'à aujourd'hui.
Je commence sérieusement à y croire. Je veux dire, aux récits de ce qu'elle disait de la vie en hiver dans la forêt. Il y a une heure à peine, à la tombée du jour, je rentrais de cours, et j'ai pris un chemin différent de d'habitude... Et puis je l'ai vue.
J'ai vue Reimu, à l'orée de la forêt. Elle me tournait le dos, face à l'immensité boisée. je l'ai entendue parler avec quelqu'un. J'étais trop loin pour entendre, mais j'ai clairement vu son interlocuteur... A ses pieds, il y avait... Ah, non, c'est trop horrible... Une créature tentait d'attraper son mollet gauche, avec un air désespéré. Elle avait l'air très, très mal en point. C'était une sorte de fusion en une humaine et un renard à plusieurs queues, dont la plupart étaient couvertes d'un mélange de boue et de sang. Ce n'était pas une Youkai, ses membres étaient atrophiés et couverts d'écailles.
Une traînée de sang venait de la forêt... Je détournai la tête une seconde, puis je regardais la créature à nouveau, mais elle avait disparue. Il n'y avait plus qu'un tas de cendres.

Jour 53 :

Cela fait un mois... Et je n'arrive toujours pas à sortir ces images de ma tête. Dès que je ferme les yeux, je revois cette créature... Et quand je dors, je m'imagine dans la forêt en hiver, puis des bêtes sauvages sortent de la terre et... Je n'arrive pas à l'écrire.

Jour 70 :

On me demande souvent ce qu'il ne va pas. Mais tout semble aller mal ! Hier, des mercenaires à la solde de Reimu ont fait une descente au village pour tenter d'attraper Nemurenai. Que peut-elle bien lui vouloir, ce n'est qu'une chanteuse de rue, enfin !? Des affiches nous invitant à ne pas la fréquenter ont été placardées sur les murs de la ville. Désormais, elle ne peut pas séjourner en ville, chaque soirs, elle doit s'en aller dormir dans la forêt.
On dirait que tout le monde est devenu dépendant du son de sa voix. Certains vont même jusqu'à la suivre dans les bois à la tombée de la nuit. "Et certains n'en sont jamais revenus", dirait-on si nous étions dans un film d'épouvante. mais ce n'est pas le cas. Pas encore.
Non, je me fais des films. Mais... Le ciel est sombre... on se croirait en automne alors que c'est à peine le milieu du printemps.

Jour 84 :

Marisa est rentrée au village ! En général, elle ne reste que très peu de temps avant de repartir, mais on dit qu'elle souhaite rester un peu... En tout cas nul ne sait ce qui l'a poussée à revenir.
Son sourire radieux illumine le village. Le beau temps est revenu, et il n'y a pas la moindre trace de la Shrine Maiden. Marisa est allée la voir et lui a remonté le moral, dit-on. Je ne savais pas qu'elle était déprimée. Mais bon, Nemurenai chante à nouveau.

Jour 117 :

Je me demande bien pourquoi Marisa reste aussi longtemps. De jours en jours, son sourire paraît de plus en plus forcé et contrit.
La place du village est animée sans interruption par Nemurenai depuis bientôt un mois, mais il paraît que quelqu'un s'est trouvé mal durant une de ses chansons. je ne sais pas pourquoi cela me trouble. Après tout, la cause de cet accident est sans doute banale.

Jour 140 :

Ces jours-ci, Nemurenai chantait souvent une bouteille d'alcool à la main, et aujourd'hui, elle était trop saoule pour chanter. Cela m'a beaucoup étonnée. Le mauvais temps semble revenir, et Marisa s'est comme volatilisée. On ne la plus vue depuis une semaine. Reimu est activement à sa recherche, et, étrangement, elle ne prête plus attention à la présence de la chanteuse. Elle erre dans le village comme une âme en peine.

Jour 152 :

Aujourd'hui, j'ai eu une nouvelle vision d'horreur. Nemurenai avait oublié son écharpe sur la place du village, et je voulais aller dans la forêt pour la lui rendre. Mais au détour d'un chemin, je sentis une odeur atroce et putride venant de derrière un arbre. Je m'en approchais et soudain, je vis que l'herbe était rougie. Du sang. Et des insectes. Beaucoup d'insectes. Il y avait... un cadavre. Je reconnus immédiatement la chevelure blonde dorée. C'était Marisa. Elle s'était ouvert les veines, tout son sang avait coulé sur l'herbe. Elle tenait encore le couteau couvert de sang dans ses mains inertes. Sa dépouille était ainsi resté à l'air durant tout ce temps, et il n'avait pas fallu longtemps pour que les vers et les insectes fassent leur travail. Un charognard lui avait arraché une jambe. Ses vêtements noir de jais étaient entièrement en lambeaux.
Je reculai, prise de court, et m'enfuyais à toute vitesse. A peine rentrée, je m'évanouis. Un orage violent venait d'éclater.

Jour 161 :

Depuis la découverte du cadavre de Marisa, les événements se sont succédés. Une pluie torrentielle ne cesse de tomber, Reimu est folle de rage sans raison, et Nemurenai a disparu. Les cours ont cessés. Je suis allée voir Keine. Elle avait l'air absente, plongée dans la contemplation de la pluie. Elle ne m'a presque rien dit, hormis un petit "L'hiver arrive". Elle doit confondre, nous sommes en été. En rentrant, j'entendis un hurlement provenant de la forêt.

Jour 175 :

"L'hiver arrive"... Peut être que... Non.

Jour 180 :

"L'hiver arrive"... Je commence à comprendre. Des créatures apparaissent de plus en plus dans la forêt. Certaines s'aventurent en ville parfois. Keine ne quitte jamais son air absent, et ne fait rien pour nous protéger. Reimu a interdit aux mineurs de sortir après vingt heures. Et Nemurenai n'est pas réapparue. Certains parlent d'aller patrouiller dans les bois pour la trouver.

Jour 189 :

Plusieurs patrouilles sont parties à sa recherche. Les gens utilises des lampes très lumineuses pour tenir les créatures maléfiques éloignées, et cela semble marcher. Mais elles sont toutes revenues bredouilles. Je pense que Nemurenai se cache. Elle doit craindre quelque chose. J'ai terriblement envi d'aller dans la forêt moi aussi. Elle ne se cacherait pas si elle me voyait.

Jour 190 :

Je suis allée dans la forêt hier soir... J'avais une torche, et je n'ai croisé aucune créature. Je n'ai rien vu. Rien vu. Seulement entendu. Entendu ce bruit horrible et strident. Je me sentis défaillir. Au moment où je fermais les yeux, je vis une silhouette rouge.
A mon réveil, Reimu se tenait devant moi. Elle se montra étrangement amicale. "Tu as de la chance que je sois dans les parages à cette heure. Je me suis empressée de te porter jusqu'au village. Tu me comprends, maintenant ?", me demanda-t-elle. je la regardais avec des yeux étonnés. Elle soupira.



Jour 246 :

J'ai décidé de reprendre ce journal. Tant de choses se sont passées...
Depuis que plusieurs patrouilles ne sont pas revenues, Reimu a avancé l'heure du couvre feu pour les mineurs. De plus en plus, au fil du temps. Le nombre de portés disparus s'est agrandi au fil du temps. Puis un jour, on n'eut plus le droit de sortir du tout. "Les créatures hostiles se font trop présentes", expliqua-t-elle.
Mais je n'en croit pas un mot. C'est vrai, depuis que le village est désert, elles ne se gênent pas pour venir s'y installer, et certaines ont des airs rappelant trop des Youkais que je connaissais. Mais il y a autre chose. J'en suis persuadée. La lumière fonctionne très bien pour les faire s'éloigner. Et puis Keine aurait résister à ces bêtes. Elle serait revenue, elle, de la forêt.
J'entends encore ce sifflement cruel dans mes oreilles. Il a dû arriver quelque chose à Nemurenai, je voudrais en avoir le coeur net.

Jour 247 :

Ce soir, j'irai dans la forêt. Je n'en ressortirai pas tant que je n'aurai pas retrouvé Nemurenai. J'aurai une torche, et ce journal. J'écrirai en même temps que je marcherai. S'il devait m'arriver quelque chose, on le retrouverait sûrement un jour où l'autre.


Me voilà dans les bois. Ma torche est allumée. Tant qu'elle brûlera, je serai vivante. J'entends tous les bruits de la forêt. J'entend aussi une voix lointaine... même bruit que la dernière fois. Je dois m'en éloigner. Je vois des ombres autour de moi. Elles s'écartent. J'entends toujours ce bruit, qui ne s'éloigne pas... Vais-je dans mauvaise direction ? Non elle se rapproche de moi. Il n'y a rien. Ma vue se trouble et ma main tremble.
Un crissement... derrière moi ?... Rien. Un battement d'ailes. Au dessus de moi ! Ces yeux injectés de sang ! Ces ailes... Le bruit... trop fort... n'entends plus rien... Une lueur... La torche ! le f... faiblit. Vite ! Il fa... pl... de feu... C'est... cette... odeur de...

[Le reste du journal est illisible]

Ensemble des témoignages recueillis par les gens du voisinage :

Le 24 octobre, vers dix heures du soir, on vit une jeune fille que personne n'avait jamais vue s'enfoncer dans les bois avec une torche. Un promeneur trouva le lendemain un carnet bleu, étant visiblement un journal intime. Il ne portait aucune indication sur l'identité de son auteur. Y étaient relatés des faits visiblement imaginaires sur des personnes dont personne n'avait jamais entendu parlé.
Plus loin, on trouva un gigantesque nid d'oiseau où se trouvaient en tout et pour tout un chapeau bleu, des habits rouges délavés, et, à côté, un tas d'os humains entièrement blanchis. Ni le chapeau ni les vêtements n'ont été identifiés par la population du village le plus proche. Un incendie s'est déclaré peu après dans la soirée, et toutes ces affaires ont été retrouvées dans la seule partie de la forêt épargnée.
Personne dans le village ne s'était rendu compte de l'incendie, et la population semblait comme hypnotisée, incapable de parler des choses des plus banales comme les événements récents du village.


Dernière édition par Yozora le Mer 22 Juin 2011, 10:30 pm, édité 1 fois

_________________
avatar
Yozora
Umbrella Zombie
Umbrella Zombie

Messages : 205
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Un peu plus loin sur la droite.

Profil Joueur
 : Th07 : PCB
Niveau: Lunatique
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Nasty_bdfp le Mer 22 Juin 2011, 10:50 am

Hmm je pense avoir compris l'essentiel et c'est vraiment pas mal, mais...

Qu 'est il arrivé à Marisa au final? je n'ai pas vraiment compris, sauf que cela renforçait l'air malsain x)

Par contre... la fin j'ai mis du temps à la comprendre mais quelle horreur é_e.

_________________
Image morte, je réfléchirais sur ce que je vais faire de cet espace plus tard.
avatar
Nasty_bdfp
Lunatic
Lunatic

Messages : 843
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 26

Profil Joueur
 : TH13.5 - HM TH13.5 - HM
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/bouledeflipper

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Invité le Mer 22 Juin 2011, 11:39 am

C'est marrant mais moi c'est l'inverse, j'ai pas bien compris la fin XD
Marisa est clairement annoncée comme morte les jours 152/161 après s'être suicidée (surement parce que son "amie" Reimu a complètement changé en mal, ou qu'elles aient toutes deux sombré dans le désespoir. En allant dans le village hanté par la Lorelei Marisa savait clairement que ça l'achèverait et la pousserait à passer à l'acte. Comme c'est le lieu où elle a passé son enfance, elle a aussi décidé d'y retourner comme pour retourner à ses origines qu'elle avait renié en quittant le village pour s'installer dans les bois. Sinon on peut aussi admettre qu'elle n'a pas pu supporter l'envoutement de la youkai et que ça a fini à la Higurashi, suicide poussé par une cause extérieure)

Du moins c'est ce que j'ai compris. Y'a beaucoup d'interprétation.
Ce que je n'ai pas pigé c'est le pourquoi de l'incendie final. Les villageois qui veulent dissimuler les preuves sous l'emprise de la Lorelei ?

En tous cas j'ai adoré cette fanfic c'était vraiment génial (une autre une autre ?)
Ca donne super envie de le faire façon BD *_*

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Nasty_bdfp le Mer 22 Juin 2011, 12:25 pm

Akiro a écrit:C'est marrant mais moi c'est l'inverse, j'ai pas bien compris la fin XD
Marisa est clairement annoncée comme morte les jours 152/161 après s'être suicidée (surement parce que son "amie" Reimu a complètement changé en mal, ou qu'elles aient toutes deux sombré dans le désespoir. En allant dans le village hanté par la Lorelei Marisa savait clairement que ça l'achèverait et la pousserait à passer à l'acte. Comme c'est le lieu où elle a passé son enfance, elle a aussi décidé d'y retourner comme pour retourner à ses origines qu'elle avait renié en quittant le village pour s'installer dans les bois. Sinon on peut aussi admettre qu'elle n'a pas pu supporter l'envoutement de la youkai et que ça a fini à la Higurashi, suicide poussé par une cause extérieure)

Du moins c'est ce que j'ai compris. Y'a beaucoup d'interprétation.
Ce que je n'ai pas pigé c'est le pourquoi de l'incendie final. Les villageois qui veulent dissimuler les preuves sous l'emprise de la Lorelei ?

En tous cas j'ai adoré cette fanfic c'était vraiment génial (une autre une autre ?)
Ca donne super envie de le faire façon BD *_*

j'avais compris qu'elle était morte, mais pas le pourquoi^^'

Sinon on peut aussi admettre qu'elle n'a pas pu supporter l'envoutement de la youkai et que ça a fini à la Higurashi, suicide poussé par une cause extérieure)
C'est la solution que je retiendrai, car pour moi Reimu n'a pas tant changée que ça (certes surement fatigué de sa traque des youkais par contre). C'est l'image qu'en a l'humaine ordinaire, au travers surement de l'envoutement de Lorelei. C'est la solution que je retiens, car le jour 190 montre qu'elle n'a pas tant changée que ça.


Ce que je n'ai pas pigé c'est le pourquoi de l'incendie final. Les villageois qui veulent dissimuler les preuves sous l'emprise de la Lorelei ?
J'en doute fortement, incendier la forêt n'est pas à l'avantage de lorelei, qui à mon avis dans cette fic est un peu comme une sirène (certes pas dans l'eau) : d'abord attirer les foules avec le chant envoutant, puis les attirer à "sauter à l'eau "ou ici à s'aventurer dans la forêt. Plus de forêt plus de moyen de piéger des humains envoutés, tout en conservant son apparence bienfaisante. De plus un incendie qui brule tout sauf l'endroit ou on a retrouvé les ossements (donc le nid de la sparrow)

Non je retiens deux théories, l'une simpliste l'autre plus recherchée:
la simpliste > Mokou
Spoiler:
Si tu as bien compris que Keine était mrote à la fin, tu doit te douter que mokou a des raisons de bruler la forêt^^'

La plus compliquée, je la trouve au jour 20, si la mi humaine mi renarde est bien ran (et je peux me tromper), alors la personne qui discutait avec Reimu était Yukari. L'histoire, je peut me tromper, veut nous faire penser que c'est Reimu devenu complètement agressive qui avait tué la renarde.... Mais et si la renarde avait été chargé par yukari, sur demande de reimu, de traquer la Lorelei dans les bois, et que c'était Lorelei qui avait pris le dessus. Dans ce cas Reimu et yukari retrouve la renarde agonisante, et une fois le décès constaté, yukari décide de bruler le corps pour empêcher sa profanation. (Doù les cendres retrouvées)
Dès lors yukari,
Spoiler:
après la disparition de Reimu, morte surement vu que ses vêtements ont été retrouvés dans le nid de l'oiseau.
décide de bruler la forêt pour se débarasser de cette menace, ce qui aurait du être fait bien avant.

Cette explication garde des zones d'ombres, et se base sur pas mal d'hypothèses, mais je reste convaincu que l'incendie venait du "camp des gentils"
Autre hypothèses:
Spoiler:
Durant son combat contre lorelei, reimu fait bruler la forêt (HAX SIGN BURN EVERYTHING), la night sparrow prends malgré tout le dessus, mais les flammes allumées ravage la forêt tandis que lorelei protège son nid de l'incendie, d'ou le fait qu'il se retrouve uniquement dans la partie non brulée..

mais bien sur tout ceci est extrapolation.

_________________
Image morte, je réfléchirais sur ce que je vais faire de cet espace plus tard.
avatar
Nasty_bdfp
Lunatic
Lunatic

Messages : 843
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 26

Profil Joueur
 : TH13.5 - HM TH13.5 - HM
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/bouledeflipper

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Yozora le Mer 22 Juin 2011, 9:54 pm

Je suis désolé si certains passages (comme la mort de Marisa) ne sont pas assez clairs !
Pour les raisons qui poussent Marisa au suicide, j'avais dans l'idée qu'on l'avait suppliée de revenir au village (pour remonter le moral de Reimu, comme elle la essayé de le faire), mais le côté désespéré et malsain de Reimu a déteint sur elle, peut-être parce que celle-ci lui a expliqué ce qu'il se passait au village. Puis elle a commencé à voir le monde en noir, s'est éloignée du village et a mis à ses jours.
Sinon, la version donnée par Akiro est valable, bien dans l'esprit de la fic ! De plus, d'habitude elle ne reste que très peu de temps au village. Cela confirme l'hypothèse d'Akiro : elle savait pour ce qui se passait au village et essayait d'échapper à l'emprise de Nemurenai.
Pour l'incendie, il n'y a pas vraiment de cause, ou plutôt plusieurs sont possibles (pour l'histoire de Yukari qui va brûler la forêt, c'est un peu tiré par les cheveux selon moi, mais après tout, pourquoi pas xD ! Je n'y avais absolument pas pensé...). Comme hypothèse, y'a aussi celle de la torche : le personnage principal en emporte une dans la forêt...

Content que ça vous ai plu, mais je ne pense pas refaire une fic du même acabit, à moins que je trouve une idée de scénario et des personnages à fukenkouiser. Là, j'ai pas trop d'inspiration...
Enfin si, mais pour un truc un peu spèce. J'aimerais faire une version Fukenkou d'un Yukkuri (en supposant que tous les Yukkuris atteints réagissent à peu près de la même manière, à quelques variantes près, car sinon on n'est pas près d'avoir fini, vu le nombre de Yukkuris différents).
Un truc du genre "Yukenkou", un Yukkuri désabusé par la vie et qui n'essaye même plus de take it easy, et qui va plutôt aller se scarifier ou étrangler/égorger/écarteler/saigner/ [entrer une pratique de torture quelconque] les autres Yukkuris. Ou alors qui va noyer ses Kyokkuris à la naissance, au choix.

_________________
avatar
Yozora
Umbrella Zombie
Umbrella Zombie

Messages : 205
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Un peu plus loin sur la droite.

Profil Joueur
 : Th07 : PCB
Niveau: Lunatique
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Vivaldi le Jeu 23 Juin 2011, 12:39 am

Bon, l'idée me trotte déjà depuis un moment...


Mokou, la torche humaine :

Elle était la fille d'un noble respecté, servant fidèlement la princesse. Elle était l'exemple même de ce qu'elle devait être, au milieu de la noblesse, de tous ces gens qui attendaient qu'elle fassent un faux pas pour dire du mal d'elle et de son père. Jamais elle ne lui avait fait défaut, jusqu'à ce jour...

Des mots mal choisis et voilà qu'on médisait de son père, lui qui avait toujours été bon avec tout son entourage. La princesse, jalouse de la popularité de cet homme auprès du peuple, décida de le punir de la pire manière qu'il soit. Il devait bannir sa propre fille et la jeter lui-même hors de la ville, la laissant à la merci des créatures de la nuit.

Le père de Mokou décida de laisser sa chance à sa fille et se suicida, laissant alors sa fille libre de vivre sa vie, même si celle-ci serait changée à jamais. La jeune fille, seule, décida alors de se venger. Elle savait que la princesse avait une sorte d'élixir secret, extrêmement précieux et en petite quantité seulement. Elle parvint à s'introduire dans le palais et voler l'élixir qu'il restait. Alors qu'elle fut repérée et se mit à fuir, elle décida qu'il valait mieux que l'élixir disparaisse pour toujours. Elle avala tout le contenu de la fiole, ignorant qu'il ne fallait en boire que 3 gouttes.

Alors elle senti pour la première fois le feu la consumer. Son estomac brûlait, fondait, libérant les sucs gastriques acides dans le reste de son organisme. Elle hurla de douleur, se griffant la peau du ventre par réflexe en réponse à cette douleur, se griffant jusqu'au sang. Les larmes coulant de ses yeux se desséchèrent quand le feu commença à consumer ses joues. Un être humain aurait déjà succombé, mais pas elle, non.

Mokou était devenue immortelle, se régénérant au fur et à mesure qu'elle se consumait. La chair brûlée était soignée en quelques secondes tandis que les flammes brûlaient une autre partie de son corps. Elle s'enfuit et trouva refuge dans un coin reculé de Gensokyo, loin de tout être vivant.

Des années plus tard, une rumeur racontait l'histoire d'une silhouette en flammes qui voyageait, laissant derrière elle des incendies qui jamais ne cessent. Les rares qui l'ont aperçue et n'ont pas été touchés par ses flammes parlent d'une jeune fille dont la chair brûle, fond, tout en se reconstituant, portant des vêtements protégés des flammes par des charmes, tant que celle qui portait ces vêtements semblait se délecter des flammes qui consumaient tout ce qui l'entourait, qui la consumaient elle.

La folie s'était emparée de Mokou, après des années de souffrance, sans une seule seconde de sommeil, rien d'autre que la souffrance... puis est venu le besoin de faire souffrir le monde. Chaque personne qu'elle touchait était condamnée à mourir. Après cela, un monticule de cendre brûlant pour l'éternité faisait office de tombe. A chaque fois, Mokou en riait et se précipitait vers sa prochaine victime.

_________________
avatar
Vivaldi
Fantôme Admin
Fantôme Admin

Messages : 980
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 27

Profil Joueur
 : TH10 - MoF TH10 - MoF
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2011, 12:59 am

Même si l'histoire est vraiment très sympa et intéressante :
Mokou, la torche humaine
Excuse-moi vi, mais j'ai sincèrement imaginé Mokou en torche humaine et ça m'a fait hurler de rire. Toutes mes excuses.

Pour en revenir à la fic précédente :

Oh damn, je n'avais pas compris que le chapeau pouvait être celui de Keine car après avoir lu que le "carnet bleu" appartenait à la narratrice j'ai de suite fait l'amalgame avec le Chapeau, pensant que c'était le sien.
Donc dans ce sens ta théorie sur Mokou s'avère logique Nasty.

La théorie sur Ran/Yukari, mouaip, reste probable, sans inclure l'histoire d'incendie. Je n'imagine pas du tout Yukari brûler la forêt pour se venger, elle a des moyens bien plus simples de tuer la lorelei si elle le souhaitait.

Comme hypothèse, y'a aussi celle de la torche : le personnage principal en emporte une dans la forêt...

Oh my, ça c'est la version la plus plausible à laquelle je n'avais pas pensé, même si je préfère la version "romanesque" avec Mokou dans le fond.

Enfin si, mais pour un truc un peu spèce. J'aimerais faire une version Fukenkou d'un Yukkuri
Guy, y'a plus de 100 (poké...*sbaf*) personnages dans Touhou et tu veux t'attaquer aux yukkuri, ces ptites bêtes qui sont déjà hyper torturées de façon toujours plus sadique par le fanon ? è_é
I SAY NO.
Trouvez des versions dark de tous les autres personnages avant cela, y'a de quoi faire.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Yozora le Jeu 23 Juin 2011, 1:34 am

Awesome, la version cramée de Mokou. J'imagine bien le rire sadique de Mokou... Ça m'a aussitôt rappelé un certain corsiare dans One Piece qui dessèche les gens... Du coup, je vois bien Mokou étranglant un pauvre passant jusqu'à ce qu'il se consume en étouffant dans une chaleur torride. Bien sordide.

Akiro a écrit:
Enfin si, mais pour un truc un peu spèce. J'aimerais faire une version Fukenkou d'un Yukkuri
Guy, y'a plus de 100 (poké...*sbaf*) personnages dans Touhou et tu veux t'attaquer aux yukkuri, ces ptites bêtes qui sont déjà hyper torturées de façon toujours plus sadique par le fanon ? è_é
I SAY NO.
Trouvez des versions dark de tous les autres personnages avant cela, y'a de quoi faire.
Ok, ne t'énerve pas, je n'en ferai rien ^^.

_________________
avatar
Yozora
Umbrella Zombie
Umbrella Zombie

Messages : 205
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Un peu plus loin sur la droite.

Profil Joueur
 : Th07 : PCB
Niveau: Lunatique
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Vivaldi le Jeu 23 Juin 2011, 3:20 am

On parle de torche humaine quand quelqu'un se retrouve en flammes. Ça n'a généralement rien de comique <_<
Bref Akiro, t'es tordue ! *ZBAF*

Btw, comme pour Yuyu, si vous avez de bonnes idées de noms, je suis preneur !

_________________
avatar
Vivaldi
Fantôme Admin
Fantôme Admin

Messages : 980
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 27

Profil Joueur
 : TH10 - MoF TH10 - MoF
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Yozora le Ven 01 Juil 2011, 5:45 am

La rédaction pourrie du brevet m'a donné faim d'écrire. Donc voilà une nouvelle histoire !

Kuroshin (contraction de kurozu, proche, et de shin, mort... et de toute façon, un peu de kuro [noir] ne fait pas de mal vu le personnage. Merci les traducteurs du net :S)

Spoiler:


...
Il posa le bouquet sur la dalle de marbre rouge. Etait-elle morte ? En tout cas on ne l'avait jamais retrouvée. Qu'était-elle devenue sinon ? Tout cela s'était passé si vite. Pourquoi s'obstinait-il à venir chaque soir dans ce cimetière ? Si elle était vivante, alors elle ne l'aimait plus. Même si elle gardait des sentiments pour lui, cette intention qu'il portait à sa pierre tombale lui paraîtrait insignifiante.
Et si elle était morte... Alors plus rien n'avait d'importance. Mais il ne pouvait s'imaginer qu'elle était morte. Son esprit refusait. Il se voyait encore, la tête dans ses magnifiques cheveux noirs sentant bon la cannelle. Quand avait-il fait cela pour la dernière fois ? Il avait perdu la notion du temps depuis ce jour. Il pensait venir tous les soirs sur sa tombe, mais peut-être rêvait-il éveillé. Peut-être était-il endormi, et allait-il se réveiller dans ses bras.

***
Quatre ans auparavant.
Elle sortit mollement de son lit, et étira les bras. Que c'était agréable de se réveiller face à ces immenses vallées vertes inondées de soleil ! Elle attrapa son T-shirt rouge et sa jupe noire, et se prépara pour sortir. Elle regarda l'homme qui dormait profondément dans son lit et griffonna rapidement une phrase sur un bout de papier et posa ce dernier sur un meuble."C'est l'anniversaire de ma mère, je pars mettre des fleurs sur sa tombe. Bisous."
Elle prit son chapeau et sortit de la maison. Elle enfourcha ensuite son vélo et pédala vivement durant une dizaine de minutes. Il fallait aller tout droit, puis tourner à droite au troisième croisement. Le cimetière était entièrement invisible de l'extérieur grâce à de grands murs en pierre. On ne voyait que quelques plantes pointer par-dessus les pierres. On aurait dit une paisible maison avec un immense jardin.
Elle saisit les fleurs qu'elle avait achetées en chemin et qui étaient alors posées sur le porte-bagages, puis elle pénétra dans le cimetière. Malgré le beau temps et le soleil qu'il y a avait, on percevait dans l'air quelque chose de sinistre. Le lieu paraissait trop calme et il n'y avait pas âme qui vive. Normal, pour un cimetière, pensa la jeune fille avec un sourire sarcastique. Ce mois d'octobre était très ensoleillé, décidément. Mais le sol était déjà couvert de feuilles mortes et sèches.
Elle enjamba plusieurs tombes avant de s'arrêter sur celle qui semblait être celle de sa mère. Elle sentit les larmes perler au coin de ses yeux, mais elle les contint. Elle avait tout de même vécut de bons moments. Elle resta là à se les remémorer pendant vingt minutes, peut-être plus.
Puis elle releva la tête, et posa le bouquet. Elle gardait les yeux rivés sur la dalle de marbre rouge.
Un bruit. Les feuilles mortes craquaient.

***
Il revint le lendemain, et le jour suivant, fidèle à son habitude. Les fleurs plus anciennes fanaient, et il les écartaient au fur et à mesure. Avec l'arrivée de la mauvaise saison, il aurait des difficultés à en trouver des belles. Mais qu'importe. Tout le jour, tous les jours, il ne pouvait cesser d'y penser. Il n'arrivait plus à raisonner sur quoi que ce soit. Cela l'obsédait. Lorsque la nuit était si sombre qu'il ne pouvait distinguer la tombe d'une autre, il rentrait chez lui. Jamais avant. Lorsque les jours étaient courts, il quittait son travail une heure plus tôt.

***
C'était une goutte de pluie. L'eau avait commencé à tomber sans qu'elle sans rende compte. Elle leva les yeux au ciel, qui s'était assombri. L'ombre des arbres environnants l'avait empêcher de sentir la présence des nuages au-dessus d'elle. Elle dépoussiéra la dalle et poussa les fleurs dans un coin, qui serait sans doute un peu plus à l'abri de l'eau.
Elle ne se rendit pas plus compte que la pluie s'était aussitôt stoppée. C'était un ciel orageux, elle ne tarderait sûrement pas à revenir. Des éclairs commençaient à apparaître au loin. Elle regarda le nom sur la tombe. Elle s'était trompée ! Comment avait-elle pu manquer la tombe de sa mère, enfin !?
Elle voulut se dépêcher de déplacer le bouquet de fleurs et de rentrer chez elle, mais elle entendit un autre craquement. Bien plus sourd, bien plus proche. Elle fit volte-face. Puis une lueur vive, puis un bruit de terre qu'on retourne, puis un cri.

***
On était au début du mois d'octobre. Lorsqu'il revint, le lendemain, il ne put rester aussi longtemps qu'il l'aurait voulu. Il faisait sombre, très sombre, même à cinq heures et demi du soir. Ce jour-là, donc, il dut rentrer rapidement.
En effet, à peine était il arrivé qu'une pluie diluvienne s'abattit. Il n'avait pas peur d'attraper froid, non. Cela lui était égal. Tout lui était égal, hormis sa visite quotidienne au cimetière. Mais il ne voulait pas trop mouiller ses vêtements. Il n'en avait pas de rechange, car il n'avait jamais pensé à en acheter, depuis quatre ans.
Il rentra chez lui, la mort dans l'âme de ne pas avoir pu rester plus longtemps.

***
Il n'en revenait pas. Cinq minutes auparavant, il jurait qu'il passait les meilleurs vacances de sa vie. Il se pinça le bras. Non il ne rêvait pas. Il regarda les gens s'affairer devant le cimetière. Il ne pouvait rien faire.
Quand il avait su que le cimetière avait pris feu, il avait couru à perdre haleine pour s'assurer que ce n'était pas là une blague qu'on lui jouait. Kuroshin était partie avant qu'il se réveille... Pourvu qu'il ne lui soit rien arrivé !
On avait beau essayer de l'éteindre, l'incendie reprenait toujours le dessus. Impossible de pénétrer dans l'enceinte du cimetière, sous peine de finir brûlé. Il se mordit la lèvre jusqu'au sang.

Enfin ! Le feu avait fini par s'éteindre, presque de lui-même, arrivé à bout de souffle et n'ayant plus rien à brûler. Il devait voir l'intérieur du cimetière. Il se fraya un passage, mais on le repoussa. La police voulait voir les lieux tels qu'ils étaient.
Il ne l'apprit que le soir. On avait trouvé le cimetière entièrement vide. Toutes les plantes avaient disparues, les fleurs sur les tombes aussi. Il ne restait plus que les immenses et lourdes dalles de pierre. Cependant, une tombe se différenciait des autres. C'était une dalle en marbre rouge, devant laquelle on avait trouvé une flaque de sang que la terre avait absorbée, et dont il ne restait plus qu'une plaque rougeâtre et et sèche. Sur la tombe, étaient posés des habits bleus et rouges.

***
Un an après sa disparition.
Il avait toujours dans son sac cette veste rouge et cette jupe noire. Il avait décidé que cette pierre serait la tombe de celle qu'il avait aimé. Certes, elle contenait les restes de quelqu'un d'autre, mais cela n'avait guère d'importance. En réalité, son souvenir non plus n'avait guère d'importance. C'était du passé. Il devait refaire sa vie, après tout, le malheur s'abat sur chacun un jour ou l'autre et d'autres personnes avaient vécu des histoires encore plus tristes.
Durant un an, il avait fleuri cette tombe autant que possible. Mais cela lui revenait cher désormais. Il voulait tourner les talons et ne plus revenir. Mais il sentit qu'il ne pouvait pas. Quelque chose le retenait.
Une voix ? Non, c'était une hallucination. Etrange, comme hallucination. Que disait-elle ? Un son diffus parvint à ses oreilles. Il aurait juré avoir entendu le verbe rester. Mais c'était son esprit qui lui jouait un tour.
Il s'éloigna. Cette fois, il perçut la voix très distinctement. Elle parlait de l'oubli. Elle n'en voulait pas. C'était une voix tremblante et fébrile. Une voix d'un corps maladif. Elle voulait que tous les esprits soient tournés vers elle, que tout le monde pense à elle.
Il sortit du cimetière. Il se faisait des films, c'était certain. Il devait s'imaginer intérieurement ce que dirait une voix, s'il venait à en entendre une. Cela n'avait rien de rationnel, ça ne pouvait être vrai.
Il essaya de penser à autre chose. Impossible. Il n'y arrivait pas. Le son de cette voix lui avait dévoré l'esprit. Il ne pouvait littéralement pas penser à autre chose. Machinalement, ses jambes le portèrent jusqu'à chez lui, mais il ne parvenait pas à se rappeler son adresse.
Le lendemain, son esprit était à nouveau libre, mais le soir il revint au cimetière, et s'étonna que le gardien s'occupât de polir cette tombe de marbre rouge.

***
Il ne pouvait plus bouger. Il ne pensait plus à celle qui l'avait quitté. Il avait un air béat, face à cette tombe. Il se sentait dévoré de l'intérieur, comme si on lui avait arraché un bout de chair. Une question résonnait comme un glas dans ce qui restait de son esprit.
Pourquoi était-il revenu ?
Pourquoi était-il revenu ?
Pourquoi était-il revenu alors que le ciel était si sombre ?
Pourquoi était-il venu pendant ces quatre longue années ?
En trois ans, il n'avait plus jamais pensé à cette jeune fille disparue alors qu'elle était recueillie sur une tombe. C'était une autre qui avait occupé son esprit. Il ne l'avait jamais vue. Des images déferlaient dans sa tête, alors qu'il n'avait jamais vécu ces histoires. Il vit une petite fille assise par terre, dans un coin, seule, alors que des enfants jouaient plus loin. Elle avait essayé de se montrer amicale, joyeuse... Mais cela n'avait pas marché. Ils l'avaient ignorée. Tout le monde l'avait ignorée. On passait devant elle sans la voir. Puis un cri strident.
Elle était en colère. Il ne savait pas qui, mais il savait ses sentiments. Elle avait marre de l'oubli, marre d'être ignorée, marre du froid, marre de la terre, marre du sombre, marre de l'humidité.

Il courut vers l'entrée du cimetière. Mais c'était peine perdue. Il le savait. Une détonation se fit entendre et il fut aveuglé par la lueur jaune. La foudre. Le cimetière avait été frappé par un éclair. La végétation prenait feu. Comme il y a quatre ans.
Un instant plus tard, il était tombé par terre, bloqué par les flammes. Il se releva pourtant. Il s'approcha d'une tombe. C'était la tombe de la mère... de la mère de qui ? Il ne savait plus.
Il entendit la terre qui bougeait. La terre remuait. Comme si les morts ressortaient de sous terre. Son esprit était désert, une coquille vide. Il ne pensait plus. Il ne bougeait plus. Il ne cilla pas quand la terre cessa de trembler.
Ni quand il sentit quelque chose par-dessus son épaule.
Ni quand il entendit un bruit de déchirement. Un bruit de chair qu'on arrache.

Dans la lueur des flammes semblait danser une silhouette inerte, les bras pendants et mutilés, penchée au-dessus d'une tombe sur laquelle on distinguait un objet immobile qui gisait là.

Le lendemain, lorsque le gardien ouvrit le cimetière qui semblait être le cimetière le plus paisible de la planète, il s'aperçut qu'en lieu et place de la tombe de marbre rouge, il n'y avait plus que de la terre retournée. On y lisait distinctement le nom que l'on pouvait auparavant lire sur la tombe, "Kuroshin". Un sac était éventré, par terre. Une nouvelle tache de sang colorait le sol.
On entendit plus jamais parlé d'une tombe de marbre rouge, et on ignora complètement la disparition d'un jeune homme que l'on constata peu de temps après.

***
Kogasa avait entendu du bruit. C'était sans doute un humain égaré, et il ne fallait pas manquer cette chance inouïe. Elle s'avança dans ce qui se trouvait être un ancien cimetière. Elle regarda à gauche, puis à droite. Il n'y avait rien.
Puis elle sentit des griffes lui balafrer la joue. Elle tomba à la renverse dans un cri et regarda son agresseur, dont les mains étaient trempées de sang noir et rouge.
C'était une créature à la peau en lambeaux et noircie par les années passées sous terre, au visage tuméfié, au milieu duquel resplendissait une mâchoire aux dents blanches entre lesquelles on apercevait quelques bouts de chair sanguinolent. Par endroits, ses os saillaient et elle portait une chemise rouge et une jupe noire, toutes deux déchirées et couvertes de boue.
Un nouveau cri perça le silence du cimetière.

Personnellement, je préfère mon texte précédent. Mais bon, j'en suis plutôt content *modestie*

Vivaldi => J'aime bein le nom Yuyu Deathbringer x). Et pour Mokou... Mokotan Café moka-Mokou torréfié je ne sais pas. J'utilise des traducteurs, je cherche plusieurs mots, et en général je fait un mix de plusieurs mots, ou alors un seul... J'ai trouvé :
Sekitan (charbon)
Kanso (dessèchement :D)
Shosei (combustion) -> je cherchais "calciné", mais comme google, c'est pas fiable, je l'ai vérifié avec un autre traducteur. Mais il m'a trollé avec "calcined".
Moeru (brûlure/brûler)
Tochi (Torche) -> je te conseille très vivement de vérifier... D'une part j'ai "torche", et d'autre part... "lampe à souder" ;_;.
J'aime bien Kanso, mais y'a aussi Mokeru (Mokou + Moeru)

EDIT :
J'ai trouvé une image qui pourrait être plus ou moins rattachée au projet :


Bien noir, on verrait presque la boue noire et le sang suinter des tissus et des vêtements. J'adore Rumia xD.

_________________
avatar
Yozora
Umbrella Zombie
Umbrella Zombie

Messages : 205
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Un peu plus loin sur la droite.

Profil Joueur
 : Th07 : PCB
Niveau: Lunatique
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 東方不健康 - Touhou Fukenkou Project

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum