[Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Mar 23 Oct 2012, 9:31 am

Depuis quelques temps j'ai commencé à écrire des trucs pas super concrets (Disons que ça a commencé avant le dessin, je crois que j'ai commencé ça en 2007) mais j'ai pas vraiment voulu faire quelque chose de concret. Tout ce qui est écrit ici comporte plein de P.J. d'ordre interne à TF pour la plupart, mais certains dérivent vers le privé et auront des explications.
J'ai commencé à avoir la motivation que très récemment, il y a plein de brouillons de débuts éparpillés partout dans mon appart' et chez mes parents, des drafts pour la plupart de 2010-2011... Mais je trouvais rien d'assez cool pour commencer. Et là, en maths, tout ça a poppé dans ma tête. Parce que je fais ça en cours au lieu de suivre.

Je vous préviens, il risque d'y avoir des passages pas très catholiques.

Je suis ouvert à toute critique aussi petite qu'elle soit - une typo ou une tournure de phrase complètement perverse. Toute suggestion d'amélioration dans mon style est considérée. WHATEVER.

Quelques questions seront posées lors de l'écriture de la fic. En fait non, j'ai la flemme. Pour certains passages, je pense que je vais laisser des plans.

Je réserve le post ci-dessous, au cas où ma fic serait trop imposante. Merci aux admins de me laisser ce post.

Chapitre Ier - M Stands For Melyceria

Part ໑:
Après une nuit relativement bien festive dans le centre Coty au Havre pour les 18 ans de Morgan, un ami que j'avais rencontré dans mon IUT situé à Caucriauville, je décidai de rentrer chez moi, assez fatigué. C'est dire que 10 minutes de marche à pied, surtout à 22h, n'était pas une tâche simple pour quelqu'un d'aussi fatigué que moi. Cet événement ne passant qu'une fois dans la vie de quelqu'un, ça se fêtait toujours, et pour la troisième fois de ma vie, je pus y assister.

Dans le trajet menant à l'appartement, des sons étranges sortirent de nulle part, comme si on brisait des carreaux ou brûlait des voitures. Ces sons me semblaient bien proches du fait de leur clarté, mais rien ne se passait réellement autour de moi, la rue était plus calme qu'un désert. Je vivais à quelques pas de la gare du Havre, dans la rue portant le nom d'Anatole France.
Juste avant de dormir, je me mis à noter ces quelques phrases : « Hena-hoii seihì nohaéi, hagesa haeii Vistosga. Heidema-e ahann-helh, loi-toma senkasta. »

Arrivé à mon appartement, tout me semblait différent. Même, tout était différent. Je remarquai que le frigo était absent, remplacée par une glacière, la table était près de l'évier et la chambre de mon frère, d'ordinaire assez encombrée, resplendissait de propreté. On n'y voyait plus de téléviseur à grand écran, mais une petite télé cathodique que j'avais ramené d'ordinaire pour jouer à la PlayStation 2. Tous les meubles étaient démontés. En fait, je pensai à une chose uniquement : Un déménagement. Cette pensée n'avait pas du tout été confirmée par l'état de ma chambre qui était parfaitement en place : Mon lit était défait comme à son habitude, toutes mes affaires de cours étaient restées là,tout comme mon réveil ou mes vêtements.

J'ouvrai alors les rideaux et regardai dehors, me demandant si mon frère n'avait pas déjà commencé à déménager, mais je remarquai sa C3 blanche avec son phare arrière cassé, vide de tout élément confirmant ces pensées.
Dérangé, je me mis à dormir à poings fermés, car le lendemain fut un grand jour pour le début de la validation du Semestre 1, le tout premier DS portant sur un peu d'algorithmique.

Le matin suivant... fut vraiment vide. J'aurais vraiment pensé au chan IRC de Touhou-France, que je fréquente très régulièrement, un jour de grande convention du type Japan Expo.

Pourtant, ça me fut très inhabituel. Toutes les chaînes de radios que je capte produisirent un son blanc, comme si elles étaient coupées. Pourtant, à six heures du matin, c'était très actif, car je ne me décidais jamais sur ce que je voulais le matin en me levant. Un gros blanc qui me laissa dans le doute, car mon chat était là mais pas mon frère.

Sans vraiment prêter attention, je me préparai pour aller en cours mais je remarquai sur mon cou une marque assez étrange qui semblait être une chauve-souris, mais pourtant je ne me suis pas blessé ces derniers mois. Une telle blessure remonterait à ma chute de vélo il y a de cela sept ans où je me suis ouvert le genou... Mais sur le cou c'est tout à fait improbable, ça m'aurait tué sur le coup si c'était une véritable blessure. En sortant de mon immeuble, qui s’avérait être une ancienne librairie, je remarquai une forme étrangement ressemblante à celle d'une chauve-souris, comme si on avait vraiment décidé de me faire un mauvais coup aujourd'hui.

Allant en cours, je dus obligatoirement passer par la case bus avant de pouvoir véritablement aller dans les salles de classe. Mais les bus, eux, d'habitude bondés, furent absolument vides... En fait, il y avait quelques-uns de mes amis, mais sans plus : Merlin, assis sur des sièges larges à l'avant dans le sens contraire de la marche ; Thanh Vinh, assis près des portes ; Morgan à mes côtés ; Gabriel et Alexandre en train de parler de Memes, au fond du bus. En réalité, partout où j'allais, c'était très vide, et certaines personnes eurent l'intelligence de me dire de me reposer... Ce que je fis à l'instant.

Le soir venu, en Algo, je discutai avec Morgan des choses qui s'étaient produites auparavant : La marque et la chauve-souris. Juste après, il y eut une sorte de secousse qui n'a rien endommagé dans l'IUT, comme un faux séisme... Il n'y avait rien à comprendre, mais une voix assez féminine me rappelant une certaine Mélissa que j'ai connu me dit « Viens, petite vampire... Viens à moi comme tu le voulais il y a de cela un an... »



─ Attendez, un an ? Mais déjà vous êtes qui ?
─ Tu devrais le savoir, je suis quelqu'un qui t'était chère...
─ Oui... mais bon si vous parlez de Mélissa, je crois pas qu'il y a un an vous m'étiez chère. Le 19 octobre est passé, hein.
─ Ouais bon hein, il semblerait que tu aies parlé de moi récemment. Je ne me souviens pas de la personne avec qui tu parlais mais c'était vraiment hors-lycée.
─ Aaaah, tu parles de Luum, hein ? Oui bon j'avoue avoir dit ça mais c'était à titre informatif. Bon maintenant Mélissa tu dégages, je n'suis pas une petite vampire, quoique vampire je veux bien. T'as quoi à me montrer pour être dans une brèche ?
─ Non en fait tout ça c'est des effets spéciaux.
─ Explique moi pourquoi je te vois. C'est pas un film, c'est de l'authentique.
─ Tu ne te rends pas compte que tu parles dans une fic et pas dans un truc réaliste ?
─ Bordel... Bon je viens si j'ai le temps de revenir pour vendredi à 19h.
─ On EST vendredi, et y'aura normalement aucune incidence sur ton planning. Et celui à ta droite a l'air assez suspicieux.
─ Ouais, c'est Morgan. Il regarde toujours les gens inconnus d'un air suspicieux pendant trois mois.

Part ໒:
« Suspicieux, hein... Bon, tu viens ou pas, pataute ? »
Ce fut sur ces mots que je décidai de parcourir un monde nouveau en compagnie de Mademoiselle Abeille, un monde dans lequel je pensais être un monde meilleur. Il y eut en effet cette brèche qu'elle avait qualifiée « d'effets spéciaux » mais qui était plus que réelle. Je la traversai, mais je fus surpris par sa forme : en effet, je pensais à un trou-de-ver comme on voyait souvent à la télé, dans des films de science-fiction très galactiques, mais ce n'était qu'un vulgaire couloir étroit de moins de deux mètres. Il était seulement gris, ne comportait que des portes numérotées également réparties sur toute la longueur... infinie.


« Bon, tu sors de la porte 6776... »

6776 ? Je me souvins de 76² = 5776, mais rien de très particulier sur 6776.


─ Nous y voilà. Le couloir du Désespoir.
─ Désespoir... ? Dis, Mely, je ne crois pas que ce soit du désespoir, c'est très bruyant.
─ En fait, ce couloir était une prison pour les personnes trop optimistes. Pour les punir, on a créé ce couloir... Mais bon, c'était une torture car les gens devaient aller dans des chambres très lointaines. Les portes sont espacées de 10 mètres, comme tu peux le constater. Imagine maintenant s'il y a 10000 condamnés. Tu es très bon en maths, mais tu n'es pas sans savoir que ces portes sont difficiles à ouvrir et que... ouais, non.
─ Rooh, tu peux pas m'expliquer un peu plus ?
─ Non.. Et puis là, on est dans un couloir interne à ta propre vie. Ferme cette porte, des personnes pourraient s'introduire en toi et te détruire ta vie.
─ Oh.


Je fermai la porte à l'instant et remarquai la disparition des valeurs des portes, nous laissant perdus dans ce couloir lugubre. Je demandai alors à Mely l'abeille de me choisir une case au hasard. Elle me répondit « 439 ». 439 ? Rien de spécial en somme... Mais il était écrit quelque chose d'assez inhabituel, qui était « Nētoí hōina haeq Roēsteş ». Cela voulait dire « Un début à tout ». Je fus surpris par un seul et unique détail : Ce fut le néant total, rien du tout qui puisse attirer mon attention. Peut-être que c'était parce que je n'avais jamais commencé réellement quelconque chose qui puisse faire de ma vie une chose viable ? Je posai une question après n'avoir rien vu, et resta sans réponse...

On put alors passer à la porte 812, qui contenait un objet scintillant d'une couleur écarlate et entourée d'une aura que je sentais frissonner en moi... Une aura maudite, je crois. Cette salle était ensanglantée, sombre, glaciale, effrayante (bref le portrait craché de mon ex-femme)... Je m'apprêtai à regarder ceci plus en détail, car ce fut absolument étrange pour une salle sans numéro défini en moi, mais Mely me claqua la porte au nez !



─ Seules les portes dont le numéro te disent quelque chose valent le coup d'être vues. Le reste est juste que du lolfiller, ne cherche pas tes fantasmes, par exemple.
─ Et donc ? C'est ma vie, tu fais pas ce que tu veux.
─ Sigh... Il y en a autant que tu peux l'imaginer. Une porte par date, tout ce que tu as vécu ce jour se terre là.
─ … Ca me fait penser à un certain Didou, avec ses chat logs.
─ Tu veux voir une porte ?
─ Je sais pas... 218, au hasard.
Et mon désir fut exaucé. Je vis ce que j'avais vécu sur une période de 20 jours, du 30 septembre au 19 octobre 2011, concernant indirectement ce 218, qui désignait quelqu'un.
─ … Et donc, c'est comme ça que tu as connu mon amour pour toi ?
─ Plus ou moins, Sparadrap.
─ Et comment tu sais ce surnom, dyuudidyuu.
─ C'était porte 835. Je sais aussi que tu as créé une série m'étant dédiée en 938.

Je pointai la porte 666.

─ Et ça, c'est quoi ?
─ Je te déconseille d'y toucher. C'est une porte interdite. Si tu y entres, tu deviendras malade mentalement. C'est la Neissa Dhowa ou la « Realm of the Mad God »

Cette porte était effectivement dissuasive. Il en sortait des bras demandant du secours, des cris de douleur, beaucoup de sang en sortait et la pancarte de la porte était détruite à moitié.

─ Bon, je crois que je vais voyager un peu ! PORTE 599_69_01 !
─ Euh... Non. Ca, c'est pas un format valide, il y a des underscores.
─ Et comment tu sais ça, je parle.
─ Je t'ai dit qu'on est dans une fic.
─ Bon, d'accord, porte 1010.
─ 1010 ? Non.
─ Quoi, non ?
─ Juste non.
─ Espèce d'inconsciente.
─ 1019 est mieux.
─ Ta gueule, cordialement.
─ Fffffffff, d'accord, va pour 1010.

Nous nous transportâmes vers cette porte, et à l'arrivée, elle me dit :

─ Tu achèves ma dague, hein ?
─ Hahaha, très drôle.

J'ouvrai la porte, je fus surpris de voir un couloir tout aussi lugubre que le mien, mais le sien avait un semblant d'internat... Un semblant, je dis bien. Et au loin, une silhouette se dessina. Une silhouette qui me fut très familière. Et cette silhouette ne fut autre que Didou. Et très bizarrement, je pus traverser la porte (sachant que communiquer entre deux mondes de type différent est impossible) et même interagir avec les objets, comme si j'eus un aspect matériel.

Je m'approchai de Didou, et me mis à discuter de choses sans vraiment savoir ce que je disais... Comme si ce fut un autre moi qui parlait en moi. Après une très longue discussion qui fut interminable pour certains, mais qui me sembla 5 pauvres minutes, je décidai de partir pour cette porte 812.

AH ! Cette pierre qui respirait bon l'écarlate et la malédiction. J'ouvrai cette porte, et allai voir de plus près cette pierre. Je la manipulais et..... plus rien, le grand vide, Je fus réveillé par quelqu'un que je ne connaissais pas, mais cette personne me parlait incorrectement. Je fus « Mademoiselle ».


Part ໓:
« Mademoiselle, vous allez bien ? Vous êtes toute pâle... »

Hein, quoi, mademoiselle ? Je ne pensais pas être une femme, mais pourtant... Je partis vérifier la pierre, mais elle fut inexistante pour une raison qui m'était obscure et pourtant, je me souvins l'avoir touchée. Paniqué, je cherchai un miroir le plus rapidement possible car se faire appeler « mademoiselle » très soudainement ne fut que dérangeant.

Il y eut un miroir relativement proche de la table qui contenait jadis la pierre scintillante, sans hésiter je la pris et décida de me regarder.


─ WHAT THE FUCK AM I SEEING !?

Je lâchai le miroir.

─ Comment ça, WTF ?
─ Mais... mais... je ne ressemblais pas à ça il y a deux jours !
─ … Hein ?
─ Aě.. Aě... mon corps... tout changé...
─ Mais c'est quoi ce bazar là ?
─ Aě.. Aě...

Terrifié...e, je me mis à m'enfuir de cette salle sombre pour me cacher des gens parce que ça me faisait chier de ne pas réaliser mon changement de corps. En effet, exit le jeune homme, place à une toute autre personne maintenant. J'étais un peu plus grande qu'avant (Au passage je n'étais pas sous LSD ou quoi que ce soit, je ressemblais vraiment à ça), de quelques centimètres, et avais des mensurations acceptables – disons que je n'étais ni trop plate, ni trop busty – et un teint très pâle qui pouvait me laisser penser que j'avais attrapé une maladie mortelle ou été effrayée jusqu'à devenir blanche comme neige. Je regardai mes mains, elles étaient absolument normales, contrairement à mes ongles qui étaient longs et teints de noirs... Je portais une robe noire qui avait un semblant de robe faite pour gothic lolita avec un décolleté peu profond, des collants noirs qui rendaient mes jambes pas trop visibles et aussi une culotte rouge rayée de rouge et noir – que je ne vis qu'après avoir atteint la porte 0, celle pleine de miroirs infinis qui ne laissent jamais échapper la lumière – qui m'était un peu flottante... Je touchai mon visage, et je le trouvai... extrêmement doux et ça me surprit énormément. Sur ce visage se dessinaient deux yeux dont les pupilles écarlate pourraient vous transpercer votre âme, pas autre chose tel qu'un cœur ou un chapeau. On voyant les crocs dépasser mais aiguisés différemment : Le croc gauche dépassait bien, et on l'assimilait à un couteau de cuisine. Le croc droit avait un semblant de couteau de salle à manger – il fallait pour cela regarder avec une loupe très grossissante. Enfin, on voyait difficilement une marque qui traversait l’œil gauche de haut en bas, ressemblant à un éclair.

Soudainement, salade. Enfin, Sÿliad. Je fus surprise qu'il apparaisse devant moi comme il était en vrai, pas comme je l'imaginais avant. Nous discutâmes un instant pour l'organisation de choses concernant le tournoi de Soku, mais sans plus.

Je m'apprêtai à franchir la porte 6776 pour ragequit, mais cette abrutie de porte ne voulut pas. Il fut écrit : « Insérez √64 € ». Je fis ce qui me fut demandé, et je retournai dans le monde qui m'était destiné... Enfin, à peu près. Tout était distordu, le monde était arrêté, si bien qu'il était impossible de pouvoir y retourner... Je refermai la porte qui m'a arnaqué à un tel point que je la claquai avec toute la rage qui circulait dans mes veines.

« Hōi, Nōzade nǎe souta níí gō joōştestǎ ? Nǎteheí ! »

Je partis pour la porte sous le nom 941. Cette porte avait l'air suspicieuse, du fait que sa pancarte semblait « collée » et non amovible. De l'animation s'en dégageait à première écoute, ce qui me convainquit pour la traverser.



─ Heu, c'est pas aussi animé qu'avant...
─ Tiens, Gezoda, on te cherchait.

Gezoda ? Attendez une minute. Etais-je devenue Gezoda ?

─ Oui, et pourquoi ?
─ Y'a un truc qui se passe dans la room I.R.C.
─ Impossible, c'est mort.
─ Nan mais si tu veux c'est juste un carnage, là.
─ Comment ça, un carnage ?
─ Le code qnnequ.
─ Code qnnequ ? Oh, god .
─ Oui, dans la room IRC.
─ IRC ?
─ Insane Ruby Chiroptera ! Me dis pas que tu as oublié !
─ Ca, c'est Flandre, encore.
─ Oui... ON FAIT QUOI !?
─ Tu te calmes, dudz.


J'entrai dans la salle et constatai un bazar monstre. C'était plus horrible à voir que ma chambre le lendemain de fête de fin d'année, je pensais voir un amoncellement de choses sans forme que seul un strangelet aurait fait. En fait, dans cette dimension, c'était tout ce que j'avais connu de ma vie. Par exemple, il y avait un pistolet bombardeur fièrement explosé par quelqu'un sur le lit qui ressemblait au mien quand j'étais plus jeune, ou encore ces deux trucs qu'on voyait à Tabora, avec une clé et une pierre. Il était écrit : « En cas d'urgence, brisez la vitre avec la clé. Utilisez la pierre pour briser la vitre de la clé qui sert à briser la vitre de la pierre … » – Je ne compris absolument RIEN.
A ce moment vint... Shiroko, qui me demanda quelques petits trucs.


─ Dis, tu veux pas me dire comment ça fonctionne et m'expliquer l'intrigue de Internat, Rêves et Comédies ? Je ne comprends absolument rien à ce charabia...
─ Non, honnêtement je n'ai aucun moment de disponible pour toi, je sais même pas comment j'ai atterri là. Demande à quelqu'un d'autre, peut-être Roger.
─ Roger ? Tu veux dire Zeykos, non ?
─ Hein ?
─ Bon... 'pas grave. D'ailleurs où est ton uniforme ?
─ U..Uniforme ?
─ Bah, on est un peu dans l'école d'Eromeist, hein..


Surprise par cette affirmation, je décidai d'aller chez moi pour mettre cet uniforme. Les cours, encore les cours, toujours les cours... Mais ça valait le coup pour mieux connaître mon passé et mon inconscient... Tout avait l'air si familier, tout ce que je vis là dans cette dimension semblaient être en fait un paquet d'expériences que j'ai eues – Sans exception.

Sur le chemin du retour, je surpris une personne que je regardais tout le temps après les cours quand il sortait une vidéo, et cette personne n'était autre que le Joueur du Grenier ! Et je me lançai à moi-même : « RIGHT. »

Je réalisai alors que ce n'était pas que des expériences vécues, mais aussi des souvenirs appréciables... Et donc, cette histoire de 941 n'était en fait que la porte 19 cachée pour qu'on m'incite à y entrer. Tout ce qui ne m'était pas drôle à vivre était soit tourné en dérision contre la personne, soit inexistant. Je me fis ensuite interpeller par Isabelle, surprise de me voir ici.


─ Dis tu vois cette personne seule là-bas ? Elle est vraiment seule contre toutes là, je sais pas ce qu'il se passe mais c'est très mauvais...
─ Mais attends une minute là, c'est pas Juuryoushin là ? Je la vois clairement de là.


Je regardai ma montre, qui afficha alors le « 12-14-1372 ». Ne comprenant rien, je décidai de regarder une seconde fois, et cette fois, « 12-08-2010 », comme dans un rêve lucide, mais pourtant cette date était étroitement liée à Didou, je trouvai ça tout à fait … normal. Les gens, après avoir bien démoli émotionnellement la pauvre déca-conscience, partirent et j'accourus pour la consoler.


─ Sigh .. Juu, qu'est-ce qu'il s'est passé ?
─ Je.... me suis faite sacquer par tout le monde... et j'ai.... écopé de.... deux avertissements...
Ah, oui... ces deux fameux avertissements que Didou a pris pour son mauvais comportement dans la première semaine de son arrivée, et jamais pardonnée.
─ Laisse-les. Ils te jugent pour ce que tu fais, pas pour ce que tu peux devenir dans le futur. Regarde au-delà de ce que tu vois, change ton attitude. Tu n'en sortiras que mieux intégrée, peut-être très respectée et même tu pourrais resplendir d'autorité !
─ Si tu le dis, pourquoi pas... Merci, girl. C'est quoi ton nom ?
─ Appelle moi... Gezo.

Et à ce moment vinrent furrtek (notez l'absence de majuscule), Porto et Guzz de chez Guzz Production.

─ T'AS OUBLIÉ LE AIIIIIIIIIISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSE
─ Bon d'accord, mais laisse-moi narrer d'abord, Porto.

Ahem, Guzz Productions. (Ou j'en étais moi ? Ah oui.) Ils parlaient de constructions électroniques, ce qui me surprit à première écoute mais soudaiement Guzz s'arrêta et dit « Tu m'exploses les synapses. »

Ensuite vint Shu, seule et qui semblait chercher quelqu'un qui me semblait être... Hikaze, je crois. Je ne me souvenais plus du nom, et lui demandai :

─ Dis, tu cherches pas Ciel de Feu par hasard ?
─ Hein ? Je ne comprends pas.
─ 火風。
─ Ah ! Hikaze ! Hum, oui.
─ Je l'ai vue y'a 19 minutes par là.

Je me surpris en train de pointer du doigt... Mon IUT actuel.

─ Attends, c'est une université là. Gezo tu crois vraiment qu'elle se terrerait là ? Les 7 départements sont inadéquats pour elle, surtout informatique.
─ Laisse-moi facepalm. Au passage, elle tiendrait pas les 7 étages, just saying.

Je retournai voir Juuryoushin mais il se faisait déjà tard dans la nuit et je dus me presser et la chose drôle avec ça est que je me mis à dire « DEPECHE MODE ACTIVATE». Avant de partir, je dis à Juuryoushin ces quelques mots : Nod'he hou-haa-nyao !

Elle me répondit : Nod'he hou-haa-dou !

Je demandai de rester en contact aussi longtemps que la vie nous le permettra, car je pensais très sincèrement qu'on allait s'entendre pour longtemps. Elle me répondit d'un air gêné :



─ D'accord, Grozo... Pardon, je voulais dire Gezo.


Part ໔:
… Mais pourquoi ? Pourquoi fus-je la seule avec cette sorte de… poids ? Je me posai toujours cette question au fur et à mesure que j’avançais dans ce monde… J’y voyais Belisaria en Patchouli, Akiro en Cirno et GlwadysChan, je pouvais leur parler mais rien n’y faisait, elles ne m’aidaient pas.

Soudainement, j’entendis une voix très familière, une qui m’avait accompagné durant toutes ces années de lycée. Elle m’interpella aussi longtemps que je l’ignorai, jusqu’à ce que je m’approchasse.



─ Hé, la taule !
─ Hein, quoi ?
─ … Mais dis, tu as pas mal changé depuis, t’as décidé de changer de look ou juste un petit coup dur à surmonter ?

Cette voix…. C’était bel et bien celle de mon ancien professeur d’histoire que j’avais en seconde. Toujours en train d’amuser la galerie avec ses cours dans la bonne humeur ! Je fus cependant surprise qu’il soit parvenu à me reconnaître sous cette enveloppe charnelle, personne d’autre n’aurait réussi.


─ Disons que, hé hé… J’ai pris un petit coup de jeune.
─ Bon… Trêve de blabla inutile et superflu, nous avons une chose très importante à te dire.
─ Dites toujours !
─ Vois-tu, dans cette zone, tous tes souvenirs sont conservés. Tes expériences passées, tes liens d’amitié, tes histoires d’a-… Non, tu n’en as jamais eu, c’est vrai, et j’en suis bien triste pour toi, tu as le profil pour en avoir une… Bref. Depuis quelques temps déjà, on voit que certaines personnes qui concrétisent un souvenir disparaissent, enlevées. Jay-Hye a disparu enlevée il y a de cela 19 minutes… Toute la zone en est affectée.
─ Et c’est donc pour ça que je me suis fait enlever par une fille que j’ai aimé en plein cours d’algo ?
─ Oui, ma grande. C’est une mission de la plus haute urgence. Tu comprends ?
─ Oui maintenant je comprends parfaitement ! Mais tant que vous y êtes je copie Didou aussi ?
─ Pas vraiment. Si je le voulais vraiment, tu aurais plutôt entendu parler de disparitions soudaines, d’IRC, et de petites amies qui se font agresser la gueule sévère. Si tu es ici, c’est parce que tu as décidé de venir de ton plein gré, et c’est pourquoi un a installé une pierre étrange à la Mathostervelingasthéïte. Ou la pierre de Xixuégui.
─ 我是安居的猫。
─ C’est faux. C’est pas toi, c’est quelqu’un d’autre et tu le sais pertinemment.
─ … 我是桶?
─ Tout à fait Thierry !
─ … /514 facepalm.
─ Bon, ton aventure commence après un entraînement très intensif, lil’vampire.

Après cette discussion qui ne me laissa pas tant de marbre que ça, je décidai d’aller chercher une salle d’entraînement adéquate n’importe-où. Il n’y eut pas un ballon dans la salle 132, mais les 10 consciences de Juuryoushin réunies. On ne put pas définir ce qu’il y avait dans la salle ‘(ç, celle de Typoland Atmosphera tellement c’était difforme. Lors de la recherche d’une autre porte, il y en eut une qui attira mon attention . Elle avait comme nom « 358/2 » et était dorée. Doutant de sa légitimité à cause du nom, je demandai à Mely si c’était pas une connerie. Au final, ça n’en était pas une et j’y entrai.

La salle était un grand gymnase de plus de 25000 mètres carrés avec deux portes : une communiquant avec le vestiaire et une autre communiquant avec le couloir principal tout en haut des tribunes. Une personne s’y trouvait là, et cette personne avait un semblant de Kyohenza. En réalité, c’était elle.

A l’intérieur de cette salle se trouvaient… 15 haltères, deux terrains de foot, et une piste d’athlétisme. Peu de gens s’y trouvaient, il y en avait… deux : Kyohenza dans les tribunes et une personne seule sur le terrain de foot. Et Kyohenza la regardait d’un air assez… rêveur.

Intriguée, je m’approchai de cette personne lentement et silencieusement… Et je remarquai un gros « 9 » en plein milieu de son maillot. Cette personne avait les cheveux gris qui étaient plus courts que les miens (hell tous les ont plus courts). Elle était de taille moyenne, mais étrangement j'avais une sensation de déjà vu. Je tapotai cette personne .... Yeux presque dans le même ton de couleur mais en plus bleuté, et des sourcils assez épais... Le portrait craché d'un certain Shirou Fubuki ! Oh my.


─ Dis, qui es-tu, jeune fille ?
─ Moi ? Gezoda.
─ Je vois… Tu es la propriétaire de ces lieux ? Il me semble avoir entendu que tous ces lieux étaient tiens.
─ Bizarre, je ne savais pas…
─ Bon, je reviens, Shakkam m’appelle ! Au passage, j’ai aussi entendu dire que tu venais pour t’entraîner, c’est pouquoi Kyo, Shakk et moi-même t’y attendions.
─ Oh, bien, tu as tout à fait raison !

Je faisais face à une telle chose… mais cela valait-il le coup ? Perdre un corps de rêve pour pouvoir tenir mon aventure jusqu’au bout ?

─ … Zoda, tu ne le perdras pas, ce corps !
─ S…Shu ? Mais qu’est-ce que tu fa─
─ Je suis venue avec Hikaze. Pour t’encourager.
─ … … … … Salutations, vampire. Je suis Hikaze. Franchement, tu ne t’attendais pas à me voir, hé hé…
─ Tout ce petit comité… 88 personnes, rien que pour toi. Pour t’encourager. On est tous avec toi, Tsha, tu es notre seul espoir avant que tous tes souvenirs passés ne soient plus qu’effacés. Prends ça… C’est ce qu’on a concocté pour toi… Ca s’appelle le Sorobarn.

Je ne pus pas m’empêcher de pleurer… L’émotion fut trop vive, tous ces gens qui me soutenaient… Devrais-je faire cette aventure ? Devrais-je détruire la disparition des souvenirs et libérer les anciens qui se sont fait enlever ? Je pensai :

« … Mais je pense que je suis la seule personne du monde réel ici, et si jamais j’échoue…
… Est-ce que je disparaîtrai ?
… Ne serai-je plus qu’un souvenir ?
… Ou bien tout simplement mon existence aura-t-elle été effacée de l’histoire ?
… Je n’en sais rien…
… C’est une mission périlleuse qui s’offre à moi…
… Choisir entre oublier ou être oublié…
… Ou bien sauver tout le monde…
… Tout reste à voir…
… Et ce sdkfqad d’auteur a eu l’intelligence de mettre ça en part 4…
… Attendez mais pourquoi je pense ça moi ?
… Enfin…
… Je ne veux pas détruire le monde du souvenir…
… Mais vu que tout le monde me soutient…
… Cruel dilemme… »

Je sortis ma Black Hole Curser et mon Tack-tavhorii et les lâchai contre le sol.

─ Hé, mais qu’est-ce que tu fais, là ?
─ Je laisse tomber–
─ NON. Tu veux vraiment tous nous tuer ?!
─ Attends, je n’ai même pas fini ma phrase. Je disais que je laisse tomber ces armes pour faire cet entraînement, ça sera ça de moins à porter.
─ Après tout ce que nous avons fait pour toi pour ton intégration ici… On t’a aidé pendant ces années et là… C’est à ton tour de nous aider, Gezo.
─ Tu sais, j’ai toujours été dans cette optique de toujours vouloir rendre service. J’ai mes propres buts aussi, mais ce n’est pas pour autant que je laisse tomber le reste, Isa… Après tout, c’est pour la bonne cause que je vous quitterai tous pendant trois mois, coupée de tout le monde.
─ Trois mois, hein… Tu sais, je n’oublierai jamais ces moments passés ensemble, t’avais réussi à créer une matière extrêmement étrange, te souviens-tu ? Mais aussi, cette fameuse pierre… Sans toi et ton esprit farceur, cette quête me sera très ennuyante…
─ Je reviendrai te voir, je te le promets !


Je me mis à partir lorsque soudainement, Isabelle se mit à crier un « Agrou » très fort et me câliner tellement fort que j’en couinai. Oui, j’en couinai.
Les gens qui étaient près de moi étaient tous tristes de me voir partir ainsi pour trois mois d’entraînement. Je leur fis un mot d’adieux, pour tout ce qui allait se produire ensuite.
Après ces trois mois, j’en ressortis avec un esprit sain et un corps encore plus sain ; pleine de fougue, de vitalité et d’énergie. Tout le monde sut pour ce jour et s’attardaient devant la porte… juste pour moi.
Ils me donnèrent un par un le cadeau et le mot d’encouragement qu’ils avaient préparés pendant cette période, et certains furent ma foi très surprenant.
Juuryoushin m’offrit un « Namerii » et me dit « Fais-en bon usage, sis. Ca slash tout ce que tu peux en moins de temps qu’il en faut pour réagir. »
Hikaze, c’était le Shasyi di Mazhey. « Je savais qu’il te manquait ça. Le voici, rien que pour toi. Si tu n’y vois aucun inconvénient, je serai ta partenaire en cas d’urgence. »
Isabelle joua dans la simplicité avec des fleurs. « Merci pour tout ce que tu as fait, Gezo. »
Shu ; c’était l’excentricité avec de l’huile de poisson. « Tu en auras besoin au moins un moment dans ta vie. »
Mokou a creusé bizarrement et sortit un chapeau comme celui de Koishi : « On ne sait jamais. »
Je mis ce chapeau sur ma tête, et ensuite je vis Hikaze sortir un bâton que Shu avait créé à un moment que j’appelai alors le « Hikazenageku » .
Après cette célébration qui fut sous le signe de la tristesse, nous décidâmes de partir, mais…


Chapitre II : Avant tout, il faut partir sur les bases, Hikaze.






Références:

CHAPTER 1
  • C'est dire que 10 minutes de marche à pied : Vient de la typo "Ten Sedires" de Didou.
  • Le 19 octobre est passé : Désillusion.
  • Il regarde toujours les gens inconnus d'un air suspicieux pendant trois mois. : Lors d'un RP, à l'arrivée d'un PNJ, Morgan n'a fait que ça. Ca a été ainsi repris IRL pour rire (Tout comme moi qui attendais ma viande de cuire pendant 10 ans dans le même RP.)
  • Pataute : Un mot couramment utilisé par Anjuu.
  • Mademoiselle Abeille : Mélissa vient du grec Mélissa, qui veut dire Abeille.
  • 6776 = 76² + 10³
  • Mely : Diminutif de Melissa, base de "Melyceria and Disease".
  • Sombre, glaciale, effrayante (bref le portrait craché de mon ex-femme) : Quote approximative de Dallas dans Ratchet Gladiator (Cathédrale de Kronos)
  • 218 : Melissa
  • Dyuudidyuu : Supposé être du "Moetalk", langue très étrange qui ne se compose que de dyuu, di, nya, kyu, pyu.
  • Realm of the Mad God : Ici, prononcé "Réalme of ze mad god". Jeu que je jouais en TP de SI en terminale avec tout le monde.
  • 1010 : Année de naissance de Juuryoushin, l'OC jamais terminé de Didou.
  • 1019 : Bro-Relation entre Didou et moi.
  • Ta gueule, cordialement. : Phrase dite par Nashmun quand il en avait marre d'entendre du rant dans #french (ou thibaud qui disait de la merde)
  • Tu achèves ma dague : Autre possible phrase à partir de TAMD, Tenth Attack : Mental Destruction.
  • AH ! : Couramment crié par Denis Brogniart dans les YTP de Koh-Lanta. On l'entant notamment dans "[YTP]FR pipi caca lol jeej" de Jefaischierlesgens.
  • Pas autre chose tel qu'un cœur ou un chapeau : What's up, Koishi ? - Le chapeau, repris avec l'âme, considère le malaise de Morgan quand on lui pique son chapeau.
  • On l'assimilait à un couteau de cuisine [...] Un semblant de couteau de salle à manger : Tirée de la citation célèbre : COUTEAU DE CUISINE, COUTEAU DE SALLE A MANGER.
  • Soudainement, salade. : Tiré du plat "Suddenly Salad"
  • Je m'apprêtai à franchir la porte 6776 pour ragequit, mais cette abrutie de porte ne voulut pas. Il fut écrit : « Insérez √64 € » : 8€, ragequit. C'est le concept du Raj Kit inventé par Didou et moi lors d'un délire assez lointain.
  • Le code qnnequ : Mélange du Code Fusu, séries de musiques créée par moi pour moi, et de Qnnequ, de "Ceci est un qnnequ", typo qwerty de "Ceci est un anneau"
  • Dudz : Typo de "dude" très fréquente de moi.
  • Roger ? Tu veux dire Zeykos, non ? : Tiré tout droit d'un délire skype où Zeykos, Deibi, Kero et moi devions parler comme des vieux.
  • Dis, tu veux pas me dire comment (...) on est un peu dans l'école d'Eromeist, hein.. : Petite référence à Artificial Academy.
  • Déca-conscience : Juuryoushin voulait dire "Dix Consciences", une périphrase la désignant est celle-ci.
  • "Je.... me suis faite sacquer par tout le monde... et j'ai.... écopé de.... deux avertissements..." : Le mauvais départ de Didou.
  • Regarde au-delà de ce que tu vois : Le Roi Lion 3
  • T'AS OUBLIÉ LE AIIIIIIIIIISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSE : "DSL d'avoir gueuler s" - dans les Commentaires de la chaîne de Vexios par GuzzProductions. Regardez après le comportement de Porto.
  • « Tu m'exploses les synapses. » : Vient de la même vidéo.
  • 火風 : Hiragana = ひかぜ et traduit par "feu" (ひ) et "ciel" (かぜ), d'où Ciel de Feu.
  • « DEPECHE MODE ACTIVATE» : Se dêpécher, Depeche. Jeux de mots pourri basé sur un groupe toujours d'actualité.
  • Grozo : Typo de mon nom par Didou.
  • La taule : Mon surnom de toujours depuis la seconde pour mon prof d'histoire de la même année. Celle qui a vu sa seule JE se produire.
  • Tes histoires d’a-… Non, tu n’en as jamais eu : C'est vrai, je n'ai jamais eu de ces histoire dites d'amour.
  • C’est une mission de la plus haute urgence. Tu comprends ? : Une mission de la plus haute urgitude et une grande impératitude. Cette phrase se base sur la réplique ici recopiée de Ratchet & Clank 2. (Certains éléments comme l'entraînement reprennent aussi ce jeu.)
  • Xixuégui : Chinois de "vampire"
  • 我是安居的猫 : Vous devriez pas le savoir.
  • 我是桶 : "Je suis un seau" en chinois.
  • ‘(ç : Capsfail de 459.
  • 358/2 : Si vous ne voyez pas, Morgan dira que vous avez raté votre vie.
  • Kyohenza : OC né de l'imagination de Shakkam et moi.
  • Shirou Fubuki : Personnage de Inazuma Eleven très adulé par Shakk.
  • Shirou : Bon, je reviens, Shakkam m’appelle. : Fait principalement pour faire chier Ahiru Matsuki, en réalité, parce que cette personne a créé un OC qui s'appropriait totalement Fubu.
  • Mais qu’est-ce que tu fa─ : Bien que cette phrase ne ressemble pas à une référence, c'en est une. Mon vieux CD de Ratchet & Clank 3 était très bugué, et à une cinématique le jeu répétait indéfiniment ça.
  • Sorobarn. : Sorrow Burn + Soroban.


Dernière édition par Gezochan le Mer 07 Nov 2012, 10:21 am, édité 7 fois

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Mar 23 Oct 2012, 9:31 am

>Post Réservé pour une éventuelle suite. Merci de ne pas supprimer.<

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Nori le Mer 24 Oct 2012, 1:27 am

Oooh, que vois-je, on veut me voler la vedette avec un plagiat made in china?

No jkjk. Ohwell, c'est pas mal comme début, c'est effectivement dans la même sauce de jokes et d'ambiance que la mienne, à part que ça a beaucoup plus l'air de tourner autour de ta propre vie, et non autour d'une communauté entière. (Bien que j'en sois le perso principal de la mienne, huh.)

J'attends de voir la suite. Fais-moi rêver, fais-moi ba---- non peut-être pas.
Mais GL o/

Nori
Ghostly & Troublesome Visitor
Ghostly & Troublesome Visitor

Messages : 2246
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 21
Localisation : 白玉楼

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Fyuria le Mer 24 Oct 2012, 5:55 am

pas mal du tout même si j'ai pas compris l'histoire (c'est assez rare que je lis un texte de plus de 10 ligne XD). on atted la suite alors =)

ps: tu a déja pensé à quelles personnes tu allais mettre dedant? (pas oubligé de répondre si tu veux pas =)

_________________

Fyuria
Lunatic Eyes Invisible Full Moon "Reisen"

Messages : 1057
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23
Localisation : dans la forêt de Hovos

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Anjuu le Mer 24 Oct 2012, 6:55 am

Beaucoup de nouvelles fics en ce moment, et aux concepts très novateurs, je plussoie !
Also c'est un bon début quoiqu'assez mystérieux, mais cela donne envie de lire la suite ~ Ton style d'écriture est vraiment spontané, j'aime bien, et j'attend de voir ce que tu vas faire avec ce talent !
Bon courage pour la suite, tu es bien parti :)

_________________





Merci à Belial pour les super userbars !
Pixiv

Anjuu
・-・・ --- ・・・- ・
・-・・ --- ・・・- ・

Messages : 1117
Date d'inscription : 18/10/2011
Age : 21
Localisation : Zero degrees at the polar north

Profil Joueur
 : TH09 - PoFV TH09 - PoFV
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

http://tales-of-gensokyo.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Mer 24 Oct 2012, 7:16 am

God dammit Anjuu, right quand j'allais poster la part II.

Anyway, cette idée de fic remonte actuellement à mon OC, mais jamais commencé du fait de sa complexité.
Là on part purement dans un truc WTF, mais pas sans sens parce que je me dévoile un peu dedans - Cette histoire de Morgan, Merlin et tout est réelle.
Si vous voulez situer la scène dans le temps.... Elle commence demain soir.

Updated !

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Nori le Mer 24 Oct 2012, 7:36 am

Pas mal, les jokes sont cool, pour moi qui connaît toutes leurs origines. (sauf celle de R&C, qui d'ailleurs est bien placée au niveau du contexte, respect.)

C'est effectivement une écriture très spontanée, et ça me plaît bien. Le dialogue est somewhat tendu aussi.
Ta magie d'assimiler les chiffres à un élément est toujours aussi impressionnante.
Et c'est tout je crois, Keep boing

Nori
Ghostly & Troublesome Visitor
Ghostly & Troublesome Visitor

Messages : 2246
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 21
Localisation : 白玉楼

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Jeu 25 Oct 2012, 10:49 am

Part 3 up'd.

Petite annonce : Dès demain soir et ce jusqu'à la rentrée le 5 novembre, il y a un risque d'aucun update. Je pense pouvoir continuer cette fic chez mon ami IRL le soir après le boulot, si les marées le permettent.

Part 4 prévue pour au plus tard le 7 novembre !

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Nori le Jeu 25 Oct 2012, 9:49 pm

Tain sérieux c'est nul ce afk, mais ça me permettra de prendre de l'avance /sort

Je vois que tu te lies toujours autant à moi, et à mon passé ici. Je vais devenir célèbre à force, ça en devient presque déroutant.
Mais j'aime bien really, j'en redemanderais encore ~~

Nori
Ghostly & Troublesome Visitor
Ghostly & Troublesome Visitor

Messages : 2246
Date d'inscription : 05/08/2010
Age : 21
Localisation : 白玉楼

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Jeu 01 Nov 2012, 9:13 am

indeed c'est nul -kururage-
pour ceux qui voient pas certains trucs, je me mets un peu à découvert dans cette fic - pas trop though, seulement les aspects qui se sont très bien reflétés sur le forum ici.

pour ce qui en est de la spontanéité de l'écriture, en effet ça l'est et de plus ça se fait en un temps limité, car je n'utilise que les amphis que j'ai à l'IUT pour les écrire, car il n'y a que là que ça vient.

je ne pensais pas me lancer sur un projet aussi énorme parce qu'il y aura onze chapitres, que je tenterai de rendre assez bien élaborés (comptez au moins 25 pages word en Meiryo 12 pour chaque) et parfois certaines choses auront droit à des illustrations !

à la fin de chaque chapitre je joindrai un fichier pdf de celui-ci pour que vous puissiez le lire, car tout ce qui est noté ici est sauvé sous word !

part 4 toujours pour le 7/11 au plus tard.

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Lun 05 Nov 2012, 10:27 am

IT'S MOTHERFUCKING PART 4 out

mise en forme demain soir though, ainsi que les références. Il est tard et je devrais aller me coucher, eauaehuae

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Gezochan le Ven 14 Déc 2012, 5:05 am

Je crois que je devrais poster ma part 2-1 mais elle est putain de longue. D:
Et y'a du R-18 dedans et je sais aussi bien en écrire que de jouer à Touhou à la manette avec mes pieds. ;_;
Et cette partie compose 50% de tout le 2-1 D:

Gezochan
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53
The Impossible Quiz Bitch 3 ~ 2:46,53

Messages : 658
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 21
Localisation : Une principauté, loin de cette dimension.

Profil Joueur
 : TH08 - IN TH08 - IN
Niveau: Facile
Score: Reimu/Yukari - 1CC - 539.807.120 - 0,000%

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Thoughtful Recollection ~ Fifteen and Four Ways

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:09 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum