Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Aller en bas

Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Sam 5 Aoû - 14:02

Ma première fanfiction que j'ai publier ici et d'après ce que j'ai lu, cela va être difficile d'être apprécier^^"
Arrêtons les blagues car je vais poster (normalement chaque dimanche vers midi, ou ans la soirée) un nouveau chapitre de ma nouvelle fanfiction:
Cent-jour dans la Terre des Illusions

kesaco?

Dans une Terre des Illusions toujours en proie aux incidents, une autorité nouvelle va se dresser pour gouverner ce petit bazar.
Un gouvernement s'est institué en Gensokyo et chaque personnage forme avec d’autres, des groupes, chacun voulant s'assurer une position dans ce gouvernement centralisé de la Terre des Illusions, ce qui n'est pas sans heurt.
Voilà^^
Le début de l'histoire dès demain^^

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 6 Aoû - 15:34

Jour I
La présentation du gouvernement

Voilà le jour qu'on attendait tous. Oups, j'oublie de me présenter. Je m'appelle Aya Shameimaru, la plus grande journaliste de la Terre des Illusions, pour vous servir dans cette chronique du mandat de la miko du sanctuaire Hakurei, Reimu du même nom.
Mais commençons par le commencement. Il y a une semaine, jour pour jour, Reimu et Marisa ont annoncé une curieuse nouvelle, dont j'avais fait un article à l'époque.

La miko du sanctuaire Hakurei se proclame miko-présidente
Saison 13*


Aujourd'hui même, notre miko favorite, Reimu Hakurei, ainsi que son amie, non moins aussi célèbre, Marisa Kirisame, ont proclamé l'instauration d'un «gouvernement central et unifié dans la Terre des Illusions». Pour l'heure actuelle, nous ignorons quelles sont les raisons de cette décision qui est différemment appréciée en Gensokyo. Là où dans le village des humains, les réactions vont de l'étonnement à la joie, dans la montagne des Youkais, les réactions sont radicalement différentes. J'ai eu la possibilité d'interroger l'une de ses habitantes, la déesse Kanako Yasaka.

Cette prêtresse ne comprend pas que son acte devait être davantage mûrement réfléchit. On ne peut pas s'autoproclamer «miko-présidente» et tout faire en quelques jours dans le plus grand secret. S'il devait y avoir une personne ayant les capacités et les connaissances pour diriger cette terre, cela ne pourrait être que moi, assistée de la miko de notre sanctuaire, Sanae.

Ailleurs en Gensokyo, la nouvelle est parfois presque passée inaperçue. On attend toujours les réactions des autres figures majeures de la contrée, notamment Yukari Yakumo.
A priori, d'après les rares informations laissées par la future Première ministre, Marisa Kirisame, le gouvernement sera constitué dans une semaine.
Nous vous promettons de suivre cette affaire avec attention et de vous fournir toutes les informations concernant la véritable révolution que notre terre est en train de connaître.

Aya Shameimaru

Nous y voici, c'est le moment. A priori, c'est la Première ministre, Marisa Kirisame, qui va donner un premier discours où elle énumérera les ministres. Depuis ces quelques jours, la Terre des Illusions est en pleine effervescence. On a vu Reimu et Marisa aller un peu partout pour discuter avec les habitants et probablement engager les futurs ministres. Dans le même temps, des groupes «politiques» se sont constitués afin de faire pression sur le futur gouvernement. Parmi ceux-ci, plusieurs réclament l'instauration d'un parlement où ils pourront siéger. Cependant, cette question n'est pas, encore, à l'ordre du jour.
Il est midi et la Première ministre donne son discours que je vais retranscrire.

«Salut !
Heu... je me présente pour ceux et celles qui me connaissent pas. Je suis Marisa Kirisame, magicienne ordinaire et Première ministre de Gensokyo ! La semaine dernière, Reimu et moi, on a formé... un pouvoir. Je ne sais pas trop pourquoi elle a voulu faire ça mais j'aime bien l'idée. Durant toute la semaine, nous avons vu beaucoup de monde, dont certains ici, afin de former notre gouvernement pour... gouverner Gensokyo, afin de la rendre... si je ne me plante pas... «paisible et harmonieux, une terre où humains et autres pourront vivre ensemble.» Pour ce faire, nous avons beaucoup réfléchi sur notre gouvernement que je vais présenter maintenant.
La Miko-président est, et sera, Reimu Hakurei.
La Première ministre est, et sera, bah moi. Hhihihi...
La ministre de l'Intérieure sera Kasen Ibaraki, une très bonne amie à nous et probablement très compétente.
La ministre de la justice sera Shiki Eiki, du moins, quand elle nous aura répondu mais je pense qu'elle va aimer sermonner les gens, donc je pense qu'elle va répondre.
La ministre des affaires étrangères sera Yukari Yakumo, au moins, on pourra espérer qu'elle fera davantage qu'actuellement.
La ministre de la défense sera Toyosatomimi no Miko, en espérant qu'elle ne provoquera pas une guerre civile.
La ministre des finances sera Mamizou Futatsuiwa, après tout, c'est une tanuki, elle devrait bien les gérer.
La ministre de la culture sera Remilia Scarlet, j'espère juste qu'on ne sera pas obliger de tout recouvrir de rouge à la moindre occasion.
Le ministre du commerce sera Rinnosuke Morichika, et je sais que c'est un très bon chois pour ça.
La ministre de l'industrie sera Nitori Kawashiro, vu le nombre de choses que fabrique les kappas, je pense qu'elle est qualifiée pour ça, et puis on s'entend bien.
La ministre de l'éducation sera Keine Kamishirasawa, et je pense qu'avec elle, les enfants ne seront pas de fortes têtes et qu'elle pourra leur en mettre beaucoup dedans.
La ministre de la recherche sera Yumemi Okazaki, je pense qu'on va probablement beaucoup avancer.
La ministre des relations inter-espèces sera Byakuren Hijiri, et c'est la personne pour ça, espérons qu'elle ne va pas trop favoriser les youkais.
La ministre de l'agriculture sera Yuuka Kazami, je pense qu'elle doit suffisamment s'y connaître en fleur pour cela.
La ministre de la santé sera Eirin Yagokoro, après tout, elle fait déjà des médocs, non?
Et enfin, notre porte-parole sera... Hatate Himekaidou.
Voilà, c'est tout. Demain, on se met au travail, au revoir tout le monde !»

Quoi ?! Elles ont retenu Hatate pour ce poste ?! Elles n'ont même pas pris la peine de venir me voir et de s’interroger sur mon indispensable présence dans le gouvernement !
Reprenons notre calme et regardons en détail ce gouvernement très large.

Elles ont choisi Kasen comme ministre de l'intérieur. Vu sa proximité avec Reimu et Marisa, cela ne m'étonnes pas. Elles ont voulu faire en sorte d'avoir au moins l'un des membres favorables à ce qu'elles feront mais la connaissant, elle peut aussi les modérer, et cela ne peut être que positive.
Shiki Eiki à la justice est un choix qui coule de source mais cela va être un véritable problème, ou pas. Si elle ne vient pas et continuer à juger les morts, cela devrait aller mais si elle vient... les choses vont se gâter.
Yukari pour les affaires extérieures. C'est un choix logique, vu ce qu'elle fait. Espérons juste qu'elle travaille vraiment car vu les relations à nouer, cela sera beaucoup à faire, surtout pour une youkai aussi fainéante.
L'ermite Miko pour la défense est un choix surprenant. Il devait sans doute être un choix dont le but était de ne pas se mettre à dos les ermites en prenant la plus importante d'entre-elles. Mais connaissant ces récentes déclarations, il y a peut-être des risques pour la sécurité de Gensokyo.
Pour les finances, Mamizou, probablement pour les rapports qu'entretiennent les tanuki et les comptes. Mais elle est aussi très mystérieuse et cela peut être inquiétant.
Remilia pour la culture. Il s'agit d'un choix afin de, probablement combler un trou et d'insérer la cheffe du clan Écarlate. Vu qu'elle craint la lumière, je pense que sa principale occupation sera d'organiser les festivités et les banquets.
Rinnosuke pour le commerce. Il s'agit sûrement d'un choix de Marisa, voulant ainsi le placer dans le gouvernement car ses talents dans ce domaine sont... réduits. Au moins, pourra-t-il tempérer Marisa, vu comme ils sont proches.
Nitori pour l'industrie. Un kappa était nécessaire pour ce job et c'est Marisa qui a choisi son amie, rien de plus compliqué. Au moins, cela pourra donner des choses intéressantes et on évite les prétentions des déesses de la montagne des Youkais.
Pour l'éducation, Keine. Choix simple, évident et pour satisfaire les humains.
Yumemi pour la recherche ? Dans un sens, c'est l'une des meilleures pour cela mais cela longtemps qu'on n'en avait plus entendu parler. Il me semble que Yukari l'a beaucoup combattue afin de la faire repartir chez elle.
La ministre des relation inter-espèces, c'est pour Byakuren. Vu son message, c'est assez logique mais je vois déjà les humains se plaindre de ce choix très pro-youkais. Mais dans le même temps, la tête du pouvoir est détenue par des humains.
Yuuka pour l'agriculture est un choix particulier. A part les humains, les habitations d'Eientei, les tengus et les kappas, l'agriculture n'est pas propagée chez les autres habitants. Un youkai si puissant, ancien et vénérable, du milieu de la nature permettra de conjuguer la nature et l'agriculture, pour le meilleur mais aussi le pire.
Eirin s'occupe de la santé. C'est un choix combinant la logique de faire à la fois un gouvernement large et de prendre des gens efficaces.
Et enfin, la porte-parole, Hatate. Uniquement choisit pour que les tengus intègrent le gouvernement, même si c'est loin d'être la meilleure.

On ne peut pas juger de l'action du gouvernement car il n'a encore rien fait. On va devoir attendre demain pour voir ce qu'il va se passer mais surtout pour connaître l'orientation de la politique générale.
Mais on sait déjà que les différentes factions politiques vont œuvrer pour influencer cette politique.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par Solarius le Lun 7 Aoû - 0:02

Ouah j'adore cette fanfic ! Dès le premier chapitre on peut déjà sentir la magouille à plein nez !

LeSavant a écrit:La miko du sanctuaire Hakurei se proclame miko-présidente
Vive la démocratie o/
ça me rappelle le sketch du joueur du grenier sur Sim City.
"Aujourd'hui j'ai été réélu à vie pour la troisième fois. Pour ce nouveau mandat je promet rien du tout. Comme ça, moi tenir mes promesses, et vous réélire moi encore une fois à vie bientôt. Maintenant, vous pousser cris de joie, sinon moi lancer Fantasy Seal au milieu du centre ville."

Parmi ceux-ci, plusieurs réclament l'instauration d'un parlement où ils pourront siéger. Cependant, cette question n'est pas, encore, à l'ordre du jour.
Euh... c'est une démocratie ou une royauté au juste ? XD

La ministre de l'Intérieure sera Kasen Ibaraki, une très bonne amie à nous et probablement très compétente.
J'adore le "probablement". Genre "On a mis des gens à des postes importants parce que c'est nos amis. Et en plus ils sont probablement compétents" XD

La ministre des finances sera Mamizou Futatsuiwa, après tout, c'est une tanuki, elle devrait bien les gérer.
C'est raciste.

La ministre de l'agriculture sera Yuuka Kazami, je pense qu'elle doit suffisamment s'y connaître en fleur pour cela.
J'imagine bien la discussion en amont :
Marisa : Hé, ça te dit d'être la ministre de l'agriculture ?
Yuuka : Euh... Moi je fais de l'horticulture, hein, pas de l'agriculture... Tu ferais mieux de demander aux soeurs Aki.
Marisa : Elles sont pas assez connues du grand publique.

Je m'étonne aussi qu'il n'y ait pas une ministre de la magie occulte ou des choses dans ce genre là... Enfin bon, c'est toi qui voit.

_________________
La mort d'un homme est une tragédie. La mort d'un millier d'hommes est une statistique. La mort d'un million d'hommes, c'est Chuck Norris.

Ma fanfiction sur Flandre et Remilia Scarlet : http://touhou-france.forumactif.com/t3597-fanfic-deux-paires-d-ailes-ecarlates

Et ma fanfiction sur comment Koishi en est venue à fermer son oeil : http://touhou-france.forumactif.com/t3685-fanfic-liees-par-le-sang-et-l-esprit
avatar
Solarius
Dragon de l'astre solaire

Messages : 719
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 22
Localisation : France

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Lun 14 Aoû - 22:03

Jour II
La présentation de la politique générale

Nous sommes le lendemain de l'annonce du gouvernement et aujourd'hui, la Première ministre Marisa Kirisame va nous présenter la politique générale que la Miko-Président Reimu Hakurei et son gouvernement vont mettre en œuvre.
J'ai demandé à beaucoup de mes connaissances ce qu'elles pensaient du gouvernement et leur avis sont très partagés. Enfin, si l'on peut dire ainsi. Si certaines sont suspicieuses quand à la raison d'exister de ce gouvernement, beaucoup d'autres sont indifférentes. Aussi, pour le moment, aucune mesure n'a été prise qui irait à l'encontre de la volonté du peuple tengus, comme d'aucun autres non plus. Mais cette annonce qui aura lieu à midi retient l'attention de tous et toutes. De ce fait, j'y vais sur place.

Comme hier, Marisa parle à midi. Mais à la différence, il y a Suika à côté d'elle et elle semble plus sobre que d'habitude, et même mieux habillé, c'est bizarre ça. Mais le plus important, c’est le discours. Je vais retranscrire ce qu'elle dit.

«Salut tout le monde ! Vous êtes plus nombreux qu'hier, non ?
Enfin, c'est mieux comme ça. Hier, Reimu, moi-même et les autres, nous avons travaillé jusqu'à l'aube pour vous proposer notre volonté de changer Gensokyo.
Déjà, pour commencer tranquillement, nous allons organiser de nombreuses réunions afin de régler de nombreux problèmes, avec les ministres concernées. Et cela commence dès demain avec une réunion entre moi-même, Reimu et Kasen pour discuter des problèmes inhérent à Gensokyo.
Mais surtout, on va révolutionner la Terre des Illusion ! Voilà notre programme. En moins de cent jours, on va tous transformer ! On ne reconnaîtra plus notre Terre des Illusions d'avant, du moins, les aspects les plus... repoussants, si on peut le dire.
Dès demain, on s'y attelle et je vous le promets, «le futur sera meilleur demain !», comme le disait un mec dans l'un des livres de... dans l'un de mes livres.
Sur ce, je vous laisse, bonne journée !»

Marisa s'en va, laissant tout le monde, dont moi-même, perplexe. Je pense qu'il est temps d'aller voir mais surtout interroger quelques personnes, et commençons par les quelques humains qu'il y a là, ils seront probablement plus réceptif aux messages de Marisa que les youkais.

Interview sur la politique du gouvernement Reimu
Saison 13*


Que pensez-vous de la déclaration de la Première ministre et du programme du gouvernement ?

Je ne sais pas quoi en pensez... c'est une bonne chose qu'elles révolutionnent totalement Gensokyo ? (humain prit au hasard)

C'est pas mal... mais voyons ce qu'il va suivre. (Jeune humain prit au hasard)

C'est comment de voler ? Vous avez quelle âge ? Vous mangez des gens ? (Trop jeune humain, un enfant, prit au hasard)

Je ne suis pas convaincue. Elle n'annonce rien, juste du vent. C'est comme mon mari qui me promets qu'il va arrêter de boire, du vent, rien que du vent. (Humaine prise au hasard et pas très convaincue)

Si Reimu fait son programme comme elle travaille habituellement, on ne devrait rien craindre, en tout cas, pas du changement qui tardera. (Vieil humain désintéressé par la question et pris au hasard)

C'est un scandale ! (Homme pris au hasard et mécontent)

Il semblerait bien que l'annonce de Marisa n'ait pas enthousiasmée les humains, voyons maintenant celle qu'on sait déjà qu'elle va s'y opposer, Kanako.

Aya Shameimaru

Je vole d'une traite, aussi vite que le vent, vers le sommet de la Montagne des Youkais afin d'atteindre le Sanctuaire Moriya.
Je rencontre la prêtresse, Sanae, qui est en train de balayer. Je lui demande si je peux interroger sa déesse sur la déclaration qu'il a eut il y avait quelques minutes chez Reimu. A ma surprise, la déesse apparaît, sachant probablement qu'on allait l'interroger suite à l'annonce.
Je prend place avec elle autour d'une table basse alors que Sanae nous sert du bon sake. Je commence donc notre entretiens en lui montrons ce que j'avais écris sur la déclaration de Marisa. Elle la prit et la lit attentivement.

Interview de Kanako sur la politique du gouvernement Reimu
Saison 13*


Que pensez-vous de la déclaration de la Première ministre et du programme du gouvernement ?

Je vais être très clair : son projet, comme son programme ou son gouvernement vont nous conduire à une catastrophe sans non-nom.

Vous pouvez vous expliquer ?

Reimu ne connaît rien. Elle met les pieds dans un domaines qu'elle ne connaît pas. Il aurait fallut que cela soit moi, Kanako Yasaka, déesse du Sanctuaire Moriya, qui aurait dut être à sa place.

Et pour quelle raison ?

Je suis faite pour diriger. Depuis des siècles, et même plus, j'ai combattu et diriger avec mes fidèles. J'ai vu et vécu les affrontements militaires et politiques qui ont secoué le Japon durant des siècles. J'ai même participé personnellement à des événements qui ont changé le destin du Japon.

Je vois... et que lui reprochez-vous donc ?

On ignore les grandes lignes de son programme, on a juste un titre, et encore. Et puis, elle ne connaît rien à «révolutionner» Gensokyo. J'ai tenté déjà de plan faire et maintenant, j'ai un plan pour y parvenir.

Je connais bien vos «tentatives» pour moderniser Gensokyo. Cela n'était pas souvent très... glorieux, pour ne pas dire parfois même, totalement dangereux.

L'incident des l'Ancien Enfer est terminé depuis très longtemps, il faut passer à autre chose. Et puis, je ne suis pas responsable de la volonté de ce corbeau qui a voulu détruire Gensokyo.

Mais c'est vous qui avez donné le pouvoir à ce corbeau.

Il n'en est pas question ici. Reimu Hakurei et son gouvernement vont se planter et cela pourra provoquer un incident infiniment plus dangereux que celui-ci. Un gouvernement totalement dépassé est la pire chose qui puisse arriver. Et puis, on ignore comment vont réagir les «voisins» des Enfers, du Makai voire de la Lune.

C'est une très bonne interrogation effectivement.

Bon, je pense que cela sera tout.

Effectivement. Et je sais qu'on se reverra très vite. Au revoir et à la prochaine.

Aya Shameimaru

Je quitte le sanctuaire et me dirige vers chez moi, j'ai suffisamment pour écrire mon article. Au moins, ce gouvernement me donne de l’eau à mon moulin, je vais pouvoir faire publier mon journal beaucoup plus souvent.
Mais à peine j'arrive dans le village tengus que Momiji se précipite dans ma direction et me dépasse. Elle a l'air particulièrement remontée, et c'est généralement pas bon signe. Je la suis d'assez près, autant qu'elle sache que je la suive, elle l'aurait sut tôt ou tard. Rapidement, de nombreux autres tengus-loups la rejoignent. La situation est donc beaucoup plus grave que je le pensais. Cependant, Momiji m'arrête, alors que les autres continuent. Je proteste vigoureusement mais elle me déclare que c'est pas mon affaire. Je lui demande au moins ce qu'il se passe. Voulant en finir, elle lâche le morceaux : il y aurait de l'agitation de nature inconnue en bas de la montagne, c'est la raison pour laquelle ils sont sur les dents. Je vais enquêter, même si elle va pas apprécier et j'écris le tout demain.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 20 Aoû - 17:51

Jour III
La première opposition

Qui aurait put penser cela possible. Parfois, la bêtise suprême n'est pas forcément humaine.
Hier soir, j'ai dut «enquêter» sur le premier mouvement de contestation contre le gouvernement de Reimu. Il ne s'agissait juste que des trois fées qui vadrouillent un peu partout et qui ne sont pas contente de ne pas avoir été retenues dans le gouvernement. Aussi, je pense que Reimu et Marisa n'ont jamais pensé à elles quand elle le formait. Les tengus ont fait partir ce dérangement très facilement. Je pense que la nouvelle d'un gouvernement de Reimu a dut mettre les tengus-loup sur les dents. Peut-être même que Tenma est également inquiet de cela.

Enfin bon, c'est le matin et bientôt, Marisa rendra son compte rendu de la mâtiné de travail. Je dois me préparer car je compte bien interroger notre chère Première ministre.

Je me suis dépêchée pour y arriver à temps, pour au final y arriver avec vingt minutes d'avance. Au moment où j'écris ces lignes, il n'y a personne. Si, juste la komainu qui garde le Sanctuaire quand Reimu n'est pas là, où du moins, quand elle n'est pas présente dans la cour.
Il fait beau aujourd'hui . Le soleil est haut et frappe fort avec ses ardents rayons. La brise, très légère apaise légèrement les morsures du soleil. Quand à l'ombre, si agréable, elle est venue me protéger des rayons si violents.
Terminer la poésie, Marisa sort du bâtiment et s'avance vers la petite estrade qui est désormais installée. A part moi, il n'y a personne. Malgré la désagréable surprise de Marisa que de ne voir que moi, elle essaye d’être plus enthousiaste.
Je vais retranscrire ses paroles.

«Soit... la bienvenue Aya...
Aujourd'hui, Reimu, moi et Kasen, nous avons beaucoup réfléchit et travaillé sur les moyens de changer les choses en Gensokyo. Nous en avons tirer plusieurs pistes.
La première, est que les communautés, humains, youkais, kappas et tengus, s'opposent ou du moins, reste chacun chez soi. Le manque de coopération entre les éléments les plus actifs de la Terre des Illusions de permettent pas à notre pays de s'en sortir. Nous avons donc décidé de changer cela. Pour se faire, il va falloir assurer la sécurité des habitations de Gensokyo et ceux, contre les autres habitants de Gensokyo. Les précédentes lois et règles qui s’appliquent sur l'ensemble du territoire sont étendue et renforcés. Désormais, la consommation d’humains sera interdite, peu importe sa provenance. De même, les attaques contre les humains seront sanctionnées. Les humains ne pourront plus porter atteinte à la vie d'un youkai, même si c'est pas souvent le cas.
Pour se faire, une police, la Force d'Intervention de Gensokyo, sera déployée à travers tout le pays. L'actuel commandant de cette nouvelle unité sera Suika Ibuki, présente à mes côtés. Elle et ses hommes, s'assureront du respects des lois en Gensokyo.
La deuxième piste concerne l'octroie de la citoyenneté à tous les habitants de Gensokyo, et par conséquent, à la fondation de l’État de Gensokyo et de sa structure, qui sera finalisé plus tard.
Bien. Maintenant que c'est fait, à la prochaine.»

La Première ministre Marisa s'en va jusqu'au bâtiment. Je tente ma chance pour l'attraper pour l'interroger mais elle se défait de mon emprise et me dit d'interroger la porte-parole, avant de disparaître dans le sanctuaire.
Interroger son porte-parole ? Elle n'est même pas là. Et puis, vais-je vraiment interroger celle qui a volé ma place au gouvernement ?

Je reste quelques minutes sur place à ruminer quand je vois Marisa et Suika sortir. J'essaie une nouvelle fois de l'interroger. Là, elle est beaucoup plus désagréable et prétexte qu'il y a une urgence pour m'envoyer dans les roses. Elle s'adresse à Suika, désormais commandante de la FOG.  Heureusement que les tengus ont une fine perception. Je vais noter ce qu'elles disent.

«T'as compris ce que tu dois faire ?
EVIDEMMENT. Mais pour une première, je pensais plus grand.
Non, justement, résout ce problème de manière raisonnable. Sinon Reimu sera très mécontente.
Et pourquoi je dois le faire léger ?
C'est la première menace qui pèse sur le gouvernement, on ne peut pas attendre que d'autres s'ajoutent. Va et occupe-toi en. Et n'oublie pas de nous rapporter ce qu'il s'est passé.»

Cette discussion est très intéressante et je vais suivre Suika jusqu'à sa mystérieuse mission, peut-être que cela cache un premier scandale, cela sera parfait pour mon article.
Je suis la oni pendant quelques minutes, prenant bien garde de ne pas me faire repérer, après tout, les onis ne doivent pas être sous-estimés, surtout l'une des Quatre Dévas. Durant cette filature, je n'ai cessé de me remémorer les histoires de quand les onis dominaient les tengus, cela me glace le sang.
J'entends soudain des bruits étranges. Je me cache dans un arbre pour observer la scène. Elle se passe dans un endroit légèrement dégager de la forêt non-loin du sanctuaire. Là, je retrouve les trois fées qui avaient causé du grabuge la veille près de la montagne. Elles sont toujours en colère de ne pas avoir été intégrées dans le gouvernement de Reimu. Elles s'en plaignent auprès de la oni qui est à peine plus grande qu'elles. Cependant, à la fin de la plainte de la fée, Suika doubla de taille d'un coup, effrayant les fées.
Là, Suika dit «Vous allez arrêter de faire les pitre et vous calmer, sinon, cela va barder pour vous.»
Marisa aurait-elle demandée à Suika de faire stopper le mécontentement des fées ?
A peine ai-je y pensé, que la Suika, qui portait un énorme sac dont la raison de sa présence sur le dos de la oni ne m'avait pas sauté aux yeux sur le coup, prit à une main la première fée avant de la mettre violemment dans le sac. La deuxième n'a mêm pas le temps de réagir qu'elle est déjà entre la main de Suika. La troisième parvient à s'enfuir, quelques mètres avant d'être interceptée au vol par la oni qui l'enfourna également dans le sac avant de le fermer et de repartir vers le sanctuaire avec les trois fées. Je la suis donc à une dsitance plus que respectable.

Une fois au sanctuaire, elle entre dans le bâtiment principal, emportant avec elle ses prisonnières. Je me demande ce qu'elles vont faire d'elle. Cela pourrait faire un bonne article ça : la Tyrannie de la miko.
Alors que je suis en train d'écrire un début d'article, je ne vois pas le temps passer mais surtout, je ne vois pas les fées être libérées. Alors que je me cachais derrière le torii, je les vois me passer devant. En comprenant qu'elle était sortie, je me saisis d'elles afin de les interroger. Elles ont l'air fatigué et dépité mais pas blesser ou choquées. C'est un mauvais début pour mon article. Je les interroge alors.

Interview des opposantes au régime de la miko-présidente
Saison 13*


Pour quelles raisons manifestiez-vous contre la miko ? Quelles tortures vous a-t-elle fait subir ?

De quoi tu parles ? (Luna Child)
Laisse tomber, c'est la journaliste, elle ne comprend rien. (Sunny Milk)
Reimu nous a rien fait... pour une fois... (Star Sapphire)

Il s'est bien passé quelque chose ? Vous avez été battu par la oni.

On était en colère car Reimu ne nous a pas intégrée dans le gouvernement. C'est Sunny qui avait l''idée de faire du bruit partout pour ça. (Star Sapphire)
C'est la faute à Sunny. On l'a dit à Reimu (Luna Child)
C'était une bonne idée ! On a juste été surprise par la oni de Reimu. (Sunny Milk)

C'est tout ? Il n'y avait rien d'autres ? Elle vous a fait quoi ?

Devine cervelle de moineau. Elle nous a terrifié, comme elle le fait souvent. Et puis, elle nous a sermonnées. (Sunny Milk)

Je vois... ben merci pour ça...

Aya Shameimaru


Et les fées finissent par s’envoler, probablement vers d'autres problèmes. Je m'attendais à pire, et je l'espérais. Je suis bien dégouttée là.
Mais alors que je m'apprêtais à m'envoler, quelques me retint le pied en plein vol, me manquant de m'écraser contre les marche de l'escalier. De mauvaise hue meure, je me retourne en injuriant la personne qui avait fait ça quand la vue de celle qui avait fait ça me fit pousser un léger cri, mêlant surprise et effroi. Il s'agissait de Suika. Je me repose en haut des marches en attendant de voir ce qu'elle me voulait. Son visage exprimait un certains mécontentement, elle a dut me voir pendant que je l'espionnais. J'espère que je vais pouvoir vite déguerpir d'ici.
Elle m'attrape par l'épaule et ouvre la bouche. De celle-ci, s'en dégage une odeur insupportable d'alcool qui me donnait la nausée, et pourtant, il en faut beaucoup pour que cela ait de l'effet sur moi.
Elle me parle mais je ne comprends pas bien le sens de ses paroles.

«Je... suis pas contente ! C'est moi... qu'il faut inter...ger. Moi!»

Je ne suis pas sure d'avoir compris mais son expression semble être davantage marquée par de la jalousie qu'autres chose. Je vais l'interroger, peut-être qu'elle me laissera.

Interview de la commandante du FIG
Saison 13*


Quelles sont vos missions ?

Faire respecter la loi de Reiiimu ! (Suika Ibuki)

Autre choses ? Vous êtes bien payée pour ça ?

Je m'assure de la protection de Reimu et Maiza. Je suis bien payée, en sake, beaucoup de sake... (Suika Ibuki)

Merci... beaucoup...

Aya Shameimaru

Elle vient de s'endormir, presque sur moi. C'est le moment d'y aller. Au moins, j'ai eu la «version» des autorités. J'espère qu'à l'avenir, il y aura d'autres agents à part qu'elle.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 3 Sep - 21:42

Jour IV
Les premiers mécontents

Une longue nuit de réaction et j'ai tout envoyé à être imprimés. Mes premiers articles sur le nouveau gouvernement ont eu un grand succès, je ne peux pas relâcher la pression.
Enfin bon, aujourd'hui va être une grosse journée. Vu qu'il fait moins chaud, Reimu a décidé d'organiser deux réunion au lieu d'une aujourd'hui. La première devrait permettre de résoudre les problèmes financiers que rencontre le nouvel État. Vu que rien n'a été prévu, c'est normal que rien ne marche encore. Marisa devrait prononcer un discours après, comme d'habitude, vers midi. Ensuite, il devrait y avoir une réunion sur le thème du développement en Gensokyo. Par contre-là, aucune idée à quelle heure Marisa annoncera les décisions prises. Je vais donc devoir attendre toute l'après-midi devant le Sanctuaire.
Je prépare mon matériel : appareil photos, ok, bloc-notes, ok, casse-croûtes, ok. Je me demande par contre qui je vais bien pouvoir interroger aujourd'hui. Je pense que les premiers concernés par les nouvelles mesures seront les premiers mais après, aucune idée.

Je viens déjà arrivé au sanctuaire et j'attends que Marisa sorte afin d'annoncer le programme qu'elles ont établis. En attendant, je regarde autour de moi. La végétation est belle, les arbres sont en fleurs et l'on respire un air pur, pas autant que sur la Montagne des Youkais mais un air remplit des senteurs de la nature environnante. Alors que le soleil est à son zénith, il n'y a personne, à croire que je suis la seule à écrire sur le gouvernement de Reimu. Autant redoubler d'efforts dans ma tache afin de toujours garder mes lecteurs au courant des actions de ce gouvernement.
D'ailleurs, je vois Marisa arriver, elle a l'air bien fatigué et elle ne va pas être au bout de ses peines avec sa deuxième session cette après-midi, elle va en suer encore.
Je vais donc retranscrire son message.

«Bon... soit la bienvenue Aya.
Aujourd'hui, Reimu, moi-même et Mamizou, nous avons tenu une réunion afin de savoir comment obtenir des fonds afin de gérer les affaires courantes. Après de nombreuses heures de discussions et de débats, nous sommes arrivées à un compromis. Celui-ci se tient sur plusieurs points.
D'abord, nous allons, progressivement établir un impôt ont le but sera de financer l’État naissant. Cet impôt comportera, dans un premier temps, un impôt direct. Le prélèvement se fera sur la taille de l'habitation qui sera ensuite divisé par le nombre d'occupants.
En second point, l’impôt sera progressivement établi sur l'ensemble de la population mais commencera à prendre effet dans le Village des Humains.
Sur les autres points que nous avons discuté sont les suivants : nous allons instauré une taxe sur les produits technologiques ainsi que sur les produits servant ou d'origines magiques. Mais pour ces taxes, on va voir ça plus tard.

Sur ce, je te laisse, on a d'autres projets à préparer . J'espère qu'on aura fini avant la nuit...»

Je pense que cela va faire un bon petit article cela. Mais je ne suis pas vraiment très ravie d'être taxée de la sorte. Bientôt, elles voudront taxer les journaux où quoi ?! En tout cas, je sais qu'au village, cela va faire jaser. Déjà qu'ils considérais que Reimu était trop proche des youkais, cette impôt qui va directement les impacter ne va que renforcer leur inquiétudes, voire leur colère.
Mais je devine très bien pourquoi elle fait ça. Imposer les kappas et les tengus ne pourra pas se faire sans les obliger. Elle devra d'abord démontrer que son régime est capable de changer les chose avant qu'on accepte de payer un impôt, Et pour cela, elle doit d'abord avoir un premier financement pour lui permettre de commencer sa «révolution».
En attendant ce soir, je vais aller questionner les humains sur ce futur impôt et noter leur réactions. Mais avant cela, retour chez moi pour changer de tenue.

Le temps de revenir chez moi, de me changer avec ma tenue pour passer «incognito» dans le village et l'aller dans ce dit village, les rumeurs ont eu le temps de se propager. Je vais directement voire une personne que je connais bien, Kosuzu. Mais elle est malade et je ne peux pas la voir. Autant me rabattre sur une personne qui connaît beaucoup de chose, Akyuu. Quand j'arrive devant chez elle, je tombe directement sur elle, en train de sortir, l'air soucieuse. Je lui demande alors pourquoi elle est vis pensive. Elle est surprise de me voir mais me demande ensuite si je n'avais pas entendue parler des nouvelles. Je suis demande alors plus d'explications, que je vais retranscrire.

Interview de la mémoire vivante de Gensokyo, Akyuu
Saison 13*


D'après les dires, Reimu va imposer un impôts aux habitants du village et déjà, la colère monte. Déjà que beaucoup étaient mécontents de la faiblesse du nombre d'humains et des allégations de concomitances avec les youkais mais là, cela mets les feux aux poudres.

Tu peux me dire ce que tu sais sur l'agitation ?

Les habitants sont révoltés et les autorités du village vont être débordées. Elles m'ont demandé de venir les aider car la situation pourrait dégénérer à tout moment.

Donc, cet impôt froisse considérablement les gens. Ils comptent faire quoi ?

C'est la panique , c'est tout ce que je sais. Si les autorité me convoque, c'est que la situation est critique.

Et pourquoi ?

Je m'occupe e rédiger les chroniques de Gensokyo et je me souviens de tout. Je suis sur qu'ils sont à la recherche d'un précédent dans l'histoire afin de voir comment cela a été résolu.

Et c'est le cas ?

Non... il n'y a jamais eu de gouvernement confondant humains et youkais. D'ailleurs, c'est la première fois que des youkais sont clairement identifié dans un gouvernement.

Comment va évoluer le situation ?

Keine va profiter de sa position pour négocier avec Reimu sur une modification du programme. Mais si cela ne marche pas, je ne sais pas ce qu'il pourrait se passer.


Merci beaucoup pour toutes ses informations et j'espère que cela va bien se passer.


Aya Shameimaru

Les humains sont donc sur le chantier de la rébellion. Je vais en interroger quelques-uns


_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Lun 11 Sep - 10:36

Jour V
La cristallisation de l'opinion

Cela aura été une longue nuit de rédaction, encore une autre en faite. Mais je sais que cela va payer : mon journal se lit comme les derniers poèmes à la mode.
Cependant, la monté des tensions n'est pas vraiment une bonne chose. J'aurais préféré plus une monté de la défiance, voire une contestation qu'une rébellion. Les humains peuvent s’empoter si rapidement.
Enfin bon, aujourd'hui, il va avoir y réunion assez large. Reimu et Marisa vont accueillir Shiki, Yukari et Miko, à savoir respectivement, la ministre de la justice, la ministre des affaires étrangères et la ministre de la défense. Elles vont parler de très nombreux sujets mais je ne suis même pas sure qu'elles vont parler du village.
Enfin bon, je verrais bien à la conférence de presse que Marisa va donner.
Je me prépare à aller au sanctuaire et j'espère que je vais pouvoir interroger Marisa sur les événements qui secouent le village depuis hier et qui n'ont pas dut refluer depuis.

Midi et comme d'habitude, Marisa est là. Cependant, il y a une autre personne qui arrive exactement à ce moment, et c'est la dernière personne que j'aurais voulu voir : Hatate.
Je vais retranscrire notre «conversation».

«Qu'est-ce que tu fais-là ? Je croyais que tu travaillais avec eux ?

C'est difficile pour le moment car on a pas trop besoin de moi. Je me suis donc proposée d'écrire un journal qui va informer la population sur ce qu'il se passe au gouvernement.

Avoue, tu m'as, encore une fois, copiée.


Je ne fais pas comme toi ! Je ne dénigre pas ce qu'on fait par ce que mademoiselle n'a pas été retenue. Tu n'en fais qu'à ta tête, pire une enfant en faite.

Attend-là pour v....»

Marisa est là et va commencer son résumé de la mâtiné de travail, je vais le retranscrire. Ce qui m'énerve c'est qu'elle m'imite cet oiseau de malheur.

«Soyez les bienvenues, vous deux...
Aujourd'hui, Reimu, moi, Shinki, Yukari et Miko, nous avons travaillé sur deux domaines différents : la politique étrangère et la sécurité, notamment territoriale. De cette mâtiné, il en est sorti plusieurs choses.
Nous allons, grâce à Yukari, normaliser nos relations avec les autres territoires qui n'appartiennent pas à Gensokyo. Pour ne citer que quelques exemples, nous allons normaliser nos relations avec le Monde des morts, le Makai ou l'Ancien Enfer.
Nous allons, aussi, instituer une autorité judiciaire qui sera sous le contrôle, normalement, de Shiki. Nous allons chercher dans les prochains jours les personnes les plus compétences pour occuper les postes.
Enfin, on va également instituer une force militaire qui visera à nous défendre de toutes agressions extérieures. Cette force sera conjointement irigé par un humain et un youkai, afin d'éviter tout risque de déviance et d'accaparement de l'armée au profit e l'un des deux camps.

Sur ce, c'est tout pour aujourd'hui. A u revoir !»

J'en profite afin d’intercepter Marisa et de l’interroger sur les événement du village. Cependant, encore une fois, je n'arrive à rien tirer d'elle. Elle refuse catégoriquement de répondre à ma demande d'interview.
Je me retourne, dépitée, pour découvrir que Hatate est déjà repartie.
Je pense que je vais allée interroger Kanako aujourd'hui. Après tout, c'est la personne qui est la plus à même d'être en opposition avec Reimu. Et avoir son avis sur les événements peut être plus qu’intéressant.
Je m’envole donc vers la sanctuaire Moriya. D'ailleurs, la déesse se trouve sur le toit même du lieu, en train de contempler les environs. Après tout, ce panorama est magnifique. J'en profite pour prendre une photo du paysage puis de la déesse, les bras croisés et assise en position en tailleur sur le toit du bâtiment principal.
En observant bien son visage, je devine à qu'elle attendait ma visite et semble prête à être interrogée.
Je m'approche doucement et respectueusement d'elle avant de lui demander si je pouvais l'interroger sur les décisions prises par Reimu et son gouvernement. Elle se mit alors à parler, je vais retranscrire notre conversation riche d'enseignement.

Interview de la déesse du sanctuaire Moriya, Kanako Yasaka
Saison 13*


Que pensez-vous de la politique du gouvernement de la miko-présidente Reimu Hakurei ?

Que peut-on dire sur sa politique ?
Beaucoup de choses, et malheureusement, beaucoup de négatifs.

Vous pouvez préciser ?

Comme je vous l'avais dit, lors de votre dernière visite, Reimu ne connaît rien de la politique. A ce stade, il aurait fallut que cela soit Miko qui reçoive ce pouvoir, après tout, elle connaît bien les enjeux du pouvoir. Les premiers problèmes s'annoncent, comme par exemple, ce qui se passe au village.

Est-ce que vous comptée faire quelque chose ?

Évidemment ! Je vous annonce la formation du Mouvement d'Opposition au Diktat Hakurei, le MODH. Si vous voulez plus d'information, veuillez interroger notre porte-parole, Sanae.

Heu... merci bien... je vais le faire....

Aya Shameimaru

Kanako vient de former un groupe politique en réaction aux décisions de Reimu. Je me demande si cela va contrebalancer les actions de la prêtresse. Ans tous les cas, ce n'est pas très bon pour les youkais. Entre Reimu et Kanko, il manque une force qui défendrait les intérêts, trop divergents, des youkais. Il va falloir faire quelque chose pour changer cela.
Je vais donc interroger la porte-parole de ce mouvement.

Interview de la porte-parole du Mouvement d'Opposition au Diktat Hakurei
Saison 13*


Bonjour Sanae, je pourrais vous poser quelques question ?

Évidemment.

Que pouvez-vous nous dire sur ce groupe créé par Kanako ? Quels sont ses objectifs ?


Le Mouvement d'Opposition au Diktat Hakurei a pour but de rassembler les opposition aux décisions du gouvernement Hakurei. Notre déesse, dame Kanako, l'a créé dans ce but. Le mouvement est encore jeune mais il se structure rapidement et nous commençons à faire entendre notre voix.

Avez-vous des visées politique ?

Dame Kanako considère que la participation active notre notre groupe politique dans la vie politique est nécessaire. Mais elle considère qu'il l'est encore plus que son action soit menée à terme, et pour cela, elle considère que la participation au gouvernement de Reimu est indispensable afin d'en limiter les effets les plus néfastes pour la Terre des Illusions.

Avez-vous demandé de participer au gouvernement de Reimu ?

Nous ne pouvons pas intégrer son gouvernement si elle continue encore son programme actuel. Seul un changement de politique de sa part pourra éventuellement conduire à une discussion sur notre intégration dans son gouvernement. Nous avons pour objectif le bien-être de la Terre et des Illusions et nous ne dérogerons pas sur ce point.
Cela sera tout ?

Heu... oui...

Aya Shameimaru

Je vois bien que le but de ce groupe est clairement la prise du pouvoir afin d'appliquer son propre programme, qu'on connaît très bien sur la montagne.
D'ailleurs, je vais interroger les tengus sur la politiques actuelle et sur les nouveautés comme ce groupe.
Sur ces pensées, je m'envole pour la cité tengus où j'y interroge quelques-uns des habitants.

Interview de tengus sur la situationa ctuelle
Saison 13*


Que pensez-vous de la situation actuelle ? De la politique de Reimu ? Des agitations politiques périphériques ?

La situation va aller de pire en mal et ce n'est pas Kanako qui va améliorer les choses. (Tegnu 1)

J'espère que notre chef va vite réagir à cela car la situation devient grave. (Tengu 2)

Entre la miko-exterminatrice au pouvoir et la déesse assoiffée de pouvoir, je crains que Gensokyo ne soit plus un lieu où les tengus pourront vivre tranquillement, d'autant plus que les humains croient à une conspiration youkai dans le gouvernement de la miko. J'ai peur que l'avenir soit sombre... (Tengu 3)

Si tu veux le savoir, je crois que nous ne sommes pas suffisamment représentés au gouvernement. On a juste Hatate comme Porte-parole, c'est insuffisant ! Même les kappas ont mieux ! (Tengu 4)

Je crains réellement un déferlement de violence, notamment de la part des humains si ceux-ci entrent en rébellion. Ceux-ci n'utiliseront pas la règle des cartes de sorts et je crains que l'on devra ne pas les utiliser afin de nous défendre, ce qui provoquera un bain de sang. Enfin, on a ordre de rester sur la défensive et d'user des cartes de sorts si besoin. (Momiji)

Aya Shameimaru

Je crains que l'avenir ne soit pas très joyeux si cela continue comme ça. Je me demande vraiment ce que demain nous réserve comme nouvelles mauvaises surprises.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 17 Sep - 18:09

Jour VI
Un nouveau groupe inattendu

C'est une bonne journée qui commence. Le jour est levé depuis longtemps mais je suis encore profondément dans mon lit, en train d'écrire deux-trois choses pour mon futur numéros de mon journal. Je pense que je devrais davantage faire une rubrique politique que de laisser l'article voguer un peu partout dans le journal.
Je prends mes notes et je regarde les réunions d'aujourd'hui. Elles vont s'occuper des «affaires secondaires». Je pense que cela veut dire qu'il y aura toutes celles qui n'ont pas encore eu leur première réunion. Les décision à l'issu de cette réunion ne devrait pas vraiment être passionnante.
Je me recouche, sachant que j'ai encore le temps de dormir un peu avant d'y aller.

Heureusement que je suis rapide. Réveiller dix minutes avant l'heure de la conclusion, des pas vraiment des choses qu'une journaliste comme moi devrait faire. Enfin bon, nous y voilà, et pile à l'heure.
Marisa se dirige vers l'estrade mais elle est accompagnée d'Hatate qui s'envole dès que Marisa est montée sur l'estrade. Je suis sure que c'est pour me narguer. Comme elle fait partie du gouvernement, elle doit déjà avoir les infos...

«Soit la bienvenue Aya.

Bon, je vais faire un récapt de la situation d'aujourd'hui.
On s'est chargé de la culture avec Remilia, des relations inter-espèces avec Byakuren et de la santé avec Eirin. Et puis, on a décidé de la structure des interventions futures de notre porte-parole, Hatate.
Niveau culture, Remilia va s'organiser des festivités à venir. Un plan de plus grande ampleur sera préparé dans les semaines à venir.
Niveau relations, Byakuren va favoriser les relations amicales entres les youkais et les humains. On a décidé que les kappas et les tengus seront privilégiés pour un rapprochement avec les humains.
Niveau santé, Eirin va ouvrir, de manière formalisée, un centre médicale qui aura notamment pour tache l'apprentissage de la médecine et de tous le reste.
Et concernant les incidents ayant lieu au village, Byakuren et Keine sont en train de discutées avec les autorité et vont par la suite rassurer la population. Il est prévu que d'ici quelques jours, Reimu elle-même, vienne afin d'expliquer sa politique.

Sur ce, à la prochaine, demain probablement !»

Alors que j'essaie, une nouvelle fois, d'interroger Marisa, je me fais, une fois encore, rejetée. Un jour je l'aurais cet interview, je l'aurais.
Mais pas le temps de se plaindre davantage, je vois le démon écarlate accompagné de sa domestique sortir par la grande porte. Il est vrai qu'avec un soleil de plomb comme celui, elles ne pourront pas voler sans risque. Malgré son poste beaucoup trop peu important pour elle, je vais l'interroger. Ainsi, je vais pouvoir tenter d'en apprendre plus sur ce qu'il se passe lors d'une réunion.

Interview de la ministre de la culture, le Démon Écarlate, Remilia Scarlet
Saison 13*


Que pouvez-vous nous dire sur la réunion ?

Cela s'est très bien passé. On est arrivé e bonne heure afin d'éviter que mademoiselle soit incommodée par les rayons ardents. (Sakuya, la domestique)

Heu.. merci pour cette précision mais j'interrogeais votre employeuse et ma question portait davantage sur le contenu de la réunion.

Cela va aller Sakuya, je sais que tu en fais trop pour moi mais je pense pouvoir m'en sortir là. Notre réunion consistait à traiter des questions dites secondaires, comme mon domaine, la culture.

N'avez-vous pas de ressentiment de n'avoir qu'un poste secondaire malgré votre stature ?

Vous amplifiez de beaucoup ma carrure. Malgré la faible importance de mon ministère, celui-ci me convient à merveille. Ma connaissance sur le sujet est vaste et encore, je pourrais l'approfondir davantage. Ma fonction actuelle peut sembler dérisoire, il est vrai que préparer les prochaines festivités n'a rien de particulièrement extraordinaires mais cela demande une grande rigueur que Sakuya Izayoi dispose largement. De plus, ce n'est qu'un commencement, à l'avenir, mon rôle sera sensiblement étendu. Puis-je servir à autre chose ?

Heu...Avez-vous des ambitions personnelles ?

Il n'est étranger à personne que je joue à un jeu de relation sur Reimu depuis notre incident mais avec ce gouvernement, ce jeu n'a que peu d'importance. L'essentiel résidait dans la proximité du pouvoir. Et vous connaissez Reimu, elle aime bien manger et boire, mon ministère est parfait pour satisfaire ses envies personnelles.
Sur ce, nous allons nous retirer afin de profiter de ce magnifique nuage cachant le soleil. Au revoir.

Aya Shameimaru

Malgré sa taille d'enfant, elle est assez impressionnante. Et puis son regard, il brillait d'un éclat étrange. Je suis sure qu'elle a quelque chose derrière la tête. Enfin bon, c'est Remilia après tout.
Je m'envole alors pour me reposer un peu. C'est vrai que ce nuage apporte un peu d’ombre et de fraîcheur. D'ailleurs, en parlant de fraîcheur, voilà que je vois le Lac Brumeux et celui-ci semble être moins embrumé que d'habitude. Autant en profiter pour se rafraîchir un peu.

Un bon bain de pied dans une eau fraîche, c'est toujours agréable, d'autant que cela m’éclaircit les idées pour commencer la rédaction de mon article. C'est un moment si bon que j'espère ne pas être dérangée avant ce soir.
A croire que j'espère toujours trop. Voilà qu'un boucan se fait entendre le long de la rive du lac. De loin, je vois des centaines de personnes, ce qui me semble quand même beaucoup. Mais rapidement, je comprends la raison de ce nombre, et de leur petite taille : il s'agit de fées.
Des centaines de fées en colère qui brandissaient et frappent dans l'air. C'est pas commun ça. Je m'envole afin d'avoir plus de hauteur et effectivement, il y en a beaucoup. Au premier rang, je vois les trois fées de la lumière, la fée qui traîne toujours avec Cirno et... Cirno elle-même, en tête de cortège. Qui cela pourrait étonner aussi ?
Je décide d'aller la voir. Je me pose devant elles et la troupe s'arrête. Cirno sort du rang et me menace. Plus elle sera en colère, plus elle risque d'attaquer mais aussi elle sera plus facile à vaincre. Cependant, son amie, la grane dée aux ailes dorées vient la voir et semble la calmer. J'ai retranscris la «conversation» qui suivit.

«Que se passe-t-il ? Pourquoi vous formez un groupe et vous crier ?

Nous en avons marre de nous faire piétiner tous le temps, surtout les autres, car moi, je suis la plus forte. Je me bats pour mes amies maltraitées !

Et vous allez faire quoi ?

Mes amies m'ont dit qu'il fallait qu'on fasse un groupe politique, je crois. On s'appelle le Front des Fées Révoltés, je crois.

Le FFR ? C'est intéressant ça. Vous voulez faire quoi ?

Heu... on n'est pas content et c'est tout. On est les plus fort et on n'est pas content !

Je crois que cela va aller, je vais vous laisser «pas contenter».»

Je laisse le groupe repartir sous les cris de «pas content». Les fées auraient montées leur propre groupe politique, c'est impressionnant. Il doit y avoir quelques petites têtes dans le lot alors. Mais c'est pas bon signe ça. Après la déesse de la montagne, les fées se révoltent politiquement. Je pense qu'il va falloir vraiment que les tengus forment un groupe nous aussi. Et peut-être même, s'allier aux kappas.
Cela va se compliquer, c'est sur. J'espère que demain sera une journée moins problématique.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 1 Oct - 20:50

Jour VII
Les grands travaux

Voilà sept jours que le gouvernement est formé et les grandes lignes sont posées, mais aussi les premiers problèmes. Mais ne mélangeons pas tout. Je suis allé au Sanctuaire aujourd'hui afin d'écouter, le discours banal, de leur porte-parole, très inapproprié, Hatate. Il s’agit juste d'un récapitulatif de la semaine et d'une annonce d'une amorce d'une discussion avec le village. Enfin bref, c'est sans importance.
Autant alors que ce récapitulatif soir fait.
Reimu raconte qu'elle va «révolutionner» Gensokyo. Derrière ce terme étrange, elle entend opérer des transformations profonde dans notre belle contrée. Et cela commence par un rapprochement des différents peuples (humains, tengus, kappas,...), un renforcement des lois préexistante et la création d'une force de police afin de les appliquer et dont la cheffe est Suika. Elle entend limiter les atteintes des uns vers les autres. En soit, cela ne devrait pas changer grand chose pour nous, les tengus. On ne s'attaque pas aux humains, sauf évidemment s'ils s'approchent trop mais c'est normal ça. Je pense qu'au lieu de les menacer on devra les raccompagner loin de la montagne mais sinon, cela ne changera pas grand chose. Par contre, cette question de citoyenneté accordée à tous est orignal.e Dans un sens, cela va amplifier le mouvement e rapprochement, du moins, en théorie.
Ensuite, elle compte instaurer une fiscalité à l'ensemble de la Terre des Illusions, en commençant par le village, l'une des raisons du conflit actuel. Cette impôt est voué à s'étendre. De plus, des taxes seront progressivement imposées. Celui sur les produits technologique devrait être l'un des plus difficile à passer, notamment auprès des kappas. Je vois d'ici les complications.
Pour les affaires étrangère, je ne vois pas vraiment à quoi cela va mener. La seule chose qu'on peut espérer, c'est éviter le retour des onis en Gensokyo, du moins, de manière permanente.
Dans le même registre, la constitution d'une force de défense mixte sera compliquée mais voilà. Si cela marche, cela résoudra un bon paquet de problèmes et de crainte.
Quand à la justice... bah il y aura des juges mais sans Shiki, cela devrait être pas trop difficile à supporter. En fait, avec tout ça, le problème va se poser avec les youkais «ordinaire». Ils vont vouloir continuer de vivre leur vie comme avant, dévorant un humain de temps en temps et terrorisant les autres. C'est vrai que faire peur, c'est parfois amusant, je dois l'accorder. Au moins, il y aura deux chefs d'armées, cela permettra d'éviter que l'un des deux camps n'accusent l'autre de quoique se soit.
Après, pour les autres questions, exceptée celle concernant les relations entre les espèces, cela ne devrait pas être un problème en soi, du moins, je le pense.

Après, il y a toute les formations en cours de composition et qui s'oppose à Reimu, notamment les humains, Kanako et les fées. En soit, cela fait déjà beaucoup de monde.

Voilà que j'apprends qu'une réunion était organisée cette aprèm, et c'est cette peste de Hatate qui me le dit. Au moins, elle m'a raconté de quoi il s'agissait.
A priori, tous les membres du gouvernement furent réunis pour une grande discussion générale. De celle-ci, il en est sortit des choses intéressante.
D'abord, le conflit avec le village des humains n'est pas encore réglé. Ensuite, il a été annoncé une réforme territoriale. Dans les faits, des discussion ultérieures délimiteront les différentes zones. La question primordiale traitée est la capitale. Désormais, le Sanctuaire Hakurei devient la capitale et le centre politique de tout Gensokyo. D'ailleurs, les premiers travaux ont commencé et je compte m'y envoler d'ici peu de temps, le temps de terminer avec l'article actuel.

J'arrive au sanctuaire et je vois bien que les travaux ont commencé. L'essentiel des ouvriers sont des kappas, même si quelques humains composent les équipes. Il est vrai que les humains et les kappas sont les plus à même de s'associer, mais surtout, de se rapprocher. Les uns achètent beaucoup de produits aux autres et les autres achètent quelques petites choses aux uns. Surtout des concombres, les kappas en sont friands. Je me demande d'ailleurs si je ne pourrais pas marchander avec un kappa contre quelques concombres.
Mais qui vois-je au loin, en train de donner des instructions, non suivit ou peu par les kappas mais appliquée à la lettre les humains. Il s'agit de ma chère Nitori. Quand elle me voit, elle est contente et le fait un large signe avec ses bras. Je me rapproche d'elle et je la vois ravie. Je vais lui poser quelques questions, autant en profiter.

Interview de la responsable du chantier de la nouvelle capitale, la ministre de l'industrie, Nitori Kawashiro
Saison 13*


Que pouvez-vous me dire sur la construction de la nouvelle capitale ?

Ha tiens, Aya, comment vas-tu ?

Tu pourrais juste répondre à ma question ? Je suis en pleine enquête.

T'enquête sur quoi encore ?

Sur ce que tu es en train de faire, construire la capitale de Reimu.

Tu veux donc que j'en parle alors ? Tu sais, mes services sont loin d'être gratuits... Une petite compensation pourrait t'être utile pour obtenir davantage d'information, notamment sur le gouvernement...

De quels genres ?


Des infos secrètes contre quelques services... et concombres de très bonnes qualités.

On pourrait déjà commencer par quelques infos sur la nouvelle capitale contre celui-là ?

C'est un bon début. Donc, tu veux savoir comment on la construite ? C'est assez simple. Suis-moi.
D'abord, on va beaucoup défricher, afin de pouvoir installer toute une série de bâtiment qui entoureront le sanctuaire. Ils accueilleront les différents ministères. Le sanctuaire aussi va changer. Le bâtiment principal sera considérablement agrandit afin d'être un monument à la mesure du lieu. Alors que les différents bâtiments feront deux-trois étages, le sanctuaire devrait en faire quatre ou cinq.

Et comment se déroulent les constructions ?

On a à peine commencé, il ne faut pas s'attendre à des miracles... surtout avec mes hommes...

D'ailleurs, en parlant de ça, les équipes humaines et kappas s'entendent bien ?

Mieux qu'on pourrait le penser. Aussi, pour beaucoup d'eux, ils se connaissent déjà. Tu sais, le commerce kappas-humains rapproche nos deux peuples. Cependant, ils gardent leur particularisme, et encore heureux ! Sinon, le projet ne serait pas possible. Tu sais bien que les kappas travaillent très mal en groupe, et bien les humains, ils travaillent parfaitement en équipe. En soit, c'est un vrai plaisir de diriger un projet aussi ambitieux. D'ailleurs, si je le réussis, je pense que Reimu me demandera de continuer d'être celle qui va révolutionner Gensokyo.

C'est bien beau tout ça mais tu n'as rien de plus... intéressant ?

Ce concombre n'est pas suffisant pour que je parle autre chose que du chantier.

Merci quand même...

De rien et j'espère qu'on se reverra, tu sais où me trouver et quoi m'apporter pour avoir des infos !

Aya Shameimaru

Donc voilà... je vais enfin pouvoir avoir plus d'informations grâce à Nitori, cependant, elle va vouloir probablement grassement en profiter celle-là... Ayayaya... Il va falloir que je trouve également une autre source à par elle, sinon, je vais vite me retrouver à découvert de concombre...
Il va faire nuit, autant rentrer chez soi pour bien se reposer.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 21 Jan - 13:32

Jour VIII
Une solution, un problème

Dans le programme aujourd'hui, une réunion assez importante pour l'avenir de Gensokyo. Reimu a l’intention d'apporter un élément supplémentaire afin de faire plier la révolte humaine et de continuer sa politique englobante.
Pas le temps de traîner, je suis arrivée assez tôt afin d'avoir la meilleure place pour écouter les récapitulatifs de la réunion.
Midi approche et le nombre de «journalistes» ne cesse d'augmenter. Il y a des tengus, des kappas, quelques humains et quelques autres youkais. Non loin de moi, il y a Hatate. Je croyais qu'elle était porte-parole du gouvernement. Enfin bon, vu que c'est presque toujours Marisa qui s'en charge, elle ne doit pas faire grande chose.
Quelques minutes de retards maintenant. C'est extrêmement malpoli qu'elles soient en retard. Autant le consigner pour l'article. Heureusement pour elles, elles arrivent. Mais ce n'est pas Marisa, c'est Byakuren ! Pourquoi va-t-elle donner l'interview à la place de Marisa ? C'est surprenant ça. Autant l'écouter avec plus d'attention et retranscrire ce qu'elle va dire le mieux possible.

«Soyez les bienvenus ! Je suis heureuse d'être devant vous pour vous annoncer de nombreuses nouvelles.
Avec Reimu, Marisa et Kasen, nous avons longuement discuté afin de savoir quelle était la meilleure voie à suivre pour que Gensokyo pour plus tolérante envers les un avec les autres et plus ouverte. Ce sujet sensible a été longuement débattu et nous sommes arrivées aux conclusions suivantes :
Afin de garantir un meilleur vivre-ensemble dans notre belle Terre des Illusions, nous allons effectuer des rapprochements entres humains et youkais. Cela se déroulera dans mon temple. Quand humains et youkais se connaîtront mieux, les humains ne les craindront plus. Autant vous rappeler que la consommation de viande humaine est désormais totalement illégale et que les sanctions ont été renforcées. Afin de maintenir une pression constante entre les communautés, des banquets seront régulièrement institués. Ceux-ci auront pour but de rapprocher humains et youakis.
Nous comptons résoudre les problèmes que connaissent Gensokyo de la manière la plus pacifique possible.
D'ici quelques jours, un groupe sera monter afin de faire prendre conscience aux humains qu'ils sont sur la mauvaise pente et qu'ils doivent redevenir sérieux et suivre le ligne directrice de Reimu. Nous savons qu'ils ont peur que le gouvernement soient sous le contrôle total des youkais. Mais dois-je le rappeler ? A la tête du pouvoir, on trouve Reimu et Marisa, comment les youkais pourraient bien pouvoir prendre le pouvoir dans ses conditions ?
Mes amis, humains, youkais, nous allons vivre une véritable révolution des mentalités, et celle-ci, est des plus bénéfiques. Abandonnés vos à priori et laissez-vous porter par cette déferlante pacifique.
Je vous dis au revoir mes amis.»

Byakuren se retourna et se dirigea vers le sanctuaire alors que tous essayèrent d'avoir un mot supplémentaire d'elle. Cette fois-ci, Suika empêcha tout le monde de s'approcher. Quand à moi, je m'éloigne un peu afin de pouvoir mieux réfléchir. C'est un sacré programme cela. A la fois le plus indispensable et le plus difficile à mettre en œuvre. Par contre, j'ai pas vraiment aimé sa façon de parler quand elle mentionnait le «véritable révolution des mentalités». Je sais qu'en général, cela ne se passe pas souvent bien quand il y a ce genre de phrases cité. Enfin bon, il est temps que j'écrive mon article, je dois filer chez moi le plus vite possible.

Cela fait du bien de se détendre un peu après avoir autant écrit mais je dois bien m'avouer que je ne m'attendais pas à cela. Face à moi, il y a une réunion, a priori politique aux abords de la Forêt des Youkais. Des centaines de youkais entourent une créature perchée sur une souche d'arbre. Je la reconnais, il s'agit de Raiko Horikawa, la tsukumogami tambour. Je ne pensais pas qu'elle allait se mettre à faire également de la politique. Elle est plus du genre à vouloir être libre qu'à avoir des responsabilités, cela m'étonne. Autant me rapprocher et écouter.

«... vous savez très bien que seuls, nous ne pourront rien ! Ensemble et unis, nous pourront tenir tête à Reimu et nous pourrons retrouver nos droits perdus et ceux menacés ! Pour qui se prend-elle pour nous dicter comment vivre ! Bientôt, les interdictions seront remplacées par des obligations et l'on ne pourra plus arrêter sa tyrannie ! Je sais bien que nous avons tous des avis différents ici. Certains sont ici uniquement pour pouvoir remanger de l'humain, d'autres sont là pour des causes plus profondes mais nous sommes tous liés par la même volonté : Résister à Reimu !
...»

Je profite de son discours enflammé pour voir qui se trouvent dans le publique. Je vois rapidement les deux «sœurs» Tsukumo, Rumia, Mustia et Wriggle. Il semblerait que le publique soit, plus ou moins, absorbé par le discours de la youkai. D'ailleurs, je le trouve assez inspirant. Je suppose qu'elle doit user de son pouvoir en ce moment afin de faire battre les cœurs au rythme de ses paroles. Par contre, je ne comprends toujours pas pourquoi elle est devenue la cheffe de ce groupe. Je la vois s'éloigner après son discours alors que les deux Tsukumo la remplace, je vais en profiter pour l'interroger.
Furtivement, je me rapproche d'elle avant de la contourner et de sortir d'un buisson face à elle. Elle est surprise, étonnée de me voir mais pas inquiète du tout. Elle semble même presque ravie que je sois là. Je lui demande si je peux l'interviewer, elle est ravie de cette question.

Interview de la cheffe des Youkais Sans Camps (YSC), Raiko Horikawa
Saison 13*


Qui êtes-vous et que faisiez-vous ?

Je suis Raiko Horikawa et j'informais les autres youkais que la tyrannie que met en place Reimu est insupportable.

Pouvez-vous nous en dire plus ? C'est la première fois que vous intervenez pour une quelconque raison.


Il est vrai que de d'habitude, je me préoccupe davantage de ma propre liberté et du fait que je pouvais jouer en toute liberté. Cependant, maintenant, je suis sûre que Reimu va tenter d'imposer sa tyrannie sur nous et qu'il est du devoir des peuples de Gensokyo de se soulever et de la renverser.

Vous vous revendiquez comme une opposante à Reimu et à son gouvernement, quel est votre programme ?


La défense des intérêts des youkais mais aussi de tous les peuples de Gensokyo. On n'a pas besoin d'elle faire que l'on «fraternise», on peut très bien le faire seule, grâce à la musique. D'ailleurs, je compte organiser un festival afin de rendre la voix de Gensokyo plus audible et faire comprendre aux autres que Reimu est un danger.

Et s'il y a des personnes qui soutiennent Reimu ?

Dans ce cas-là, ils ne seront jamais les bienvenues et nous les pourchasserons et nous les jugerons !

N'est-ce pas extrême comme méthode ?

Nous sommes la voix populaire, face à la tyrannie de Reimu. Ceux qui la soutiendront sont complices.

Je vous remercie de m'avoir accordée une interview.


C'est à moi de vous remerciez, cela permettra de diffuser la VERITE partout. D'ailleurs, vous soutenez Reimu ?

Heu... évidemment que non, vous n'avez pas lu mes articles ?

Plus ou moins mais je trouve que vous êtes un peu trop gentilles avec elle, c'est pour cela que j'avais des doutes. D'ailleurs, je me méfie énormément de la déesse de la montagne. Elle dit se battre contre Reimu mais ce n'est rien d'autre que son alliée, de même pour les fées en colère.

Aya Shamameiru

Je suis enfin partie, encore cinq minutes de plus et elle m'aurait accusée de je ne sait quoi. Depuis qu'elle fait de la politique, elle est devenue particulièrement intransigeante. Même si je ne porte pas le partie de Kanako dans mon cœur, celui de Raiko est assez inquiétant. Elle serait capable de provoquer une guerre, et vue comment elle hypnotise carrément les foules, cela se serait pas si compliqué....
Retournons vite à l'imprimerie pour le prochain numéro, il reste encore beaucoup à faire aujourd'hui.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par Germain Noël le Mer 24 Jan - 15:29

C'est un complot!
...
Ahem.

C'est vachement sympa dit-donc. Bon je pense que la forme peut être améliorée, mais l'histoire est intéressante. Peut-être devrais-tu réunir tout ça dans le premier message à grand renforts de balises spoil, ou via un lien conduisant à un document de texte via un cloud quelconque, pour éviter que des commentaires comme le mien ne vienne entre deux chapitres.
J'ai bien rigolé n'empêche. J'ai hâte de lire la suite.

Je me demande ce que Kasen trame... :3

_________________
Meiling n'est pas fainéante. Elle garde la porte toute la nuit et se repose le jour, lorsqu'il il y a moins d'intrus.
Meiling n'est pas faible. Sa spécialité est le corps à corps, pas les danmaku.
Meiling n'est pas stupide. Elle est insouciante.
Elle mérite une pause café :
Meiling:


Artiste : みっちょん (Micchon)
avatar
Germain Noël
Normal
Normal

Messages : 184
Date d'inscription : 08/08/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part entre Gensoukyou et la réalité

Profil Joueur
 : TH14.5 - ULiL TH14.5 - ULiL
Niveau:
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 28 Jan - 21:53

Jour IX
Première diplomatique

Aujourd'hui, c'est un grand jour. Pour une fois, Yukari aura (bien) fait son travail. Plus précisément, Yukari Yakumo, la ministre des affaires étrangères a négocié avec les Monde Souterrain, notamment, avec l'Ancien Enfer, même si l'Enfer a plus généralement participé. A priori, les négociations de la vieille youkai des Frontières a porté ses fruits. Aujourd'hui, une délégation du Monde Souterrain va venir au sanctuaire afin de signer des accords que l'on ne connaîtra qu'après la conférence de presse qui suivra. Cependant, je vais y être tôt ce matin car je n'ai aucune envie de manquer la délégation arriver.

Me voilà aux premiers rangs pour assister à la montée de l'escalier de la délégation. Ce qui m'étonnes, c'est le nombre astronomique de «journalistes» en tout genre. Il y a beaucoup de tengus, de kappas, quelques humains et autres youkais, notamment souterrain.
Je vois enfin la délégation, et celle-ci est nombreuse. Je reconnais sans difficulté la maîtresse du manoir de l'Ancienne Enfer, Satori Komeiji, accompagnée par ces deux animaux domestiques préférés, Orin et Utsuho. Juste derrière, il y a la célèbre oni Yuugi mais également une invitée assez surprenante, Clownpiece. Elle doit être envoyé par Hecatia afin de surveiller le déroulement des choses. Enfin bon, on verra ce que cela donnera. La délégation infernale finit de monter l'escalier et est reçue par Reimu, Marisa, Kasen et Yukari. Je peux bien voir l'expression gênée de l'ermite en voyant la oni et dans le même temps, le sourire inquiétant de Yukari face à la réaction de Kasen. C'est étrange cela. Y aurait-il un lien entre Yuugi, Kasen et Yukari ? Il faudra creuser cette piste une autre fois, pour le moment, tout semble très cérémonielle, un comportement que Reimu devrait, normalement, avoir plus souvent. Suite à cela, le groupe réuni pénétre dans le bâtiment principal pour discuter. Je sens que maintenant, l'attente va être longue...

Cela fait trooooop longtemps que j'attends. Et puis, cet oni en face de moi, il me fixe avec beaucoup trop d’insistance. Je ne sais pas ce qu'il me veut. J'hésite s'il veut me dévorer ou boire avec moi. C'est assez déplaisant de ne pas connaître les réelles intentions des personnes, surtout quand ta vie y est suspendue et que cette personne est un oni qui porte une collection de crâne autour du cou.

Encore une heure ou deux qui sont passés ? Je ne sais plus... Juste qu'il est largement midi passé. Cela fait déjà des lustres que cela commence à se dépeupler. Le oni qui me fixait est parti mais vu qu'il semblait de diriger vers les siens, des bouteilles à la main, je pense qu'il voulait m'inviter à boire avec eux... et peut-être me manger après, cela, je n'en suis pas sûre.

Enfin les voilà. Je vois juste Reimu et Satori s'approcher. Je pense que la conférence de presse sera donnée par ceux deux-là. Il est grand temps que je me concentre un peu et que je prenne au mieux ce qu'elles vont dire.

«Soyez les bienvenus, je suis heureuse d'être ici en votre présence et avec Satori. (Reimu Hakurei)
Ce n'est pas tout à fait vrai mais bon... Bonjour à tous. (Satori Komeiji)
Après une longue conversation et de nombreuses négociations, nous sommes arrivées aux termes suivants de ce traités. (Reimu Hakurei)
Reimu, je te rappel qu'on n'a pas été en guerre, pas la peine d'utiliser ce terme-là. (Satori Komeiji)
Je le sais, je le sais... (Reimu Hakurei)
Si tu le dis... (Satori Komeiji)
Enfin bon, voilà ceux sur quoi nous avons travaillées. Pour commencer, nous avons normaliser nos relation avec l'Ancienne Enfer et nous sommes désormais ami avec ceux-ci. (Reimu Hakurei)
Cela n'a pas été trop difficile car il n'y avait pas trop de chose à faire. Après tout, nos relations avec Gensokyo ont toujours été cordiales... sauf lors de l'incident mais c'est passé cela. (Satori Komeiji)
Oui, c'est vrai ça. Deuxièmement, on a discuté sur la nécessité de stopper la fuite des esprits maléfiques depuis l'Ancien Enfer. (Reimu Hakurei)
Il est vrai que cette demande fut incessante et qu'il a fallut que l'on s'engage à régler ce problème au plus vite. Rin et Okuu vont être dépêchées sur le coup. Il est probable qu'elles aient à devoir intervenir à la surface. (Satori Komeiji)
Et enfin, on discuté de l'apport énergétique en provenance de l'Ancien Enfer. (Reimu Hakurei)
Après une longue conversation sur le sujet, nous avons réussi à négocier un accord qui sera favorable aux deux partis. L'énergie du four pourra être utilisée par les habitants de Gensokyo contre divers contrepartie, notamment commerciales. Ainsi, les onis et autres habitants du Monde Souterrain pourront remonter à la surface afin d'échanger et de vendre leurs produits avec les locaux. Il est évident que des mesures de sécurité seront prises afin d'éviter qu'ils n'y aient des incidents graves. (Satori Komeiji)
Moi, et les autres membres de mon gouvernement, nous sommes heureux du travail que nous avons pu réaliser ensemble (Reimu Hakurei)
Si tu le dis... (Satori Komeiji)
Sur cela, je vous fais mes au revoir et n'hésiter pas à faire des offrandes au Sanctuaire (Reimu Hakurei)»

Donc voilà les accords. Rien de bien très compliqué. Alors pourquoi elles ont mis autant de temps ? Tiens, voilà la satori qui vient me voir ? Mince, elle doit avoir lu dans mes pensées ! Elle doit savoir que je me doute de quelques choses sur cette discussion. Mince...

Interview de la représentante de l'Ancienne Capitale, Satori Komeiji
Saison 13*


Je peux voir que vous êtes confuse à propos de la conférence de presse.

C'est... un peu le... cas...

Je le sais bien. Même sans mon pouvoir, on peut le voir que vous êtes perplexe.

C'est juste que... cela a duré très longtemps et que les accords présentés semblent assez réduit...

C'est simple. Le problème des esprits maléfiques a été un problème épineux. La question du règlement du problème dans les plus brèves délais était au centre des enjeux.

Il est vrai que le esprits maléfiques peuvent indisposer certaines personnes et peuvent être dangereux pour les humains.

Et puis, il y a eu un autre soucis.

Lequel ?

Cela concerne nos exportations vers Gensokyo. Kasen n'était pas ravie de cela et à tout fait pour dissuader Reimu de l'accepter. Partagée entre les deux solutions, on en est arrivé à négocier des tarifs douaniers. Ceux-ci sont forts mais nous avons accepté pour le moment. Cela va dissuader beaucoup de youkais des souterrains de commercer avec la surface mais ce début de commerce sera bénéfique pour nos deux groupes.

Kasen s'y est opposée ? Pourquoi ?

J'ai vu ses véritables intentions, et je peux donc la comprendre.

Quelles sont-elles ?!

Je ne vous dirais rien sur ce que j'ai vu. Sinon, vous voulez venir au banquet organisé ce soir ?

Il y a un banquet ?! Où et quand ?!

Ce soir, au Sanctauire Hakurei. Normalement, il doit servir à célébrer nos accord et à nous rapprocher. Bon, je pense qu'on va s'y retrouver.

Aya Shamameiru

Un banquet ce soir ? C'est une excellente occasion d'obtenir plus d'information ! J'y serais, foi de tengu !

Le soir, un événement festif au Sanctuaire. L'alcool oni coule à foison. Les meilleurs mets sont réunis. Normalement, Suika fait la sécurité mais il aurait été étonnant de ne pas la voir boire, d’autant plus que son amie Yuugi est là. Sinon, il y a du beau monde. A la table d'honneur, je vois Reimu, Marisa en train de manger avec Satori pendant que Orin et Uthsuo s'amuse. Ces trois-là doivent encore discuter des affaires politiques. Aller, quelques photos d'elles de loin, cela fera l'affaire pour mon article. Pas de Kasen ni de Yukari. Au final, cela ne m'étonne pas.
Tiens, si j'en profitais un peu de la fête. Je reconnais ce oni et j'ai l'impression qu'il veut me défier. Il semble déjà bien alcoolisé, malgré la célèbre résistance à l'alcool des oni, cela est gagner d'avance.

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par LeSavant le Dim 28 Jan - 21:55

Merci de ton commentaire et surtout tes conseils Noël^^
Je vais voir ce que je vais faire mais je vais attendre de boucler ce qu'on pourrait appeler la première partie^^

_________________

"C'est pas d'la magie si c'est pas flashy."
Marisa Kirisame
"LeSavant a toujours raison."
LeSavant (moi)
avatar
LeSavant
Easy
Easy

Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 22
Localisation : Paris 75019

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cent-Jours dans la Terre des Illusions [Fanfiction]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum