La plume d'Okiba

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Mar 27 Mar 2012, 10:12 am

Ahah, je vois que j'ai un peu perdu l'habitude du français!

Pour les fautes d'orthographe, c'est parce que cette nouvelle sera publiée, mais est en cours de relecture, donc je n'ai pas tout corrigé pour l'instant.
Pour les traits d'union, comme j'ai beaucoup écris en anglais ces derniers temps, j'ai un peu oublié d'en mettre.
Sinon, pour le Bunraku, j'ai prévu de mettre un lexique au départ, mais il n'est pas terminé non plus...:p

Les noms sont une coïncidence totale.
Mais maintenant que tu le dis, ca colle pas mal.
Sinon, c'est effectivement un one shot
Ou en tout cas, c'est ce qui est prévu.
Il me semble que les objets sont supposés acquérir une âme au bout d'un siècle, si ils ont été fabriqués avec passion. Ils portent un nom particulier, mais j'ai oublié lequel.

Pour les infos sur Medicine, plutôt les trucs plus subtiles, c'est pour ma prochaine nouvelle.


Ouf.
VOilà, fin du pavé...A plus!

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Fouri le Mar 27 Mar 2012, 11:02 am

Okiba a écrit:Ahah, je vois que j'ai un peu perdu l'habitude du français!

Pour les fautes d'orthographe, c'est parce que cette nouvelle sera publiée, mais est en cours de relecture, donc je n'ai pas tout corrigé pour l'instant.

Elle sera publiée où ? N'est-elle pas déjà publiée ici ?
C'est un peu négligeant de ta part d'avoir posté ici sans avoir relu, alors que tu savais qu'il restait des fautes.
Si tu veux un peu d'aide pour la correction, n'hésite pas... sachant que je suis drastique.

Okiba a écrit:Pour les traits d'union, comme j'ai beaucoup écris en anglais ces derniers temps, j'ai un peu oublié d'en mettre.
Sinon, pour le Bunraku, j'ai prévu de mettre un lexique au départ, mais il n'est pas terminé non plus...:p

Par curiosité... tu traduis quoi ^^ ?
Ok pour Bunraku ;)


Okiba a écrit:Il me semble que les objets sont supposés acquérir une âme au bout d'un siècle, si ils ont été fabriqués avec passion. Ils portent un nom particulier, mais j'ai oublié lequel.
Je ne connais pas ce type d'objets qui prennent vie grâce à la passion de leur créateur... peut-être que cela existe, mais je ne connais pas. Si tu retrouves, donne-moi des précisions, ça m'intéresse ;).
Sinon... je connais les Tsukumogami qui sont des esprits ayant habité des objets qui ont été cassés et négligés. Les esprits sont donc devenus des créatures malignes après avoir passé leur cent ans, si leur ressentiment est fort... tu pensais peut-être à cela ?

Okiba a écrit:Pour les infos sur Medicine, plutôt les trucs plus subtiles, c'est pour ma prochaine nouvelle.
Tu peux toujours me poser la (les) question(s) par MP xD. Mais vu que je n'ai pas beaucoup travaillé sur les articles de Medicine... je verrai bien xD. Bye, bon courage !

Fouri
Normal
Normal

Messages : 160
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 25
Localisation : Entre la frontière du rêve et de la réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Mer 28 Mar 2012, 7:03 am

Je traduis rien en fait.
Mes cours sont en anglais!
Et la moitié de ma promo n'est pas francophone...
Donc du coup...

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Fouri le Mer 28 Mar 2012, 8:15 am

T'es français, et t'écris tes cours en anglais xD ? T'es pas un rigolo, toi... enfin bon...
Par contre, si tu pouvais répondre à toutes les questions en même temps, ce serait mieux lol xD !

Fouri
Normal
Normal

Messages : 160
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 25
Localisation : Entre la frontière du rêve et de la réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Jeu 29 Mar 2012, 7:10 am

Désolé j'ai écrit ça un jour ou j'étais pressé.
On ne déconne pas avec les exams.

Bon, je voulais dire qu'elle sera publiée en version papier.
Par ailleurs, je ne traduis que mes cours, et un doujin de ZUN.
Et sinon, oui, c'est bien à ce type de yôkai que je pensais, même si j'en ai trouvé une interprétation différente...
Enfin, tu verrais mes cours écris en chinois...

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Fouri le Jeu 29 Mar 2012, 8:03 am

Okiba a écrit:Désolé j'ai écrit ça un jour ou j'étais pressé.
On ne déconne pas avec les exams.
Bien sûr... pas de souci, je comprends ^^.


Okiba a écrit:Bon, je voulais dire qu'elle sera publiée en version papier.
Tiens ça m'intéresse x). C'est pour quoi exactement ? Tu as du public ;) ? Ton entourage ou d'autres personnes qui connaissent th ^^ ?
Quand tu auras le temps... est-ce que tu pourrais un peu développer si ce n'est pas trop indiscret ^^ ?

Okiba a écrit:Par ailleurs, je ne traduis que mes cours, et un doujin de ZUN.
Et sinon, oui, c'est bien à ce type de yôkai que je pensais, même si j'en ai trouvé une interprétation différente...
Enfin, tu verrais mes cours écris en chinois...
Tu fais des études dans le multi-national pour connaître l'anglais et le chinois en même temps xd ? En tout, c'est impressionnant...

Pour ce qui est des Tsukumogami, voici l'article du Perfect Memento consacré : http://touhou.net/wiki/Perfect_Memento:_Huit_Millions_de_Dieux
Ca te permettra de savoir exactement ce que sont les Tsukumogami si tu veux faire des rectifications avant ta publication ;).

Fouri
Normal
Normal

Messages : 160
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 25
Localisation : Entre la frontière du rêve et de la réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Lisianthus le Sam 31 Mar 2012, 10:59 am

Vraiment intéressante ta dernière fanfic !
Je dirai même plus que ta précédente.

Ce que j'aime bien, c'est que malgré la longueur, on lis avec une telle aisance qu'on ne voit pas passer les paragraphes.
L'histoire est simple et beau, un peu prévisible, mais ça ne gâche en rien à la lecture !

En gros, c'est toujours un plaisir à tes fanfics Okiba ^^

_________________

Merci Flanby pour la belle sign ~ ^^
Je reste vivante sur ma page Fb ~ : https://www.facebook.com/lisianthusnekoatelier/
---------
Deuxième édition de Gensopoly pas prête de sortir : Merci les problème de stream ~ ; x ;
Enfin un nouveau chorus ? Le 8ème ? Allez, viens chanter ~

Lisianthus
Nekomimi à Lunettes
Nekomimi à Lunettes

Messages : 2812
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 22
Localisation : Pas loin d'ici

Profil Joueur
 : TH12.3 - Soku TH12.3 - Soku
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/LisianthusMusic

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Mer 16 Mai 2012, 9:56 am

Des nouvelles fraîches ça vous intéresse?
J'ai un fic en cours, avec un nouveau personnage principal!

Je vous laisse la surprise.

Je vous spoil juste ceci: l'histoire est centrée sur Alice...
Ceux qui ont attentivement suivi les topics savent pourquoi.
Pour les autres, je peux vous orienter vers le sujet "Mes rêves en rapport avec Touhou"
Un message récent de MangaManiak.
A vous de voir si vous voulez plus d'indices.

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Ven 01 Juin 2012, 10:33 am

Evil double post is evil!



Non, plus sérieusement, je vous annonce que j'ai enfin terminé le chapitre 1 de ma prochaine fic!
Alice sera un des personnages centraux ce coup ci.
Par contre, il est assez court, disons que c'est une mise en bouche.

Spoiler:
Chapitre 1 : tel un miroir brisé

« Bon, il faut que je finisse de broyer ces champignons avant que mon filtre d'herbes ne bout. »
Alice courait en tous sens dans le laboratoire/atelier de sa petite maison perdue dans la forêt. Elle était à deux doigts d'aboutir. Cela faisait des semaines qu'elles travaillaient sur une formule permettant d'insuffler la vie dans une poupée. Cela serait le couronnement de ses travaux de marionnettiste : une poupée douée de vie propre, pensante, se mouvant par elle même. Elle voulait reproduire le miracle de Medicine. Et ses recherches étaient sur le point d'aboutir.
Elle avait bouclé toutes les portes afin d'empêcher toute intrusion. En effet, la charge magique et les composés instables qu'elle étaient en train d'utiliser rendait ses expériences particulièrement dangereuses, surtout en cas d'intrusion incontrôlée.
« Ca y est. J'y suis presque. »
Alice tenait d'une main presque tremblant de nervosité et d'adrénaline une éprouvette contenant un liquide violet, gluant, à tel point qu'on aurait dit une sorte de gelée. Lentement et avec beaucoup de précaution dans une seconde éprouvette qui contenait déjà un liquide bleu, un extrait de champignons de la Forêt de la Magie.
« Sors de là Alice ! Tu passes trop de temps enfermée ! » hurla Marisa en ouvrant la porte d'un coup de pied. Alice sursaute, les éprouvettes lui échappent des mains...

Marisa fut littéralement projetée en dehors de la maison par le souffle de l'explosion. Les fenêtres volèrent en éclat, et pas mal de débris de meubles suivirent les éclats de verre dans les arbres environnants.
« Aïe Aïe Aïe...ça fait mal. »
La blonde cleptomane se releva avec difficulté de l'indigne position dans laquelle elle se trouvait. Elle sentait à cet instant tous ses muscles et ses ligaments la faire souffrir. Elle n'aurait jamais cru en avoir autant. Quand elle pensait au mal qu'elle avait eu à crocheter la serrure pour faire une surprise à Alice. Elle ne s'attendait pas à un accueil pareil. C'est à ce moment là qu'elle se rendit compte de l'ampleur des dégâts.

Plus d'un quart de la chaumière d'Alice avait été soufflée par l'explosion. Toutes les vitres avaient éclatées, projetant des éclats de verre sur plus de quarante mètres à la ronde. Un des quatre murs s'était effondré sur lui même. Le laboratoire n'existait même plus, réduit à l'état de gravas. Paniquée, Marisa se précipita vers les débris, cherchant une trace d'Alice. En fait, elle n'eut même pas le temps de l'appeler. Une main couverte de sang dépassait d'un tas de débris de meuble et d'éclats de porcelaine.

« Elle va s'en sortir, Eirin ?
-Si tu n'avais pas été là pour la tirer des décombres, elle serait déjà morte. Je crois qu'elle à été protégée par la table dont elle se servait pour ses expériences. Elle a des brûlures légères sur tout le corps, le bras gauche en morceaux, trois côtes cassées, trois plaies qui ont du être recousues. Mais surtout, elle à une commotion cérébrale lourde. En fait, il est possible qu'elle ne sorte pas du coma.
-T'es sérieuse.
-Je ne plaisante jamais quand il s'agit de mes patients. Quand elle se réveillera, si elle se réveille, elle sera sans doute désorientée. Il est possible qu'elle perde partiellement ma mémoire. Elle aura besoin d'aide. »
Marisa ravala ses larmes et son angoisse.
« Je m'en chargerais. »

Alice peinait à reprendre ses esprits. SON esprit, pour être plus précis, qui lui apparaissait comme...comment dire...éclaté. Comme si le miroir qu'était son être avait explosé, semant des milliers de fragments qu'elle peinait à rassembler. Mais elle finit par émerger dans une semi conscience...
« Alice ? Alice ? Tu m'entends ? »
Elle crut une seconde reconnaître la voix de Marisa. Mais elle flottait encore dans une sorte de brouillard. Elle entendait une autre voix...dont elle peinait à saisir les murmures...la vie...la vie...c'était trop difficile, elle ne parvenait pas à se concentrer...Péniblement, elle ouvrit les yeux, et ne vit d'abord qu'un jeu de couleurs flou. Puis elle parvint à se focaliser sur le visage penché sur elle. La vie....l'étincelle au fond de son regard...mais bien sûr ! Comment avait elle pu rater une chose pareille ? Enfin son projet pouvait aboutir. Enfin elle allait pouvoir recréer un alter ego à Medicine. Enfin elle tiendrait la vie dans le creux de sa main.

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Invité le Sam 02 Juin 2012, 2:27 am

Chapitre 1 ou prologue donc ? :3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Lisianthus le Sam 02 Juin 2012, 11:55 am

Franchement, si j'étais à la place d'Alice, j'aurai fait exploser la maison de Marisa en retour ! XD

Petit premier chapitre bien alléchant en tout cas, j'ai hâte de connaitre la suite !

_________________

Merci Flanby pour la belle sign ~ ^^
Je reste vivante sur ma page Fb ~ : https://www.facebook.com/lisianthusnekoatelier/
---------
Deuxième édition de Gensopoly pas prête de sortir : Merci les problème de stream ~ ; x ;
Enfin un nouveau chorus ? Le 8ème ? Allez, viens chanter ~

Lisianthus
Nekomimi à Lunettes
Nekomimi à Lunettes

Messages : 2812
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 22
Localisation : Pas loin d'ici

Profil Joueur
 : TH12.3 - Soku TH12.3 - Soku
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/LisianthusMusic

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Dim 01 Juil 2012, 10:15 pm

Je ne vous oublie pas mais j'avais oublié de publier mon dernier chapitre en date...
Donc, voici le deuxième chapitre de cette fic, où l'on entre cette fois véritablement dans l'intrigue...
Du coup, je suis bien lancé sur le chapitre 3, qui ne devrait vraisemblablement pas tarder (en particulier si je m'ennuie pendant mon stage de juillet et que j'ai accès à un ordinateur...)

Chapitre 2: Full aux disparues par les mortes
Spoiler:
« Vous n'arrêterez jamais pas vrai ? » demanda la jeune femme aux yeux pourpres tout en gardant un œil sur la partie en cours.
« Karuta, on a besoin de toi ! Reimu, Sanae et Mystia ont disparu ! Ça devrait être assez important pour éveiller ton attention non ?
-Je te rappelles, Marisa, qu'un tournoi de mahjong prend du temps. Tu m'as déjà demandé ça hier. La réponse était non. C'est toujours non.
-Allons donc...tu laisserais une énigme t'échapper...pas ton genre... »
Cette fois, Karuta lâcha la tuile de mahjong qu'elle tenait et se tourna pour faire franchement face à Marisa.
« Bon. T'as gagné, tu m'intéresses. Tu veux que je fasse quoi au juste ?
-Retrouve les disparues, c'est tout.
-Et pour mon paiement ?
-T'en fais pas, j'ai volé deux trois trucs qui pourraient t'intéresser.
-Bon j'accepte de t'aider. »

Karuta soupira en rangeant son jeu de mahjong dans une de ses sacoches de ceinture. Ce n'était pas encore ce soir qu'elle aurait l'occasion de plumer la moitié de Gensokyo en une seule nuit. Autant commencer à chercher tout de suite. Récapitulons. Trois disparitions : Reimu, Sanae et Mystia. A priori, aucun lien. Mais elle pouvait mettre Mystia en bas de ses priorités : la yôkai-moineau vivait dans un coin désert et se déplaçait souvent, ce qui risquait de compliquer les recherches. Reimu vivait seule, et pouvait très bien être partie faire un safari de yôkai. Donc, mieux valait commencer par Sanae. Elle devait interroger Suwako et Kanako le plus vite possible.

Le temple Moriya n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'elle y était venu disputer une partie de go contre Sanae. A ceci près évidemment que Sanae n'y était plus. Karuta réajusta l'épingle qui maintenait sa queue de cheval en place et entra.
« Y a quelqu'un ? Kanako ? Suwako ?
-Qui est...à c'est toi Karuta ! Qu'est ce que tu fais ici ?
-Marisa m'a demandé d'enquêter sur les disparitions récentes et j'ai besoin de vous interroger. Où est Suwako ?
-Partie à la rechercher de Sanae. Je ne te conseilles pas de l'attendre, je n'ai pas de nouvelles depuis plusieurs jours.
-Bon. Je ferais sans. Commençons classique, est ce que tu sais où étais Sanae avant de s'évaporer ?
-Elle était partie faire des courses au village humain, et je sais qu'elle voulait aller à Kourindou, dans la forêt de la magie, pour acheter un parapluie à Rinnosuke. Apparemment, elle est bien passée au village, et personne ne l'a revue depuis.
-Mouais. Je ne te demandes pas qui aurait pu lui en vouloir, l'intégralité des yôkais voulaientsa peau. Je me débrouillerais pour savoir ce qui s'est passé, fais moi confiance. La chance est avec moi après tout. »

« Non, jamais vu Sanae. Pourquoi, c'est grave.
-Ca fait quand même une semaine qu'elle n'a pas donné de nouvelles à Kanako et Suwako.
-Elle s'est peut être lancée dans une de ses croisades stupides dont les prêtresses ont le secret ?
-Rinnosuke, je ne pense pas qu'elle ait profité d'aller faire des emplettes pour se mettre à chasser le yôkai. En tout cas, tu me confirmes qu'elle n'est pas venue chez toi ce jour là ?
-Oui. Je n'ai eu aucun client et j'ai fermé boutique tôt. Il a du lui arriver quelque chose en venant ici.
-Ce qui ne me laisse pas d'autre choix que de fouiller la forêt. Génial. »

Une demi-journée de recherche, une variété incroyable de jurons exotiques et trois ongles cassés plus tard, Karuta n'avait toujours pas la moindre idée de l'endroit où Sanae avait disparu, ni de ce qui lui était arrivé exactement. A la case départ, donc. Néanmoins, et alors qu'elle avait plus ou moins perdu espoir, elle fit une avancée majeure. Elle trouva la roulotte de Mystia au milieu d'une clairière. Elle cru tout d'abord que le véhicule était abandonné. Jusqu'à ce qu'elle sente l'odeur du sang. Elle fonça vers la roulotte, pour y trouver le cadavre ensanglanté de Mystia. Quoique...en y regardant de plus près, elle s’aperçut que Wriggle gisait également dans la roulotte. Surmontant son dégoût, elle se pencha pour regarder les cadavres de plus près. Visiblement, les deux yôkaïs s'étaient vidées de leur sang par des centaines de petites plaies sur tout le corps. Comme si quelqu'un avait tenté de les déchiqueter, mais sans finir le travail. Son enquête pour enlèvement venait de se transformer en une affaire de meurtre.

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Ven 13 Juil 2012, 10:55 am

Double post supplémentaire, de toute façon je risque déjà un siècle de prison, alors quelques années de plus ou de moins...

Voilà le chapitre 3!
On rentre enfin dans le vif (c'est le cas de le dire...) du sujet.

Spoiler:
« Mystia et Wriggle ? Où ca exactement ? Depuis quand ?
-Et bien, j'ai du faire appel à ma chance, éluda Karuta en évoquant son pouvoir de manipulation du hasard. J'ai découvert un journal acheté par Mystia dont la date était encore visible. Elles étaient encore vivantes avant hier. Quand à l'endroit, et bien...au milieu de nulle part je dirais. Quelque part dans la forêt. Rien de bizarre là dedans. Sauf la manière dont on les as tué. Youmu pourrait peut être infliger de telles blessures, mais à condition d'avoir tout son temps. Ce qu'elle n'aurait pas eu face à deux adversaires. Et puis, je ne la vois pas faire dans la cruauté gratuite.
-Tu as pensé à du danmaku ?
-Pas possible, les blessures sont trop fines. Des griffes où des serres peut être. Les tengus pourrait peut être nous renseigner.
-Oui, sans... »
Marisa s'interrompit, une vague de doute et de crainte se peignant lentement sur son visage.
« ALICE ! Elle est dans la forêt ! Elle est encore convalescente et...
-N'en dis pas plus, vas y. Je poursuis mon enquête. »

« Tu es sûre Aya ?
-Oui. Si des tengus étaient passés dans ce coin là de la forêt, je serais eu courant. D'ailleurs, je t'aurais même fais payer l'info. Tu crois que je passerais à côté de ça juste pour te mettre des bâtons dans les roues ?
-Peut être que tu protèges quelqu'un... »
Aya prit immédiatement un air profondément offensé.
« Je te rappelle que je suis journaliste. La neutralité est mon credo. Et puis, fit elle en indiquant du doigt le carnage, qui voudrais protéger quelqu'un capable d'un truc pareil ?
-Donc, je me retrouve à nouveau sans piste...
-Peut être que tu devrais creuser du côté des autres victimes. »

« Gu...gu'ez gue tu v...veux di...dire par disparue... ?
-Suika, par pitié, dessoûle un peu ! C'est grave là ! »
Suika fixa quelque instants Karuta d'un air navré.
« T'es vraiment pas drôle. Je suis sur que c'est parce que tu ne bois pas assez. Tu veux du sake ?
-Je voudrais surtout savoir ce que faisait Reimu la semaine dernière, avant de ne plus donner signe de vie.
-Rien de spécial. Elle est allée à Eientei filer un coup de main pour la préparation du festival lunaire. Euh...elle est aussi allé faire un tour du côté du village humain. Elle a rendu visite à Sanae.
-Je te demandes pas son emploi du temps minute par minute, juste ce qu'elle faisait les dernières heures où tu l'as vu.
-Il me semble qu'elle cherchait un bouquin emprunté au Scarlet Devil Mansion. Tu devrais te renseigner auprès de Patchouli. »

« Sakuya, laisse-moi entrer. J'ai des questions à poser à Patchouli.
-Qu'est ce qui me prouve que tu n'as pas de mauvaises intentions ?
-Mais pourquoi t'es aussi parano ? C'est pas vrai quoi !
-La dernière fois, tu as quand même roulé Dame Remilia.
-Ça reste à prouver.
-Elle devait gagner, c'était ce que son sens du destin lui avait dit.
-Le destin n'est pas tout.
-Et puis, Meiling a disparue.
-Justement. J’enquête sur les disparitions récentes de Reimu, Sanae et sur les meurtres de Mystia et Wriggle.
-Bon, passe encore. Je t'emmène à la bibliothèque. Et n'essaye pas de me faire les poches pendant ce temps. »

« Le Compendium de Trismégiste ? Oui, Reimu est venue l'emprunter il y a quelques jours. Mais elle ne m'a pas dit ce qu'elle comptait en faire...
-La connaissant, elle cherchait sûrement à se distraire...boire du thé et balayer le temple, c'est un peu lassant comme quotidien. Mais elle ne t'a rien dit d'autre ?
-Pas vraiment. Elle m'a dit que Gensokyo pourrait bien traversé une période troublée.
-Après un double meurtre et deux disparitions de miko, je pense que c'est un euphémisme. Merci en tout cas. »
Elle était sur une piste, devina Karuta. Et apparemment, c'était quelque chose de suffisamment dangereux pour qu'elle y reste. La joueuse convertie en détective doutait de plus en plus de retrouver la miko en un seul morceau. Mais le Compendium se trouvait forcément quelque part. Probablement au temple Hakurei.

Le temple était encore plus en désordre que lorsque Karuta était venue rendre visite à Suika. Apparemment, cette dernière n'avait pas arrêté de boire, et une oni alcoolisée pouvait produire des résultats pires qu'une catastrophe naturelle. Le temple était sans dessus dessous, mais plus trace de Suika. Elle est sans doute allée rejoindre Yuugi, se dit Karuta . Au bout d'une heure de recherche infructueuse, Karuta finit par mettre la main sur le Compendium et les notes que Reimu y avait fait. Sauf que bien entendu, les notes en question étaient complètement obscure. Les pages consultées par Reimu se rapportaient à la possession d'objet, c’est-à-dire par l'introduction d'un esprit à l'intérieur d'un objet, et ce, afin d'animer l'objet en question. La miko avait ajouté diverses observations relatives au fait que l'esprit en question ne conservait pas forcément sa personnalité individuelle. Elle renvoyait également à la théorie de la conservation de la vie, selon laquelle aucune vie n'est créée du néant, et que par conséquent il est impossible de créer la vie artificiellement. Autrement dit, Karuta en était à son point de départ. Tant qu'elle ignorait ce que Reimu avait l'intention de faire de ces recherches, elle ne saurait pas pourquoi la miko avait disparu. Le seul indice supplémentaire que ça lui apportait était le fait que cela concernait sans doute un invocateur. Orin et sa nécromancie, par exemple, figuraient en tête de liste. L'autre indice dont elle disposait, la grande forêt yôkai, était tellement immense qu'il aurait été parfaitement inutile d'aller la fouiller de fond en comble en espérant y trouver quelque chose.
Bonne lecture!

Alors ça vous a plus?
La suite sans doute la semaine prochaine!

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par VinkHiker le Ven 13 Juil 2012, 11:25 am

Comme l'a dit Karuta, avec deux mikos disparues et deux meurtres, dire que le Gensokyo va traverser une période troublée est un euphémisme. ^^
Chapitre très intéressant, on a l'impression que l'héroïne fait du surplace par moment, mais elle arrive à trouver des indices, bien que minces.

Première fois que je poste ici, mais c'est toujours un plaisir de lire ce que tu écris. Et toi, au moins y pas de fautes, enfin je n'en ai pas vues...

_________________
Spoiler:

Merci beaucoup à Pooshi pour l'avatar. Ephraim, Nagashi pour les signatures et Belial pour les userbars !


VinkHiker
Normal
Normal

Messages : 242
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 24
Localisation : Avec mon ermite ! ( - ◡ -) ❤!

Profil Joueur
 :
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Sam 14 Juil 2012, 1:24 am

Le truc bien c'est que mon stage est très ennuyeux mais me laisse un libre accès ou presque aux ordis...donc j'en profite pour écrire.
En toute logique, la vitesse de mes posts devrait s'accélérer de manière conséquente dans les deux prochaines semaines.

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Mar 24 Juil 2012, 9:26 am

Je vais finir par renommer ce topic les double posts d'Okiba...
Voici la suite en tout cas (avec un peu de retard)

Chapitre 4: jours sanglants

Spoiler:
Chapitre 4 : jours sanglants

Karuta poussa un profond soupir. Son enquête piétinait, et elle détestait les parties qui s'éternisent. Elles étaient trop souvent synonymes de défaite, en particulier en cas de kidnapping. Elle décida de se changer un peu les idées. Peut-être que ça pourrait l'aider à envisager le problème sous un angle différent. Elle s’enfonça sur un sentier forestier étroit et torturé, en direction de Kourindou, la boutique « d'antiquités » de Rinnosuke. Elle voulait fouiner dans ses stocks, voir s'il avait des nouveautés en provenance de l'autre côté de la barrière.

Comme d'habitude, Kourindou paraissait complètement abandonné vu de l'extérieur. C'est seulement une fois à l'intérieur qu'il dévoilait tous ses mystères. Celui du jour était macabre.
« Rinnosuke ? Tu...et merde. »
Karuta pénétra dans une boutique ravagée, aux rayonnages renversés, où les objets tous plus étranges les uns que les autres étaient répandus sur le sol. Mais le plus inquiétant étaient les traces de sang. Il était clair qu'on s'était battu ici. Et récemment, le sang n'était pas encore sec. Un craquement retentit. Karuta se figea. Il y avait quelqu'un d'autre dans la boutique dévastée. Elle tira lentement ses cartes d'une des pochettes à sa ceinture. Celles-ci brillaient d'une lueur pourpre, ou dégageaient des effluves d'un noir d'encre, selon leur couleur. Karuta se retourna lentement, scrutant la pièce. Elle perçut un mouvement flou du coin de l’œil, mais n'eut pas le temps d'attaquer que déjà la minuscule silhouette brisait une fenêtre pour s'échapper. Une volée de cartes danmaku s'écrasa derrière elle. Trop tard.

Toutefois, Karuta avait au moins appris quelque chose. L’agresseur, ou plu probablement les agresseurs, étaient de petite taille, environ cinquante centimètres. Des fées ? Le meurtre n'était pas leur genre, même si elles causaient un certain nombre d'accidents. Des onis mineurs ? Ils vivaient dans les cavernes et n'en sortaient quasiment jamais. Des kappas ? Si loin d'un cours d'eau, ce serait étonnant...Mais qui (ou quoi) alors ? Et surtout, pourquoi s'en prendre à Rinnosuke ? Plus les disparitions s'accumulaient, et plus la question du mobile était obscure...
En tout cas, ses pistes étaient plus ou moins toutes froides...il était temps de retourner voir Aya, il se pourrait qu'elle ait avancé dans ses recherches.

Évidemment. La maison dans laquelle Aya logeait lorsqu'elle n'était en vadrouille était complètement sans dessus dessous. Karuta aurait toutefois eu du mal à dire si c'était le fait de la tengu où si quelqu'un était passé pour fouiller. Non...personne ne pouvait vivre dans un tel bazar, donc quelqu'un était forcément venu détruire les pistes trouvée par Aya. Restais à savoir si le coupable était parvenu à ses fins...Pour avoir souvent traité avec elle, Karuta connaissait bien les habitudes de la tengu. Ce qui n'était pas le cas de tout le monde. La joueuse se pencha sur les monceaux d'objets en tout genres qui jonchaient la pièce, puis, à côté d'un appareil photo en piteux état, repéra ce qu'elle cherchait. Elle ramassa et ouvrit le paquet de carte. Elle et Aya avait mis au point un code complexe basé sur les cartes pour s'échanger des informations. Karuta, de par ses contacts dans les milieux du jeu, était une informatrice précieuse pour la tengu, qui en échange l'aidait à échapper à ses créanciers. Il était probable que sur une enquête aussi importante, la tengu ait laissé un indication dans les cartes. Et nul ne savait mieux lire ces dernières que Karuta.
Un as de cœur comme première carte. Voilà qui confirmait que le jeu était bien codé, et non simplement en désordre. Reine de cœur et Valet de cœur, associés au cavalier. Autrement dit, Remilia, Sakuya et Patchouli. Aya était au courant pour le Compendium. Mais la suite était plus intéressante encore. L'as de pique, synonyme de problème. Vu la situation, il s'agissait sans doute du coupable. Le dix de pique. Aya confirmait ce que Karuta savait déjà : le ou les assassins ne faisaient pas parti des grandes figures de Gensokyo. Probablement des yôkais lambda. Sauf que la carte suivante était un élément nouveau. La lame de tarot dite du Magicien, et celle de la Mort. L'assassin était lié, de près où de loin, à la magie. Voilà qui expliquerait le lien avec le Compendium que Reimu avait emprunté...La miko avait sans doute trouvé de qui il s'agissait. Sauf que ça ne lui avait pas porté chance.

Quoiqu'il en soit, Karuta tenait une nouvelle piste. Et puisque cette piste la menait droit vers la magie, et qu'elle devait de toute façon faire part de ses avancées à son employeur, le mieux était sans doute de contacter Marisa le plus vite possible. Elle modifia le jeu de carte pour confirmer à Aya, au cas où celle-ci repasserait, qu'elle avait bien compris le message. Elle quitta la demeure de la journaliste, et sortit discrètement du village par un chemin détourné. Elle comptait plusieurs tengu parmi ses créanciers, et n'avait aucune envie de les voir mettre leur bec dans cette affaire. Direction : l’incroyable capharnaüm qui servait de demeure à Marisa.

Les sentiers de Gensokyo parurent bien calmes à Karuta. Puis elle parvint enfin à mettre le doigt sur ce qui clochait. D’habitude, aux alentours du village des humains, on pouvait croiser de nombreuses figures essentielles de Gensokyo. Aujourd’hui, les chemins étaient quasiment déserts. Psychose ? Paranoïa ? Raisonnable précaution ? Ou bien multiplication des disparitions ?


_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Lisianthus le Mer 25 Juil 2012, 12:24 pm

Ça avance doucement, mais ça avance.
Tes chapitres sont aussi très courts, donc c'est un peu normal.

Rinnosuke ne peut pas mourir, il est trop manly pour ça !
Très ingénieux le codage par cartes. Je ne sais pas si ça existe vraiment, mais c'est plutôt impressionnant.
Et si je spéculerai sur l'assassin, je dirai ... une poupée d'Alice ... hein ?

Bonne continuation Okiba, j'attends la suite pour voir si j'ai raison ^^

_________________

Merci Flanby pour la belle sign ~ ^^
Je reste vivante sur ma page Fb ~ : https://www.facebook.com/lisianthusnekoatelier/
---------
Deuxième édition de Gensopoly pas prête de sortir : Merci les problème de stream ~ ; x ;
Enfin un nouveau chorus ? Le 8ème ? Allez, viens chanter ~

Lisianthus
Nekomimi à Lunettes
Nekomimi à Lunettes

Messages : 2812
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 22
Localisation : Pas loin d'ici

Profil Joueur
 : TH12.3 - Soku TH12.3 - Soku
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/LisianthusMusic

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Lun 06 Aoû 2012, 9:10 am

Enfin le mot de la...fin.
Dernier chapitre pour cette fic, dédiée à Mangamaniak (je me suis inspiré d'un de ses rêves raconté sur un autre topic)
Enjoy!

Par contre, il est possible que je ralentisse le rythme sur mes fics. Ou du moins, celle qui concernent touhou.
Si ça vous dit, je posterais les autres ici même.

Chapitre 5 : Poupée de sang
Spoiler:

La maison de Marisa s'élevait au milieu d'une trouée dans la couverture végétale de la forêt. La clairière était plongée dans le silence le plus profond quand Karuta y arriva. Rien d'inhabituel jusque là, la sorcière blonde était rarement chez elle. Quittant le couvert des arbres, elle s’avança vers la porte. Un craquement sinistre retentit alors qu'elle s'apprêtait à tourner la poignée. Karuta fit volte face, tout en projetant deux cartes chargées en énergie vers la source du bruit. L'écureuil responsable, terrifié par les explosions, bondit vers les broussailles.
Il faut que je me calme. Je ne suis pas en état d'affronter qui que ce soit en cas de problème. Elle respira à fond, pour calmer les tremblements de ses mains, puis poussa la porte.

A l'intérieur, comme à l'accoutumé, régnait le pire capharnaüm de tout Gensokyo. Des grimoires anciens s'entassaient sur des reliques, qui eux même recouvraient des piles d'ingrédients pour potion. Des vêtements plus ou moins propres étaient éparpillés sur les tas d'objets divers et variés, résultats d'années de kleptomanie de la part de Marisa. Mais de la sorcière, nulle trace.
« Marisa ? T'es là ? »
Pas de réponse. Juste le silence.
Karuta se mit alors à retourner toute la pièce, dans l'espoir de trouver un indice, n'importe quoi qui puisse l'aider à savoir où Marisa se trouvait. Et surtout, sans vouloir se l'avouer, quelque chose qui lui permettrait de croire que la petite sorcière était encore en vie quelque part...
C'est en tombant sur une vieille photo un peu jaunie de Marisa en compagnie d'Alice, et d'une coupure de presse sur l'accident magique qui avait frappé la marionnettiste que la lumière se fit. Le Compendium de trismégiste traitait des invocations et autres artefacts/créatures controlées par magie. Et Alice n'était réapparue depuis le début de la crise. Sans compter qu'elle vivait près de la zone où Mystia et Wriggle avait été massacrés. Et que Marisa était partie la voir.

Sans perdre un instant, Karuta fonça hors de la maison, et s’élança à travers les bois en direction de la chaumière occidentale d'Alice. Que la jeune marionnettiste ai perdu le contrôle d'une invocation ou qu'elle soit derrière cette série de crimes, il restait peut être un chance de sauver Marisa. Ça y était, sa course effrénée l'avait amenée en vue de la maison d'Alice. Elle allait déboucher dans la clairière lorsqu'elle trébucha et s'étala de tout son long dans les buissons. Étourdie, elle vérifia qu'elle n'était blessée nulle part. Elle avait mal au bras droit, et était plus ou moins couverte d'écorchures, mais rien de sérieux. Elle se retourna pour voir ce qui l'avait fait chuter. Le cadavre d'Aya la fixait de ses yeux vitreux. Surautant de terreur, Karuta bondit en arrière. Il lui fallu plusieurs minutes pour se calmer. En y regardant de plus près, Aya présentait les mêmes blessures que les cadavres de Mystia et de Wriggle. Elle était finalement parvenue aux mêmes conclusion que Karuta. Mais cela lui avait coûté la vie. D'après la position du corps, elle avait été surprise par un assaillant qui avait sauté des branches. Ravalant ses larmes de rage, Karuta ferma les yeux de la tengu défunte. Elle n'avait pas réussi à résoudre l'énigme assez vite, mais il n'était pas trop tard pour mettre fin à cette folie.

Elle rajusta sa ceinture, tira des cartes de tarot de la main gauche, une demi douzaine de tuiles de mahjong de la main droite, et s'avance en pleine lumière. Un mouvement furtif attira son regard à l'une des fenêtre. Il y avait quelqu'un à l'intérieur, et ce quelqu'un ne souhaitait pas être vu. De toute façon, il était trop tard pour reculer maintenant. Elle s'apprêtait à entrer lorsque la porte s'ouvrit. Alice lui faisait face. Robe bleue, dentelle, serre tête rouge, chevalières à chaque doigt,...et un regard d'encre. Littéralement. Ses pupilles semblaient avoir débordé jusqu'à envahir tout l’œil. Ce sont ces yeux, véritables portes sur le vide, qui la fixait intensément.
« Bienvenue Karuta. Tu cherches quelqu'un peut être ? Il y a pas mal de monde ici. Elles t'attendent. »
Sur un geste de la marionnettiste, une foule de poupée sortirent des ombres de la maison. Elles étaient d'un réalisme saisissant. Reimu, Marisa, Wriggle, Sanae, Mystia, mais aussi Reisen, Keine, Suika...Une poupée d'Aya voleta pour se poser sur l'épaule d'Alice.
« Elles sont belles non ? Ça ma pris beaucoup de temps pour les terminer. Évidemment, je n'ai pas vraiment dormi ces derniers temps. »
Tandis qu'elle soliloquait, Karuta recula un peu. Les poupées avancèrent de concert.
« Quand je pense à quel point j'étais aveugle. J'essayais de créer la vie. A quoi est ce que je pensais ? La vie, il y en avait tant autour de moi. Et il a fallu une explosion pour que je pense à m'en servir. Mais aujourd'hui, elles sont parfaites. Même si récupérer leur énergie n'a pas été une partie de plaisir...mais bon, ces poupées m'ont beaucoup aidé après que je leur ai insufflé la vie. Apparemment, ça leur fait plaisir d'avoir la même apparence que l'ex propriétaire de leur vie. Ça m'a demandé pas mal de travaux, mais le résultat dépasse mes espérances. Enfin l'art du marionnettiste atteint son apogée. Et tout cela grâce à moi. »
Elle récupéra la poupée Marisa qui traînait par terre.
« C'est un peu grâce à toi aussi, hein, Marisa ? »
La poupée acquiesça de la tête.
« Mais au fait, peut être pourrais tu m'aider à compléter ma collection ? »fit Alice en reportant sur la joueuse ses yeux d'encre.
Karuta ne s'y trompa pas. Dans sa main, ses cartes flamboyèrent.

Quelque part sur Terre, Mangamaniak se réveilla en sursaut. L'angoissante vision du regard enténébré d'Alice le poursuivait même maintenant. Heureusement, ce n'était qu'un cauchemar. Gensokyo ne pouvait être affecté par un simple rêve. Si ?

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par VinkHiker le Mar 07 Aoû 2012, 1:31 pm

Une fin vraiment surprenante, franchement, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi nette. Mais ça n'enlève rien au fait que j'ai vraiment bien aimé cette fic. D'ailleurs, partir d'un simple rêve à cette histoire, c’est quand même une performance. Bien sûr, ayant lu ce rêve, je me doutais de la fin, mais en moins violent quand même.

Et la dernière phrase, la touche finale qu'il fallait.

Encore un fois, merci pour la lecture, c'était un plaisir. En espérant en lire d'autres.

_________________
Spoiler:

Merci beaucoup à Pooshi pour l'avatar. Ephraim, Nagashi pour les signatures et Belial pour les userbars !


VinkHiker
Normal
Normal

Messages : 242
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 24
Localisation : Avec mon ermite ! ( - ◡ -) ❤!

Profil Joueur
 :
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Lisianthus le Sam 25 Aoû 2012, 2:53 pm

J'y étais presque ! Je m'attendais à ce que ce soit la poupée la meurtrière, mais pas qu'Alice soit derrière tout ça.

Cet fanfic avait commencé doucement avec des premiers épisodes sans grand avancé, mais les dernières sont vraiment très intéressantes. Pour un chapitre final, c'est un peu court, disons que c'est le principe du concentré ^^

Ça n'en reste en moins une bonne fin. Vu que je n'avais pas au courant des rêves sordides de MMK, la révélation a été totalement inédite. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler. Et comme le dit Vink, la dernière phrase est la patte du chef, la cerise sur le gâteau.

Une bonne fanfic, un peu court, mais intéressante à lire. Podium top 3 de tes œuvres Okiba !

_________________

Merci Flanby pour la belle sign ~ ^^
Je reste vivante sur ma page Fb ~ : https://www.facebook.com/lisianthusnekoatelier/
---------
Deuxième édition de Gensopoly pas prête de sortir : Merci les problème de stream ~ ; x ;
Enfin un nouveau chorus ? Le 8ème ? Allez, viens chanter ~

Lisianthus
Nekomimi à Lunettes
Nekomimi à Lunettes

Messages : 2812
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 22
Localisation : Pas loin d'ici

Profil Joueur
 : TH12.3 - Soku TH12.3 - Soku
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/LisianthusMusic

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Dim 26 Aoû 2012, 4:04 am

Top 3? Juste pour savoir, c'est quoi selon toi le podium des mes fics?
Et les autres, selon vous?

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Lisianthus le Dim 26 Aoû 2012, 4:45 pm

Mmh, en recheckant tes fanfics, mon top 3, je dirai :

3ème : Double meurtre au SDM.
2ème : Ta dernière fanfic avec Alice qui n'a pas de nom.
1ème : L'ombre d'une marionnette.

Y en a qui date si je m'en souviens un peu, ça veut dire qu'elles m'ont plus ^^"

_________________

Merci Flanby pour la belle sign ~ ^^
Je reste vivante sur ma page Fb ~ : https://www.facebook.com/lisianthusnekoatelier/
---------
Deuxième édition de Gensopoly pas prête de sortir : Merci les problème de stream ~ ; x ;
Enfin un nouveau chorus ? Le 8ème ? Allez, viens chanter ~

Lisianthus
Nekomimi à Lunettes
Nekomimi à Lunettes

Messages : 2812
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 22
Localisation : Pas loin d'ici

Profil Joueur
 : TH12.3 - Soku TH12.3 - Soku
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/LisianthusMusic

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Sam 29 Sep 2012, 8:57 am

Voilà voilà, après quelques semaines (ou mois? Le temps passe trop vite), me voici de retour avec le début d'une nouvelle toute fraîche.
Bon, l'action ne se passe pas à Gensokyo, mais après tout, rien ne stipule que je ne doive poster que des fics.
Et puis, un des habitués de Gensokyo est quand même là...

Spoiler:
Kyoto embrasée

Kyoto, capitale impériale, 1759. La ville dort dans l'obscurité de cette nuit d'été étouffante. La chaleur a écrasé même les plus tenaces, et les rues sont vides ce soir là. Seules de rares silhouettes en yukata parcourent encore les rues. Toutefois, deux porteurs en sueur, essoufflés par leur course, transportent un palanquin ouvragé sur les pavés de la cité des temples. Sans doute une courtisane se rendant chez un amant, se dira le passant noctambule qui pourrait le croiser. C'est sur cela que comptait l'occupant du palanquin, qui tenait à conserver ses déplacements secrets, surtout aux yeux des metsuke du shogun. Ceux ci pourraient trouver assez étrange qu'un chef religieux de son envergure rendent visite aux occupants d'un manoir appartenant à une des familles les plus anciennes du pays. Étrange ET suspect. Et Kyosuke Tsuki n'avait vraiment pas besoin que quelqu'un vienne s'inquiéter des relations qu'il nouait avec la famille Fujiwara. Surtout quelqu'un qui servait d'agent de renseignement au shogun.

Le règne des Tokugawa pesait de plus en plus lourdement sur tout ceux qui pourraient être en mesure d'attenter à leur pouvoir. Depuis plus d'un siècle et demi qu'ils étaient au pouvoir, et ils étaient parvenu à réduire les daimyos autrefois puissants en de simples pantins, obligés de passer la moitié de l'année à la cour du Shogun en tant qu'otage. Les fonctionnaires et gouverneurs de l'administration shogunale étaient partout, pullulant comme des insectes sur un cadavre. Même les divers cultes bouddhistes qui autrefois parsemaient le pays, en particulier dans la région de Yamato. Aujourd'hui, la plupart de celles qui ne s'étaient pas inclinées devant le shogun n'existait plus. Le culte de la princesse de la Lune était l'un des derniers encore tout à fait indépendant. Kyosuke aimait croire que Kaguya-hime elle même protégeait ses fidèles, qui préparait activement son retour sur terre. Et il refusait de laisser le shogun mettre des bâtons dans les roues des défenseurs de la foi.

Les mêmes pensées agitaient l'esprit de Satoshi Fujiwara alors qu'il regardait le palanquin pénétrer dans le manoir. L'homme portant un kimono gris anthracite, un chapelet et le crâne rasé des moine en sortit, prenant soin de dissimuler son visage aux porteurs. Ceux ci, essoufflés par la course, étaient trop occupés à reprendre leur respiration pour y faire attention. Et ils savaient qu'il était dans leur intérêt de n'avoir rien vu et de n'être au courant de rien. Ils savaient que le propriétaire de ce manoir avait toujours suffisamment de pouvoir pour les faire exécuter dans d'atroces souffrances, et ce même si l'âge d'or de son clan était passé depuis des siècles.

Quelques minutes plus tard, les soldats de Satoshi Fujiwara firent entrer le moine dans la pièce où se tenait leur maître. Les deux hommes de pouvoir de se saluèrent. En toute logique, le moine aurait du s'incliner plus bas que Satoshi, mais il refusait de céder la moindre parcelle de terrain, même à un allié. Il se jaugèrent du regard pendant quelques secondes.
« Avez vous fait bon voyage, Kyosuke-san ?
-Kaguya-hime a protégé mes pas.
-J'ai des doutes sur l'aide qu'elle pourrait nous apporter dans nos projets.
-Je vous déconseille de blasphémer, Satoshi-sama. Kaguya-hime n'est pas réputée pour sa patience.
-Moi non plus, moine.
-Je ne l'ignore pas, mais je n'avais pas l'intention de vous faire perdre votre temps. Nous avons tout les deux un problème avec le shogun. Je présume que vous m'avez convié pour me proposer une alliance.
-Vous êtes perspicace. Vous comme moi êtes menacé par l'hégémonie des Tokugawa. Votre église est encore indépendante pour l'instant, mais étant donné que le shogun est de plus en plus paranoïaque, ça m'étonnerait qu'il laisse la situation durer bien longtemps.
-Votre situation n'est pas meilleure si j'en crois mes informateurs. Les Fujiwara ne sont plus une force politique depuis longtemps. Ça fait des siècles qu'il ne reste plus à votre famille que des rêves de gloire et la nostalgie de son pouvoir révolu.
-Vous non plus, n'abusez pas de ma patience. Les clans d'aujourd'hui ne sont que des arrivistes corrompus. Pas un n'égale notre noblesse. Et nos ancêtres étaient les maîtres du Japon.
-Quoi qu'il en soit, nous avons un problèmes à régler. Qu'est ce que vous me proposez ? »

La même nuit, à Nagano, sur la route du Nord. Un auberge se consumait dans un concert de craquement, tandis que les citadins tentaient désespérément d'éteindre l'incendie avant qu'il ne se propage. Une chaîne s'était formée jusqu'à un puits voisin, mais le contenu d'un seau semblait dérisoire face à la taille du brasier. Une jeune fille portant une tenue noire s'approcha d'un des pompiers improvisés.
« Excusez moi, il y avait des gens là dedans ? »
L'homme, essuyant la sueur sur son front, se retourna vers celle qui l'interrogeait. Elle avait l'air plutôt jeune, quelque chose comme une vingtaine d'année. Un visage plutôt agréable à regarder, même si une cicatrice rectiligne, à peine visible dans le lueur mouvante des flammes, barrait son œil gauche.
« S'il y avait des gens ? L'auberge était pleine à craquer ! Le frère d'un noble important était là, avec son escorte. Il y avait aussi les filles que l'aubergiste leur avait conseillé, sans vouloir vous offenser mademoiselle. L'aubergiste et sa famille étaient aussi présent. Ils ont tous été piégés à l'intérieur, sauf une des filles, mais elle est à moitié folle. Elle dit qu'une inconnue est arrivée et à mis le feu à l'auberge en tuant les gardes.
-Je vois, merci.
-Mais qu'est ce...
-Excusez moi, mais la maison, là, à côté de l'auberge, elle n'est pas en train de prendre feu ? »
Laissant les habitants retourner à leur tâche, la jeune fille s'en fut. Celle qu'elle suivait était bien passée par ici, et elle n'était plus très loin. Fuyuka Okiba s'élance sur la route.

Les flammes dansaient dans son esprit. Les feux, les brasiers, les fournaises infernales qui animaient ses pensées ne semblaient pas vouloir s'arrêter. Tous. Ils l'avaient tous trahis ! Ses descendants minables allaient même s'allier avec ces pourritures d'adorateurs de Kaguya-hime ! Comme si un tel déchet méritait le nom de princesse. Le dégénéré qui lui avait avoué cela était une tache sur l'honneur de la famille Fujiwara. Une tâche qu'elle s'était fait un plaisir de nettoyer par le feu. Maintenant, elle savait que ses parents lointains venaient de provoquer la déception de trop.
Il n'y avait qu'une seule manière de rétablir l'honneur de sa famille : se débarrasser des traîtres. Kyoto l'attendait. Et qui sait, elle aurait peut être la chance de laver l'affront millénaire qui entachait toujours son honneur et celui de son clan. La ville au mille temples pourrait bien finir en cendres, mais elle aurait sa vengeance. Elle n'avait tenu jusqu'ici que parce qu'elle brûlait d'avoir sa revanche. Elle n'avait pas l'intention d'y renoncer maintenant.
La traque se poursuivit pendant plusieurs semaines, allant de brasier en incendie, laissant un traînée de cendres et de cadavres calcinés, pour que finalement, Fuyuka se rende à l'évidence. Sa proie se rendait à Kyoto. A mesure qu'elle se rapprochait de la cité impériale, la jeune femme du faire preuve de plus en plus de prudence. Elle et les siens n'étaient pas les bienvenus dans la région. Depuis la fondation de la lignée Okiba en 1617, après la mort de leur ancêtre commun, ils avaient fait tout leur possible rester discret. La confrérie qui avait cru se débarrasser de leur ancêtre existait toujours, et se dévoiler maintenant était trop risqué. Le clan Okiba avait encore besoin de consolider sa position dans le Nord, avant de penser à reprendre la lutte contre leur ennemi de toujours, les exorcistes de Kyoto.

Néanmoins, celle qu'elle poursuivait était trop importante, et surtout causait trop de dégâts pour être ignorée bien longtemps. Elle risquait même d'alerter la confrérie des invincibles, et cela au pire moment. C'est pour cette raison que Fuyuka avait été envoyée sur ses traces, pour la stopper, ou tout au moins effacer les traces de ses agissements. On ne stoppait pas une puissance pareille. Sa mission s’annonçait bien plus difficile que prévue. Apparemment, celle qu'elle suivait était en croisade, ce qui la rendrait encore plus difficile à raisonner. Fuyuka soupira en regardant la chambre miteuse où elle avait élu domicile, dans les faubourgs de Kyoto. Elle aurai préféré pouvoir au moins avoir une chambre dépourvue de mites, mais elle craignait de se faire repérer. Et elle avait de bonnes raisons de penser que celle qu'elle suivait allait aussi se cacher à l'écart de la ville. La question primordiale était maintenant de déterminer ce qu'elle allait faire. Fuyuka savait que la piste de cadavres qui l'avait mené jusque là était composée de membre de la famille Fujiwara. D'autres étaient des religieux d'une secte shinto du centre du Japon, mais Fuyuka n'avait jamais réussi à savoir laquelle, ni pourquoi ils étaient en affaire avec la famille Fujiwara.

Par ailleurs, elle avait aussi plutôt intérêt à comprendre pourquoi Fujiwara no Mokou, surnommée le Phénix, étaient en train de mettre le feu à sa propre famille. Sinon, elle ne risquait pas de pouvoir la convaincre d'arrêter. Mokou était une immortelle, d'une puissance de taille à ébranler le pays, comme Okiba, le kami fondateur de leur clan, l'avait été. Elle ne serait pas sortie de sa retraite sans raison, surtout pour commettre de telles exactions. Restait à savoir quelle était la raison.

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par JonathKane le Dim 30 Sep 2012, 2:21 am

Joli début, merci pour ce bon moment ^^

_________________


-= Sunglassed Loli Driver =-

JonathKane
Astral Stalker
Astral Stalker

Messages : 595
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 23
Localisation : Open Sesame

Profil Joueur
 : TH12.8 - FW TH12.8 - FW
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Okiba le Mer 17 Oct 2012, 8:55 am

Voilà un peu la suite. Pas encore terminée, mais ça ne saurait tarder.

Bonne lecture!

Spoiler:
Satoshi Fujiwara et Kyosuke Tsuki avaient plus ou moins mis au point une stratégie. Mais il restait à déterminer le meilleur moment pour la mettre en œuvre.
« Pourquoi pas pour la fin de l'été ? Le shogun aime venir dans la région à cette période.
-Non, c'est trop aléatoire. Et c'est dans moins d'une semaine, nous ne serons jamais prêts dans les temps.
-Bon, dans ce cas, durant la célébration de la pleine lune d'automne, lorsque le shogun viendra présenter ses hommages à l'empereur. Cela nous laisse plus d'un mois.
-Parfait. Récapitulons. Mes adeptes vont semer des troubles dans la région.
-N'en faites tout de même pas trop, sinon nous n'aurons plus rien sur quoi régner.
-Pendant ce temps, poursuivit l'ecclésiastique sans s'interrompre, vos hommes, présent dans la ville, font prendre ces troubles comme argument pour mettre la ville en loi martiale. Vous en profiterez pour déposer le shogun, et vous faire nommer à sa place par l'empereur.
-Et si ce dernier rechigne, vous organiserez une cérémonie en l'honneur de Kaguya-hime. Cela devrait permettre de convaincre le peuple de la légitimité de notre famille.
-Si la princesse vous accorde son soutien.
-Je serais étonné qu'elle se dérange pour moi, fit Satoshi Fujiwara d'un ton ironique.
-Ne doutez pas d'elle, Fujiwara-san. Dans tout les cas, vous aurez à la fois la puissance militaire et l'approbation populaire. L'empereur devra céder.
-Nous sommes donc d'accord. Une fois sa puissance retrouvée, ma famille protégera votre temple, et ceux qui s'en prendront à vos adeptes seront déclarés hors la loi.
-N'oubliez pas cette promesse, Fujiwara-san. »

Mokou appliqua l’extrémité incandescente de son index sur la poitrine du bonze. Celui-ci hurla lorsque sa peau fondit, révélant des muscles grésillant qui commencèrent à noircir sous le chaleur.
« Je répète ma question. Qu'est ce que les Fujiwara complotent avec ces vermines fanatiques ?
-Je...je v-vous assure, sainte Mokou que...AAAAAAAAAAAAARHH.
-Pas de « sainte » avec moi. Dis moi ce que tu sais.
-J-j-j-je n'en sais-ais pas plus. Maître Satoshi...NON ! Pitié !
-La pitié est incompatible avec ma vision des choses. »
Sur ces derniers mots, Mokou déchaîna un torrent de flammes sur le malheureux, faisant fondre la peau, les muscles, réduisant les organes à un dépôt charbonneux qui resta collés aux os noircis par la chaleur.
« Il est temps de rendre une petite visite à ce chien galeux qui prétend être à la tête de ma famille. »

Satoshi Fujiwara relisait les rapports étalés sur son bureau avec un sentiment de malaise. La moitié de ses cousins de l'ouest du pays ne donnaient plus de nouvelles depuis des semaines. Mais il ignorait pourquoi, et avaient donc envoyé ses agents pour enquêter. Apparemment, ils étaient morts dans une série d'incendies. Le printemps arrivait, certes, mais il n'y avait aucune raison que cette vague de sinistre touche la famille Fujiwara en particulier. C'était donc des incendies criminels. Mais qui aurait bien pu déclencher ça sans que personne n'en soit témoin ? Déclencher un incendie prenait du temps. Et puis, pourquoi utiliser le feu ? Et pourquoi s'en prendre à sa famille ?

Il chercha parmi ses rivaux, mais rien ne put le mettre sur la piste d'un conflit qui aurait pu entraîner ça. On aurait dit que les meurtres avaient été commis au hasard, avec pour seul point commun qu'ils concernait des membres de la famille Fujiwara. Et l'incendie comme modus operandi n'avait aucune logique. Bien sur, on lui avait rapporté des rumeurs, d'obscures légendes, parlant d'une de ses ancêtres, Mokou le Phénix, qui reviendrait aujourd'hui pour effacer sa famille décadente de la surface du pays. Bien sûr, il ne parvenait pas à croire à de telles absurdités. Et pourtant...

Et pourtant c'était la seule logique possible. Bien sûr, Satoshi se disait que ce n'était qu'un dernier recours, mais il était tout de même dans le doute, et avait par conséquent pris toutes les mesures qu'il pouvait pour se prémunir contre une telle attaque. Il avait pris contact avec une confrérie d'exorcistes, qui se faisait appeler confrérie des Invincibles. Il avait haïe cette rencontre. Celle qui l'avait reçu (une femme!) l'avait pris de haut, comme s'il n'était qu'un vulgaire paysan, et non l'héritier d'une famille à la puissance millénaire. Elle le méprisait. Et cela se paierait un jour ou l'autre. Peut être plus tôt qu'elle ne le pensait, quand le clan Fujiwara retrouverait sa puissance perdue. Cela dit, il était assez fin politique pour ne pas la froisser. Et puis, il sentait quand même quelque chose d'indéfinissable émaner d'elle. Elle était dangereuse.
Cela dit, elle lui avait assuré que la confrérie enquêterait sur les incendies. C'était le maximum qu'il pourrait obtenir d'eux. Restait à espérer qu'ils pourrait régler le problème si il s'avérait que des phénomène surnaturels était effectivement à l’œuvre.

Fuyuka observa en silence les allées et venues des passants. Elle essayait de lire les mouvements de la foule. Elle y sentit la tension, une sourde oppression, qui minait le moral des citadins tels un chancre...La nuit lui parlait également, elle lui soufflait que le temps pressait, qu'elle devait se mettre en route. Son plan d'action était au point. Elle ignorait où Mokou pouvait se trouver. Elle était douée pour retrouver les gens et son...héritage lui facilitait la tâche. Elle avait vraiment la sensation que la nuit lui parlait, et elle avait des intuitions fulgurantes une fois que le soleil était couché.

Mokou se trouvait en ville. Dans les bas fonds, comme elles. Ces quartiers pouilleux était la cachette rêvée, presque pas de garde, beaucoup de monde, pas de questions. Un risque de se faire attaquer, en particulier les jeunes filles, mais Fuyuka avait totalement confiance en sa capacité à se débarrasser d'agresseurs éventuels. En revanche, pas question d'attaquer Mokou de front. Et Fuyuka ne savait toujours pas comment la détourner de son but. Peut être en lui trouvant un objectif plus intéressant...Ce qui voudrait dire qu'elle n'avait qu'une solution. Retrouver Kaguya et lui faire comprendre qu'il était temps de régler son différent avec Mokou.

Récapitulons : Fuyuka ignorait où se trouvait Mokou exactement, elle ne pouvait pas prendre contact avec la famille Fujiwara, car Satoshi était sous haute protection et ne laissait personne l'approcher. L'arrivée du shogun était annoncée pour dans quelques jours. Fuyuka se doutait que Satoshi tramait quelque chose. Elle avait identifié la secte dont certains membres avaient été tués dans les incendies provoqués par Mokou. Il s'agissait d'adorateurs de Kaguya. Comme si elle avait besoin d'être adorée ! En tout cas, ils avaient assez d'adeptes pour disposer d'une certaines influence. Une influence politique...et spirituelle. Il était même possible qu'ils puissent l'aider à retrouver Kaguya...oui...en organisant une cérémonie en son honneur. Elle savait que la secte trempait dans la machination de Satoshi (elle ne voyait pas pourquoi les deux factions auraient été en contact autrement), peut être qu'elle pourrait les convaincre...Par contre, au plan des mauvaises nouvelles, elle avait échoué à empêcher Mokou d'atteindre Kyoto. Elle était prête à parier que les Invincibles n'allaient pas tarder à remarquer la présence de l'immortelle, si ce n'était pas déjà le cas. Il fallait à tout prix qu'elle fasse vite.

Temple de Kaguyahime, quelques heures plus tard. Kyosuke psalmodiait, appelant de ses vœux le soutien de Kaguya-hime dans leur entreprise. Les vibrations de sa propre voix l'avaient presque fait rentrer dans un état de transe. Il pouvait pratiquement voir la lumière de la lune à travers ses paupières closes, presque entendre le murmure de sa déesse dans le silence de...
« Bonsoir. »
Kyosuke sursauta. Il bondit sur ses pieds et fit face à une jeune fille au cheveux de jais, debout dans la lueur blafarde de la lune, presque pleine ce soir là. Méfiant, Kyosuke resta sur se gardes, tendit qu'elle le fixait avec un mince sourire. Et disparut. Kyosuke fixa le vide, sachant parfaitement qu'il avait l'air stupide, mais incapable de dissimuler le choc.
« J'espère que cette petite démonstration a suffit à vous convaincre, monsieur le sceptique ? Vous êtes moins dévoué que ma maîtresse ne l'aurait cru... »
La douce voix qui avait prononcé ces paroles l'avait fait d'un ton caustique, presque cassant. Et a quelque centimètres à peine de son oreille. Il fit volte face pour se retrouver nez à nez, littéralement, avec la jeune femme.
« Qui...qui êtes vous ? » demanda-t-il d'une voix mal assurée.
Puis son esprit assimila enfin le sens des paroles qu'il avait entendu.
« Votre maîtresse ? Seriez vous une servante de...
-Kaguya-sama, en effet. Et elle m'a demandé de vous adresser un messager, et de vous aider si nécessaire. »
Sans attendre d'en entendre plus, Kyosuke s'était agenouillé.
« Pardonnez mon impudence, ô divine servante de Kaguya-sama. Comment puis-je servir ma déesse ?
-Kaguya-sama est au courant de vos projets concernant le shogun. Elle vous accorde sa bénédiction, à condition que vous organisiez une cérémonie en son honneur, la nuit de la pleine lune.
-Bien entendu. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour être agréable à Kaguya-sama.
-Elle n'en attendait pas moins de son plus fidèle serviteur. Si vous avez besoin de moi, appelez moi, je ne serais pas loin. »
Sur ces mots, l'apparition s'évapora.
« Attendez ! Comment dois je vous appeler ? »
Seul le silence lui répondit.

« Ne me dites pas que vous êtes forcé de bouleversé nos projets, tout ça pour des hallucinations mystiques !
-Je sais reconnaître une présence spirituelle quand j'en rencontre une, Fujiwara-san. Et nos projets ne seront pas bouleversés. Le shogun devrait arriver demain. La cérémonie aura lieu le soir même, et les troubles débuteront dès le lendemain. Vous aurez tout le temps de mettre votre plan à exécution.
-J'espère sincèrement que ce sera le cas, dans votre intérêt... »
Satoshi bouillonnait de rage derrière son masque d'impassibilité. Ces sectaires superstitieux modifiaient ces plans, et il avait horreur de l'imprévu. D'autant qu'il était tant de passer à l'action. On venait de lui rapporter qu'une des escouades de gardes qu'il faisait entrer dans la ville depuis des semaines avait été retrouvée sous forme de cendres dans les débris à demi fondus de leur armure. Apparemment, les rumeurs qui lui étaient parvenues n'étaient pas que des rumeurs. Quelque chose, ou quelqu'un en avait bel et bien après la famille Fujiwara, et cette personne disposait apparemment de pouvoir hors du commun. Les exorcistes qu'il avait contactés n'avaient pas donné de nouvelles, et il commençait à se demander s'il avait eu raison de leur faire confiance.
« Sans nous, vous seriez probablement déjà mort, Fujiwara-san... »
Satoshi bondit sur place et se retourna d'un bloc. L'étrange jeune femme en keikogi immaculé et hakama écarlate se tenait là, la main négligemment posée sur la poignée de son sabre.
« Que voulez vous dire ?
-Je veux dire que les rumeurs suite auxquelles vous nous avez contacté sont fondées. Votre aïeule Mokou Fujiwara est bien dans la région, et nous sommes certains que la série de carnage qui ont été commis sur des membres de votre famille sont de son fait. La seule raison pour laquelle vous n'avez pas encore été réduit à un tas de cendres, c'est que Mokou est obligé de prendre des précautions pour nous éviter.
-Et pourquoi est ce que vous ne vous en êtes pas débarrassé ?
-Parce qu'elle est effectivement immortelle. On ne peut pas la tuer. Et on n'a pas encore trouver un moyen de s'en débarrasser.
-Comment comptez vous m'aider alors ?
-Rappelez vous que vous n'êtes pas seul en question dans cette affaire. La région toute entière pourrait être en danger avec une immortelle d'une telle puissance. Le seul moyen de vous sauver la peau, c'est de détourner Mokou de son objectif. Vos amis adorateurs de la princesse de la lune pourraient nous être d'une grande utilité en la matière.
-Que planifiez vous ?
-Nous savons qu'ils préparent une grande cérémonie. Arrangeons nous pour que Mokou le sache aussi et pense que vous serez présent. Nous aurons peut être l'occasion de la mettre hors d'état de nuire pour un moment. »

_________________

Okiba's Back in the show!

Okiba
Esprit de l'Essaim

Messages : 664
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 23
Localisation : Back in the show!

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La plume d'Okiba

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:22 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum