[Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Invité le Mer 19 Jan 2011, 5:06 am

Eigakan, en japonais, ça veut tout simplement dire cinéma (et là de nouveaux horizons s'ouvrent à vous quand vous repensez à un certain Kinema Kan, Eiga signifiant film.)
Mais on arrête le cours de langue pour nous intéresser au sujet principal, tout simplement le dernier film que vous avez pu voir. Au cinéma, comme en DVD, streaming ou téléchargé de moyen plus ou moins légal (hum hum), quel chef d'oeuvre, quelle daube avez vous pu watcher confortablement chez vous ou dans les salles obscures ?

Donnez-nous votre avis, avec au préalable un petit résumé de préférence si cela n'a pas encore été fait (je me souviens qu'un topic similaire avait été lancé sur Summer Wars...), ce que vous en avez pensé, les conditions où vous l'avez regardé etc.
Vous pouvez aussi donner votre avis sur un film déjà expliqué et commenté afin de partager vos différentes visions du films, dire en quoi vous êtes d'accord ou pas avec l'avis de quelqu'un par exemple.
EDIT : bien évidemment, rien ne vous oblige à faire un pavé comme ce qui va suivre. Biiiiiien entendu.
RE-EDIT : j'peux avoir des points d'awesomness pour mon méga pavé msieurs dames siouplait ? Même que d'abord je suis sure que ça vous donne envie de voir le film -oopas- ! <3

Pour ma part je commencerait avec le dernier Guibli (Miyazaki, bande d'otaks, ça vous dit forcément quelque chose. Les autres vous sortez) :

Arrietty, le petit monde des chapardeurs (tintiiiiin)
Oui bon...le titre est un peu pourri, mais on va développer ça.

C'est beau les titres en japonais, curieusement ça a toujours de la gueule.

Je quote généreusement le wiki :

Wiki mon ami a écrit:Arrietty, le petit monde des chapardeurs (借りぐらしのアリエッティ, Karigurashi no Arrietty?, littéralement « Arrietty qui vit en se faisant prêter des choses ») (note d'Akiro : c'est que ça en jette les titres en japonais !) est un film d’animation japonais du Studio Ghibli sorti au Japon le 17 juillet 2010[1]. Il est réalisé par Hiromasa Yonebayashi, sur un scénario de Hayao Miyazaki. L’histoire s'inspire librement d’un roman de fantasy pour la jeunesse, Les Chapardeurs (The Borrowers), de Mary Norton.

"Le Petit Monde des Borrowers", ça vous dit quelque chose ? Oui, pour les vieux de la vieille -façon de parler- c'est un film sorti il y a quelques années en VHS et dont la l'atroce jaquette vaut mieux qu'un long discours... :
Spoiler:

Ce...ce...Ce chewing Gum ZOMFG QUE CEST LAID FFFFUUUUU
Je n'ai jamais vu le film, mais la bande annonce me foutait les pétoches étant gamine.
Passons mes traumatismes d'enfance pour en revenir à Arrietty.

Alors alors....Déjà les conditions de visionnage. (ceux qui veulent seulement connaitre mon avis sur le film peuvent directement sauter deux pavés suivants, là c'est beaucoup de blabla critique sur les films de bande annonce)
Avant d'aller nous faire un traditionnel Bucket-au-KFC-puis-McFlurry-au-MacDo (pas de jalousie entre les deux concurrents du gras), nous sommes allés voir ce ghibli avec un ami troll (d'ailleurs membre fantôme de ce forum), j'ai nommé Naru.
Pas de tarif réduit spécial étudiant le matin, la vie est injuste.

On entre dans la salle (et oui je détaille tooooout rien que pour vous faire suer :troll: ), 3 familles, un couple de papi mamie, deux gamines de 10 ans et quelques marmots par ci par là qui se mangent les marches en renversant le pop corn familial.
Soupir entendu avec Naru, décidément le monde de l'animation japonaise ne semble toujours pas intéresser le bon public, malgré le relatif essor de la japanimation en France. Et puis bon, un Guibli quoi ces gens !
Okay, le titre n'est pas fort engageant pour les ados en pleine crise de rebellitude mais tout de même !

Enfin bref, nous nous installons et nous livrons à une bonne partie de trollage pendant les bandes annonces. Atroce. Mais poilant. Mention spéciale pour la bande annonce d' "Animaux et compagnie" -titre très recherché vous en conviendrez- avec la voix d'Elie Semoun (Cid de l'Âge de Glace) en mangouste -on me dit un suricate, okay, un suricate donc peu importe- débraillée et celle d'Yves Lecoq (Jacque Chirac des Guignols de l'info) en...coq. Je laisse à ceux que ça pourrait intéresser un lien vers ce futur chef d'oeuvre à n'en pas douter : [la bande annonce c'est ici mes p'tit loups~~
Seriously...mais où sont nos vieux walt disneeeeeey en 2D que c'était tellement mieux avant ? [nostalgie mode : ON]

Après ce déplorant spectacle, un gentil message nous prévient d'un danger imminent :
"Avant le visionnage du film, veuillez vérifier les recommandations d'âge qui lui sont attribuées" -à trois mots près-
LOL ?
Ah oui, Arrietty c'est un film particulièrement violent pour les ados, ça tombe bien il n'y en a pas dans la salle -ça nous aurait donné une bonne occasion de troller un peu plus tiens-


Arrietty, le Petit monde des Chapardeurs, déconseillé aux moins de 18 ans. Et aux kikoo.

Car ouf, j'en viens ENFIN à ma critique, Arrietty est en effet un poison mortel pour l'ado moyen, ni geek ni otak ni fan de tout ce qui toucherait de près ou de loin à des "japoniaiseries". La dernière catégorie entre sous le sens.
Car disons le clairement : on se fait chier.
Du moins pour l'ado que je viens de décrire sommairement ci-dessus. En effet, il ne se passe rien de transcendant. Arrietty vie sa ptite vie de chapardeuse avec sa famille, rencontre un humain alors qu'on lui a interdit -le choc des cultures et des peuples, depuis Pocahontas jusqu'à Avatar la recette marche toujours- et....ben c'est à peut près tout ? Je vous dirais la fin que ça ne ressemblerait même pas à du spoil.


Ne riez pas, c'est le moment le plus terrifiant de l'histoire. Eeeeeet si.

On distingue à peine le profil d'une méchante bonne femme dans la maison -plus risible qu'effrayante-. Les méchantes dans guibli de toute façon c'est facile, cherchez la vieille grand mère/mégère/femme de ménage pleine de rides à la Yubaba. Le héros a aussi la gueule d'un héros manufacturé Ghibli (on y retrouve tout aussi bien Haku de Chihiro que Hauru du Château Ambulant...en gros on prend les mêmes et on recommence), les pouvoirs magiques et la classe en moins. Car Shô (qui au moins n'a pas perdu sa pagode, LUI huhu) n'est rien d'autre qu'un jeune homme d'une quinzaine d'année avec pour seule distinction son problème de coeur -ce qui ne l'empêchera pas de cavaler plusieurs fois pendant le film, et mourrez jeunesse-.
C'est un des gros points faibles du film d'après moi, point faible récurrent : les personnages ont tous des airs de déjà vu. La méchante ridée, le gamin brun inexpressif, l'héroïne vaillante au coeur tendre, la gentille protectrice...Même graphiquement parlant rien d'innovant.


WTF, comment ça c'est pas Hauru enfant ?!

Autre point faible du film, passé l'intrigue qui ne casse pas trois pattes à un canard : la VF. Non en fait c'est marrant alors je ne devrais pas en dire du mal mais....déjà les "chapardeurs" et tout le lexique du chapardage c'est bien lolant, mais quand Arrietty nous sort des "ah tu es rentré mon petit papa !" à tout bout de champs pour des "okaeri" en japonais (qui se rapproche plus d'un "bienvenu à la maison !"), on est en droit de ricaner et/ou de facepalm, au choix. Les rares moments d'émotion sont cassés par un doubleur de Shô pas convainquant -adepte des doublages je suis chichitteuse mais certaines de ses répliques m'ont sincèrement fait rire tant c'était affligeant-.
Le meilleur doubleur, sans nul doute je dirais....Neeya le chat. ;p


Neeya a même déjà des goodies à son effigie. C'est encore plus moche que Totoro...

En parlant de doublage...Le kikoo moyen et la brave mère de famille ne s'étonneront pas d'entendre le générique de fin chanté en français, si elle n'a pas déjà quitté la salle avec sa marmaille braillante. Pour les curieux et connaisseurs es guibli, ce détail les aura peut être vaguement marqué. -après tout les bon génériques en français, après Jeanne et Serge où on a touché le fond ça peut parfois se révéler correct-

Eh bien voilà donc la plaque tournante de mon petit exposé. Car pour tout vous dire j'ai aimé Arrietty. Si si. Et tout particulièrement la musique. Pas étonnant, car cela faisait deux mois que je la faisais tourner en boucle sur mon PC avant même d'avoir vu le film. Je vous dirais même que c'est principalement pour ça que je suis allée le voir, et je n'ai pas été déçue -ou presque, le générique en japonais même si ce n'était pas l'original ça aurait été plusse mieux-.
Car pour la bande son, Hiromasa le réalisateur en a fait appel à une de nos bretonnes bien françaises (et rousse, oui bon on évite les blagues foireuses là dessus), j'ai nommé Cécile Corbel.
Et Cécile Corbel, en gros c'est ça :


Et pour ceux pour qui la musique celtique ne peut être que dans notre belle langue héritée des irréductibles gaulois, Cécile a d'abord composé cette chanson en français avant de devoir l'adapter spécialement pour le public japonais. Ah tiens, pour une fois que ce n'est pas l'inverse <3
Forcément, dans les salles de chez nous seule cette version sera passée, d'où une certaine déception pour certains.
Dès le début du film on est porté par les notes enchanteresses de cette musique si différente des Guibli classiques (ça nous change de l'habituel et néanmoins ultra talentueux Joe Hisaishi). Et pourtant l'alchimie semble fonctionner. La harpe c'est beau, dans un Guibli, ça déchiquette au lance roquette.

Autre point fort du film : les décors. C'est une fois de plus du Guibli. Mais c'est tout de même super chouette. L'animation simpliste -mais je ne m'y connais pas assez dans le domaine...- pour les personnages et néanmoins efficace fait voyager Arrietty où tout en dehors de sa petite maisonnette sous les fondations est démesurément immense. Le vide entre une armoire et une table, on a pas idée du gouffre que ça représente pour une gamine de 20 centimètres à peine de haut.
En contrepartie la petite maison de sa famille regorge d'astuces et d'objets chapardés (allons bon, ce terme m'insupporte XD) dans toute la maison. De la cheminée en pot de fleurs à la simple aiguille qui devient une épée aiguisée pour notre héroïne, tout est sujet à la récup et à l'adaptation. C'est beau, détaillé et ça fait plaisir à notre rétine sans l'agresser. Même remarque pour les jardins, mais dans l'ensemble Guibli et les étendues de verdure c'est une longue histoire d'amour.


Un décor Guibli : ça n'a pas de prix. Celui de la place de ciné peut être...

EN RESUME : Pour le cinéphile lambda, Arrietty peut agacer par sa linéarité et son manque de profondeur apparente. Le manque d'action et la fin discutable finiront d'achever le spectateur le moins tolérant. Il plaira peut être -surement ?- aux jeunes enfants et leurs grands parents pour la simplicité et le côté touchant d'Arrietty elle-même, mais je ne pense pas que ce film fera un carton chez les non ghibliophiles.
Pour ces derniers, Arrietty est un film à aller voir pour se détendre, point barre. Si vous espérez un rythme haletant à la Mononoke, de la magie partout à la Chihiro ou encore une intrigue poussée comme dans Nausicäa, passez votre chemin. Venir sans préjugés et en passant outre le fait que cet énième ghibli se repose cruellement sur du déjà-vu, voilà le seul moyen de profiter pleinement d'Arrietty.
Car malgré tout ce film a un petit quelque chose de franchement sympathique. Pour moi qui m'étais ennuyée devant Totoro et littéralement endormie devant Ponyo sur la Falaise, j'ai été agréablement surprise par Arrietty qui repose pourtant sur le même concept de passivité relative d'un point de vue narratif.
C'est mieux que le Royaume des chats -j'ai envie de dire que Terremer mais c'est difficile de faire pire x)-, beaucoup moins bien que Princesse Mononoke et presque aussi bien que Kiki la Petite Sorcière.


Conclusion : le look pince à linge dans les cheveux, c'est l'avenir.

CONCLUSION : allez voir le film si vous vous ennuyez, Arrietty est très reposant dans le genre. Achetez aussi le CD si vous aimez la musique celtique, ça en vaut la peine sérieux -d'ailleurs je vais de ce pas à la fnac me le chercher-.

....c'était long pour une critique hein ? XD
Dernier petit clin d'oeil, pour ceux qui l'auront vu, le mystère de la clé et de la chambre close x)) : http://www.youtube.com/watch?v=ec8AA_Xipek
J'avoue, Ils ont vraiment zappé ce moment de l'intrigue, Shô a du attirer la clé, c'est ça son pouvoir magique ! Il attire les trésors ! D'ailleurs je suis sure qu'il a une pagode planquée sous son lit et....*SBAF*

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Mystia Lorelei le Mer 19 Jan 2011, 5:37 am

Pas mal le résumé Surprised. Tu me donnes envie de reposter ce petit article sur le dernier film que j'ai vu...

Saw 3D


Saw parle de quoi ?

Le film commence en suivant une trace de sang au sol, trace qui n'est autre que celle laissée par le pied amputé du Dr. Gordon (Saw, le premier) qui rampe pour quitter la salle de bain ou Adam est resté. Le médecin arrive alors au niveau d'un tuyau brûlant et après une seconde d'hésitation, colle le reste de sa jambe contre le tuyau pour cautériser la plaie. Hurlement.

[Ecran Noir]

En plein centre-ville, plusieurs passant intrigués s'arrêtent devant une vitrine où 2 hommes sont aperçus inconscients. Il ne faut pas longtemps aux deux hommes, Ryan et Brad, pour se réveiller et se rendre compte qu'ils sont attachés à une étrange machine avec une scie circulaire devant chacun d'eux. Alors qu'ils hurlent aux passants de les aider, Billy, la marionnette de Jigsaw, apparaît sur son tricycle et explique la situation à Ryan et Brad. Les deux hommes partagent l'amour d'une seule femme, Dina... Qui est suspendue au-dessus d'eux. Leur "jeu" consiste à éjecter l'intrus du triangle amoureux en balançant la scie circulaire relié à chacun en pleine poitrine. Le chrono de 60 secondes se met en marche, tout comme les scies, les passants prennent peur...

[Ne dévoilons pas l'issue du jeu, c'est pas drôle sinon ^^]

A la fin de Saw VI, Jill piégeait Hoffman dans une variante du Piège à ours inversé, mais elle assiste, impuissante, à la manoeuvre d'Hoffman pour en rééchapper. S'ensuit désormais un jeu du chat et de la souris entre Jill et Hoffman. L'ex-femme de Jigsaw décide de demander la protection de l'inspecteur Gibson...

On découvre aussi Bobby Dagen, auteur d'un livre où il raconte comment il a échapper à un jeu que lui avait préparé Jigsaw. C'est donc un survivant du tueur au puzzle, et il invite les autres survivants à venir le rencontrer pour débattre de l'influence qu'à eut Jigsaw sur leur vie.

L'avis de celle qui découvrait pour la 1° fois les joies d'un film en 3D

A force de voir toutes ces bandes-annonces de films en 3D, je me suis enfin décidé à aller voir un film en 3D au cinéma, et quoi de mieux pour commencer que le dernier opus en date de la série que je regarde avec un sourire en coin pour voir comment les réalisateurs parviennent à se débrouiller pour pondre une suite à chaque fois ?

Saw 3D (Et non Saw 7) est donc la suite directe de Saw VI. En sortant de la salle, je ressentais un sentiment inexplicable, mélange de fou rire, déception et satisfaction (Oulah). Que ce soit clair entre nous... Saw 3D est le dernier épisode de la saga, c'est officiel ! (Oué mais ils ont fait quoi avec Freddy 6 et Jason 4 déjà ? On l'aura la Saw-uite - Suite, Saw 8 -, on l'aura... Ou pas, du moins je l'espère).

Commençons par l'histoire et le jeu des acteurs... Qui suit deux axes principaux : l'histoire de Bobby Dagen, et la "lutte" entre Hoffman et Jill, pauvre femme fragile se réfugiant derrière la protection de la police. Autant le personnage de Sean Patrick Flanery n'est pas le gourou décrit dans le résumé officiel, autant il reste intéressant à suivre, de par son raisonnement et sa manière de voir les choses. Ses amis restent effacés pour la plupart, sauf Cale, le meilleur ami de Bobby que j'ai personnellement trouvé attachant.

Jill donc, après son gros passage à l'acte dans Saw 6, devient ici un personnage quasiment pitoyable et qui vit dans la peur constante d'avoir échouer à tuer Hoffman. Hoffman d'ailleurs qui n'est plus l'inspecteur effacé de Saw 5 mais carrément un psychopathe en puissance dont le charisme et la prestance ferraient pâlir Freddy et Jason réunis... Ou pas. Moi je vous le dit franco, Hoffman est une grosse référence au Terminator et le must du must aurait été qu'il prononce une phrase genre "Es-tu chargé de la protection de Jill Tuck ?" ou "Je suis de retour" et c'aurait été épique. Un résumé complètement faussé donc !

Le casting mentionne aussi Chester Bennington, chanteur de Linkin Park. Son apparition est plutôt courte et n'a pas retenue mon attention. Le personnage qui a par contre retenu toute mon attention, c'est bien sûr Gibson, interprété par Chad Donella. J'ai envie de dire que c'est vraiment le meilleur acteur du film, qui ne sur-joue que très rarement et qui est plutôt dynamique. Il paraît que lors de son annonce dans le casting, il y a eut la réplique "Vous n'oublierez pas Chad dans SAW 3D"... Et bien je peux vous jurer que c'est vrai ^^.

Spoiler:
Chuis juste dégoûté qu'il se fasse tuer... Mais la façon dont il meurt est la plus épique de non-sens de toute la saga. Jigsaw est connu pour être un ingénieur capable d'assembler des mécanismes qui s'enclenchent uniquement quand une victime se réveille, mais Hoffman fait encore plus fort avec une mitraillette qui jaillit du sol et se met à tirer automatiquement dans toute une pièce, tuant Gibson et 2 policiers. Le public de la salle a quand même lâche un gros "WTF ?!" lors de cette scène. Il est loin le temps où les fusils se déclenchaient quand quelqu'un tirait trop sur un fil (Saw)

La musique... Toujours les mêmes thèmes marquants (Le fameux thème de Charlie Clouser) et les autres musiques dont on ne s'occupe pas des masses car on préfère se concentrer sur la manière dont un "jeu" se déroule.). On notera tout de même la chanson de Linkin Park lors de l'apparition de Chester (Non sans blague ?! ).

Et j'ai dis que j'avais rigolé en sortant de la salle mais Saw 3D contient de vraies touches humoristiques bienvenues entre deux passages trash-gores quand même assez réalistes (J'ai détourné le regard plus d'une fois). Niveau hémoglobine et effets spéciaux, ils se lâchent (Sans toutefois tomber dans la surenchère de Saw 3 ou 4 quoique...). La plupart des morts sont assez explicites et certaines plutôt lentes, ce qui tend à rendre le film malsain (La première mort du film par exemple) et s'ils s'étaient calmés là-dessus, la pilule serait sans doute mieux passée.

Et puis la 3D, la 3D nom de Diou ! Ce film s'appelle quand même SAW 3D ! Alors, est-ce qu'on en a plein la vue ? Je vais être honnête, j'ai davantage été impressionné par les effets 3D de la pub Haribo avant le film que par le film lui-même. La 3D est vraiment peu présente... Lors de la première mort, on voit des organes voler, mais ça va tellement vite que c'est mal fait... Je vais pas m'étendre sur le sujet, les principales scènes en 3D sont toutes visibles dans le trailer sauf la dernière qui est sensée avoir une énorme symbolique mais dont l'effet 3D raté attenue l'impact. Conclusion ? Simple : ils ont nommé le film Saw 3D pour éviter la blague de la chaussette (Saw-7)

Pour finir, je dirais que le film est globalement bon à voir si on est fan de la saga (Oui mais à part quelques-uns, y en a-t-il vraiment ?) sinon on pourra dire que c'est un bon film à exhibition d'hémoglobine et que si on veut un film crade, on en tient un bon. Si vous vous attendez cependant à trouver un scénario digne d'un Death Note, passez votre chemin, il y a une intrigue minimale qui répond à quasiment toutes les questions en n'en laissant que vraiment 2 ou 3 en suspension et qui permet de conclure (On l'espère) définitivement la saga.

Bonus - Tous les pièges du film (11)

Spoiler:
Le piège en public - 2 hommes, Ryan et Brad, ont 60 secondes pour s'entretuer à l'aide de scies circulaires afin de prouver leur amour pour Dina. Personnellement, j'ai bien aimé le déroulement et la conclusion de ce piège, que je trouve originale (Parce que c'est bien connu dans un Saw, quand 2 personnes sont dans un même jeu, c'est chacun pour soi sans se prendre la tête à réfléchir.)

La voiture sur les rails - Jill est immobilisée en plein milieu du passage d'une voiture équipée d'un énorme pieu qu'actionne Hoffman et qui va lui foncer dessus. On ne peut pas vraiment parler d'un piège mais plutôt d'une mise à mort.

Le piège du garage (Feat Chester Bennington) - Un homme (Chester) se réveille dans une voiture dont les roues arrières sont surélevées par un crick. Il est collé (Littéralement) sur le siège conducteur tandis que sa petite amie est ligotée sous la voiture par des barbélés et avec la tête sous l'une des roues arrières. Il y a également un homme enchainé au niveau des bras et de la machoire (Comme Troy dans Saw 3) derrière la voiture et un quatrième larron attaché à la porte du garage, en plein sur la trajectoire de la voiture. Le but du jeu de Chester est qu'il se décolle de son siège et qu'il actionne le levier qui coupera le moteur de la voiture. S'il ne le fait pas dans les 30 secondes qui suivent, cela "enclenchera une série d’évènements mortels". Ce piège est décrit comme le plus malsain de la saga... Je confirme c'est bien dégueu dans le genre.

Le piège des tondeuses à gazon retournées - Un homme et une femme se suspendent à mains nues à des barbelés. S'il y en a un qui tombe, il ira faire connaissance avec les tondeuses à gazon retournées (Et en marche sinon c'est pas marrant) plus bas... Autant dire ce piège m'a vraiment déçu car il dure 3 secondes dans le Trailer... Et à peine plus longtemps dans le film. C'est un flash-back, on ne sait pas comment les 2 personnages se sont retrouvés là, il y en a un qui meurt, le sang gicle. Point on remballe ! On ne connait donc pas les circonstances ni les règles sur ce jeu.

S.U.R.V.I.V.E. - Start Your Life Anew / Understand Your Problems - La cage suspendue - Bobby Dagen se réveille dans une cage. Après que les règles fussent été énoncées par Billy, la cage bouge et se retrouve suspendue au-dessus d'une plaque de pics. S'il actionne la manette qui penduoillent à côté de la cage, le fond s'ouvre... Tellement basique mais en même temps on se demande pourquoi on n'a jamais eut un piège aussi simple comme ça avant.

S.U.R.V.I.V.E. - Redefine Your Priorities - L'hameçon piquant - Bobby arrive dans le pièce où se trouve l'une de ses amies, ligotée dans une camisole et au centre d'un appareil dans lequel des tubes en métal acérés sont pointés en direction du cou de la femme. Une radio indique que la clé pour libérer la femme se trouve dans son estomac... Et est reliée à un hameçon. Bobby doit tirer sur le fil pour faire sortir la clé mais à chaque fois que la femme se met à hurler trop fort, les capteurs s'enclenchent et les tubes se rapprocheront de plus en plus. Non seulement ce piège est vraiment complexe dans son mécanisme, autant je trouve que c'est le plus crade de la saga personnelement. Tirer sur un hamçon dans l'estomac de quelqu'un... Bon appétit bien sûr...

S.U.R.V.I.V.E. - Verify Your Self-Worth Throught Commitment - Le poids de la souffrance - L'une des amies de Bobby est dans un appareil rotatif et ne peut pas bouger. Si l'appareil tourne trop, l'amie de Bobby se ferra empaler les yeux et la bouche sur des tuyaux tranchants (Encore ?!). Bobby doit arrêter le mécanisme pendant 30 secondes sur une période de 1 minute en soulevant un poids très lourd avec ses épaules, sauf que pour que le mécanisme s'arrête, le poids doit être élevé au-dessus d'un certain niveau et qu'avant d'atteindre ce niveau, des pieux s'enfoncent dans le flanc de Bobby.

S.U.R.V.I.V.E. - Ignore Your Detractors - L'aveugle funambule - Un ami de Bobby se trouve à l'autre bout d'une salle dont le sol s'est effondré, il a un mécanisme dans le dos et sur la tête qui le rend aveugle et ne peut donc pas voir où il marche. Bobby doit l'aider à se guider sur des planches placées au-dessus du vide tandis que lui-même doit récupérer la clé qui libérera son ami. S'il n'enlève pas son mécanisme dans les 60 secondes, l'ami de Bobby sera pendu. Après les pièges sanglants à coup de tuyaux tranchants, j'ai vraiment apprécier de voir un "jeu" plus réaliste et sans hémoglobine. Sans doute mon piège préféré du film.

S.U.R.V.I.V.E. - Value Your Loved Ones - Le dentiste - Pour rentrer dans la salle du dernier piège, Bobby doit entrer une combinaison de 4 chiffres qui se trouvent... Gravés sur 2 de ses dents. Il doit donc se les arracher (Un plan lui indique quand même quelles dents arracher et dans quel ordre les lire) s'il veut espérer rentrer dans la dernière salle. Ce n'est pas vraiment un piège mais ça reste quand même une épreuve qu'on aurait aimé voir plus tôt dans la saga (L'affiche de Saw 3 était assez parlante sur ce thème ^^)

S.U.R.V.I.V.E. - Embrace Everyday as if it Were Your Last - Les crochets - Pour sauver sa femme, Bobby doit brancher une prise de courant. Problème : elle se trouve en hauteur et le seul moyen de l'atteindre est de se planter 2 crochets dans les pectoraux et de se hisser à la force des bras... Mais Bobby l'a déjà fait une fois comme il le dit si bien dans son livre alors il peut bien recommencer non ? Un principe simple et sadique. On passera sur la conclusion invraisemblable de ce piège ^.^

Le piège à ours inversé - LE piège emblématique du premier film, exactement le même, avec une nouvelle victime... Et une nouvelle conclusion.

La salle de bain - Tout a commencé ici dans la saga... C'est ici que tout se termine.


Alors, Saw vaut-il le coup d'aller le voir ?

+ C'est quand même le dernier film de la saga (On l'espère)
+ Des pièges quand même inventifs sans avoir d'impression de déjà-vu...
+ Oh et puis zut, vous voulez vous divertir avec un film pop-corn trash ? Choisissez Saw 3D
+ Chad Donella !

- Du sang, des effets gores qui ont de quoi faire hérisser les cheveux des critiques.
- Des pièges à la limite du réalisme quand même (Hoffman est sensé être tout seul quand il fabrique les pièges et capture les gens)
- L'arnaque de la 3D absente
- Purée les gars, z'êtes des flics, un bon paquet, et vous vous faites zigouiller un par un comme des lapins par Terminator !
- Un Twist final que tout fan de la saga a envisagé au moins une fois, même sous LSD.

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Yosh le Mer 19 Jan 2011, 10:51 am

Le dernier film que j'ai vu... Ben c'est Arrietty, comme Akiro ! Je suis allé le voir avec mon cousin samedi dernier, et Akiro m'avait demandé si je voulais aller le voir avec elle ce matin, mais comme je l'avais déjà vu il y a moins d'une semaine, une fois m'a suffit ^^'
Au sujet de ce film, ben j'ai beaucoup aimé, les décors sont magnifiques (comme dans tous les Ghibli en même temps ^^), j'ai trouvé les personnages mignons, l'histoire était pas trop mal, mais les animaux étaient un peu... effrayants parfois. Bon, je suis pas doué pour faire des pavés, alors lisez plutôt le post d'Akiro ! XD

_________________

avatar
Yosh
Mascotte officielle de Touhou-France
Mascotte officielle de Touhou-France

Messages : 468
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 26

Profil Joueur
 : TH09 - PoFV TH09 - PoFV
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Nasty_bdfp le Mer 19 Jan 2011, 11:27 am

Le dernier film que j'ai vu est a la télé, Burn after reading (ya quelques jours, en effet je ne regarde pas souvent la télé x) )
Une comédie des frères Coen (Ayant fait notamment O'Brothers et intolérable cruauté) avec enre autres john malkovitch, georges clooney, brad pitt (pour les plus connus) bref assez gros casting.

synopsis (thanks wiki) :
Osborne Cox(John Malkovitch) est un analyste à la CIA en difficulté; sa femme, Katie(Tida Swinton), s'adonne peu à la compassion; Harry Pfarrer(Georges Clooney) est un marshal fédéral assez porté sur le sexe; Linda Litzke( Frances McDormand ) et Chad Feldheimer(Brad Pitt) sont employés du club de remise en forme Hardbodies Fitness, et ils vont découvrir un CD appartenant à Osborne Cox, ce qui ne rassure pas le directeur de la salle de sport, Ted Treffon, qui est amoureux de Linda.
Bon Une comédie assez détonnante et vraiment bien, bien que certains passages soit légèrement lourdingue, je recommande malgré tout: Ce film mets sans doute le comique du qui-proquo à son paroxysme.
Personne ne comprends quoi que ce soit dans les personnages, on adore.

(au passage a été nominé aux golden globes 2008)

_________________
Image morte, je réfléchirais sur ce que je vais faire de cet espace plus tard.
avatar
Nasty_bdfp
Lunatic
Lunatic

Messages : 843
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 26

Profil Joueur
 : TH13.5 - HM TH13.5 - HM
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/bouledeflipper

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Red Helling le Dim 13 Fév 2011, 12:29 pm

Voici le dernier film que j’ai vu :


Oui c’est un peu le sentiment que j’ai eu en sortant de la salle hier. J’ai donc été voir Tron : L’héritage en compagnie de mon fidèle sidekick KaibaGX hier à la séance de 10h pour éviter la foule (et passer le reste de la journée à geeker chez Kaiba).

Pour commencer, parlons un peu du plus gros point faible du film : l’histoire...


Je n’ai jamais vu autant de clichés américains réunis dans un même film, c’est vraiment a-bu-sé. Déjà, la galerie de personnages vus et revus : on a le héros jeune et intelligent, la fille à protéger un peu paumée, le vieux père du héro, le méchant qui veut conquérir le monde, le serviteur du méchant qui devient gentil à la fin, la bonasse blonde qui sert à rien et le mec barge qui aide les héros mais qui est en fait un traitre. Tous ses personnages stéréotypés passent donc 2 heures à parler, courir, s’échanger des phrases préconstruites, pleurer et même manger ! Attention là il y a de l’innovation chez Disney !

Le jeu des acteurs n'est pas terrible non plus. Garret Hedlund (Sam Pyjama Flynn) ne dégage aucun charisme, Olivia Wilde (Quorra, comme les supermarché) est aussi expressive qu'un porte-manteau, Michael Sheen (père Castor) essaye de nous faire son numéro du joker mais échoue misérablement. Seul Jeff Bridges (K3V1N Flynn et Clu) tire son épingle du jeu en papa badass.



Au bout d’une heure de film, ça commence à devenir insupportable. L'histoire ne décolle pas et on sait déjà comment le film va se terminer. D’ailleurs la fin parlons en :
Dans la famille fin bâclée, je veux Tron ! Srsly c’est du n’importe quoi, les gentils se dirigent en avion vers le portail pour s’échapper de la grille, ils sont poursuivi par les méchants, combat aérien, etc…, et là Tron se rend compte qu’être méchant c’est pas bien. Il fonce bêtement sur CLU et se sacrifie au lieu de le piéger avec ses murs de lumière. Un sacrifice inutile plus tard, les gentils arrivent au portail mais CLU est là avant eux évidemment, alors qu’il était derrière 5 minutes plus tard. Puis pendant que CLU tabasse le vieux, le héros et la fille rentre dans le portail et CLU se rend compte qu’il a été berné. S’en suit la séparation déchirante du héros et de son père alors qu’ils s’étaient promis pendant tout le film qu’ils sortiraient de la grille ensemble. Et voilà c’est la fin.

Heureusement l’histoire est largement compensée par l’action, la 3D et surtout… LA MUSIQUE !!


Le meilleur moment du film !

Et oui mes ptits loups, c’est Daft Punk qui est au commande de la bande son du film ! Je ne vous cacherais pas que c’est la seule raison pour laquelle je suis allé voir ce film, et je n’ai pas été déçu. La musique résonne à fond dans le cinéma, ça fait mal aux oreilles mais c’est bon. Pendant les scènes d’actions, j’avais envie de me lever et danser comme un fou tellement c’est awesome. C’est comme si le film était un clip géant fait spécialement pour la musique des Daft (ça expliquerait le scénario à deux francs).

Des extraits de l'OST :



Un autre point fort du film, c’est son univers. Les costumes, décors, vaisseaux, tout est propre et soigné. L’ambiance jeux vidéo qui avait fait le succès du premier film est de retour et est beaucoup plus présente. Dès le début, le héros est lâché dans une arène gigantesque avec au programme combat de disque, course de moto puis escapade en buggy. Ca change de l’espèce de pelote basque du premier film ~~

Au niveau des effets spéciaux et de l’action, j’ai été impressionné like ttly. Le film commence en 1989, on voit Flynn qui raconte à son jeune fils les évènements du premier Tron. Je me demandais comment Flynn pouvait paraitre aussi jeune alors que l’acteur devait au moins avoir la soixantaine. Je me suis ensuite rendu compte qu’il s’agissait d’un personnage ultra réaliste fait en 3D. Bluffant. Les scènes avec les véhicules sont aussi superbes, on sent bien l’impression de vitesse, renforcée par la 3D. Les effets spéciaux ont été fait par la même boîte qui a fait ceux d’Avatar et ça se voit ( °°).

Que retenir de Tron : l’héritage ?


+ Daft Punk.
+ De l’action, de l’action et de l’action.
+ La blonde en combinaison moulante.

- Des personnages stéréotypés jusqu’au bout des ongles
- Un scénario vu et revu.
- Disney.

_________________

Fan N*1 de Yukari et Mima ! Admin de Touhou France de 2010 à 2012.

The Galerie | Mes Touhou-jins qui sentent la rose | Chicken Production | Obey the RRRUUURRUU ! | Weed Circulation
avatar
Red Helling
Toujours un succès
Toujours un succès

Messages : 664
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 25
Localisation : Tourne à droite, continue tout droit puis tourne à gauche et c'est pas là !

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par KaibaGX le Lun 14 Fév 2011, 6:06 am

I'm Agree with your Poowaaaiiii

Un film que l'on ne va voir que pour la musique l'ambiance et les effets spéciaux (les Blond en combinaison moulante ne compte pas *w*)

Saison 2 de Panty and Stocking
Spoiler:
avatar
KaibaGX
Chicken eater
Chicken eater

Messages : 230
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans la cuisine en train de faire du Thé

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Invité le Lun 14 Fév 2011, 8:28 am

Je suis tout à fait d'accord avec Red concernant ce film.
Ayant été voir l'avant première en compagnie de Luum -et d'un otak profondément Haruhiste alias Naru qui m'avait déjà secondé pour aller voir Arrietty-, j'en suis ressorti avec une grande et unique question.

"Mais...Et Tron donc ?"
Mais POURQUOI DIABLE CE FILM S'APPELLE TRON ?! -héritage ou non-
Ainsi que l'a très clairement exposé mon cher ami neo-communiste ci-dessus, Tron, c'est tout Tron sauf Tron dedans. Tron c'est un doubleur cascadeur avec un casque de moto sur la tête du début à la fin du film. Où est passé le petit programme un peu lunatique mais pétri de bonnes intentions à l'allure très spockienne ? Du côté des méchants, et malheureusement, ça ne lui réussit pas. Mais alors pas du tout.



Je me souviens avoir vu et adoré le premier Tron -merci Kingdom Hearts II-, tellement rétro, sa 3D toute moche, ses persos en combinaison fluo déjà hyper trop hype pour l'époque -le film je le rappelle avait fait un flop à l'époque de sa parution parce que pas 1/10 de la population française ne possédait un PC à l'époque, donc toutes les références tombaient à l'eau pour les non-geeks-

Eh bien Tron l'Héritage c'est tout à fait le contraire, l'exact opposé de son prédécesseur.
Tron, c'était une histoire originale, très visionnaire pour l'époque.
Tron l'héritage c'est une histoire pas originale, bourrée de clichés -"oooooh, tu es l'éluuuuuuu(e)"- et de mauvais retournements de situations

Tron c'était un boss charismatique, enfin tellement WTF qu'on en pleurait au moins de rire à défaut d'être impressionné -tuer un logiciel à coup de disque ça n'a pas de prix-
Tron l'héritage c'est un boss...bah moyen bof, rien de spécial, un logiciel trop parfait pris d'une petite crise de mégalomanie qui veut conquérir le monde avec son armée façon Guerre des Clones (c'est le cas de le dire) de Star Wars. Also la blague du "je suis pas ton père" au début c'était vaseux, franchement la référence était tout sauf subtile. Toujours pour en revenir aux méchants, Red m'a confirmé que le type qui se la joue Chapelier Fou à la Jonnhy Depp c'était bien un méchant et pas un gentil-faux-méchant-gentil-en-fait. Quelle déception.



Tron c'était des effets spéciaux classieux pour l'époque, disséminés pile là où il fallait. Première tentative d'intégration de la 3D dans un film, mais ça peu de gens s'en souviennent.
Tron l'héritage c'est TROP d'effets spéciaux. Alors oui ça a de la gueule, oui ça claque quelescoursesdevoituredemotodedisquesdechépasquoi c'est la grande classe et on s'éclate la rétine dessus. Mais j'ai juste eu l'impression de me recoltiner un Avatar mix+ avec un paquet astronomiques d'effets spéciaux pour cacher la pauvreté d'un scénario à pleurer.
Red von Siebold Alucard von Helling a écrit:
Les effets spéciaux ont été fait par la même boîte qui a fait ceux d’Avatar et ça se voit ( °°).

Merde alors, j'ai visé juste sans même l'avoir vu avant.
Limite pendant les dialogues tu es plus en train de mater le design de la fontaine futuriste ambiance zen que les courbes d'Olivia Wilde (alias la jolie midinette au carré impeccable qui on ne s'en doute pas une seule seconde -kofkof- est la dernière représentante d'une espèce fabuleuse éradiquée par le grand méchant).

Par contre, les deux films s'accordent sur quelques points :

Tron ET Tron l'héritage c'est la musique. Déjà excellente et futuriste dans le 1, Tron l'héritage c'est du Daft Punk -connaissez forcément breakitpushitswitchit technologic-. Donc c'est cool, y'a même les vrais artistes qui jouent dans le film. -10 secondes d'apparition tout au plus, masqués, forcément-. Mon seul regret ne vient pas de la bande son en elle-même mais plutôt de notre salle de projection où le son a été poussé à l'extrême. Je vous jure qu'à certains moment on ne s'entendait plus penser tellement ça beuglait des notes electroniques de sa race.

Tron ET Tron l'héritage c'est des histoires de logiciel. Et ça malheureusement et heureusement. Malheureusement, parce qu'aujourdhui même un kikoo comprend les références geeks et que du coup on en perd le privilège de la référence -vous verrez, on pleurera tous quand Touhou aura un film diffusé et adulé dans le monde entier x)-. Heureusement parce que dans la réalité il n'y avait franchement pas foule à l'avant première, et que mine de rien c'est pas plus mal.

Bref bref bref, Tron c'est Tron comme Tron mais sans Tron, avec un peu de Tron mais pas tout à fait comme Tron.
Ceux qui n'ont pas vu le 1 ne seront pas pour autant déboussolé. Ceux qui l'ont vu non plus.
Un bon film pour se mater de l'effet spécial et avoir l'air con avec les lunettes 3D qui coûtent la peau des fesses quand tu as encore oublié celles achetées pour Avatar.
-Remarque, Naru les porte à la Fac maintenant, et je dois avouer que ça le rend franchement sexy pour un Normand baraqué-
La bande son tu peux l'acheter les yeux fermés.
Mais pour l'histoire...autant vous casser à rechercher le premier opus, en plus vous aurez l'air cool comme moi parce que c'est retro et ultra geek comme référence. -quoi que maintenant que le 2 est sortis ils vont surement faire une ré-edition du premier-

Ma dernière déception : dans le 1 le laser qui change d'un monde à l'autre il avait la classe. C'était ZE objet technologique dans un labo douteux. Dans le 2 c'est un truc de miséreux tout poussiéreux dont le logiciel est hackable en deux secondes montre en main. FFUUUUUUUUUUU!!! ;_;

La quote à retenir : "Attention, tu dépasse les limites de ma zenitude bonhomme !"

-AH ET MAIS SINON RIEN A VOIR MAIS ALLEZ DONC WATCHER "LE DISCOURS D'UN ROI" EN SALLES CA ROXE DU PONEY ASTHMATIQUE SURTOUT EN VO-

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Xav56 le Lun 14 Fév 2011, 9:13 am

Tain j'ai explosé de rire à la critique de Red bwhahaha.
En effet, tu n'y va pas de main morte envers mais tu as totalement raison sur ce point, le film ne décolle pas du tout, on s'ennuie des fois par moment bien que l'univers soit magnifique ça décolle pas et j'étais même près à dormir à la fin du film...
Par ailleurs je rejoins Akiro sur ce point aussi

Ainsi que l'a très clairement exposé mon cher ami neo-communiste ci-dessus, Tron, c'est tout Tron sauf Tron dedans. Tron c'est un doubleur cascadeur avec un casque de moto sur la tête du début à la fin du film. Où est passé le petit programme un peu lunatique mais pétri de bonnes intentions à l'allure très spockienne ? Du côté des méchants, et malheureusement, ça ne lui réussit pas. Mais alors pas du tout.

Ouais Tron qui débarque au milieu du film comme ça, on ne sait pas ce qu'il fout là mais comme le film s'appelle Tron, il est là.
En effet, si on l'avait évoqué à 2~3 reprises lors de la création de leur monde, j'ai tiré une tête qui pouvait facilement se traduire par "WTF !?" lorsque que j'ai entendu qu'il avait rejoint le film, aucune cohérence.
Ou alors c'était du au fait que je commençais à plonger en phase sommeil, je sais pas, ou un peu des deux peut-être x)

M'enfin malgré ces défauts-ci le film reste tout de même sympa à regarder bien qu'ils aient énormément misés sur le visuel/sono et que si on enlève tout ça pas au final on a plus grand chose quand même ^^"
avatar
Xav56
Normal
Normal

Messages : 112
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Nasty_bdfp le Mar 12 Juil 2011, 7:20 am

Necropost osef, ya des zombies qui vivent très bien en société et... bref...

Le film que je suis allé voir est switch! (un thriller avec comme acteur eric cantona (qui ne gache pas le film loin de là) et karine Vanasse)etc...

Bref point histoire : Sophie, artiste peintre, sportive, ne vends plus rien. Un peu déprimé, son amie lui conseil switch : un site d'échange de maison en ligne. On fait une recherche en indiquant les préférences, on trouve une personn interressée et on fait les échanges.... avec toutes les garanties supposées nécessaire.
Emballées par l'idée, Sophie décide de s'inscrire et découvre un échange possible avec une personne sur Paris. Une fois à Paris elle vit sa 1ère journée digne des rêves des touristes, ydillique, qui veulent venir sur Paris. Le lendemain, elle se réveille et est arrêtée par la police. Un corps est retrouvé dans la chambre d'a côté, et elle est identifiée en tant que Bénédicte Serteaux.

Bref ce que j'ai trouvé comme êtant un excellent début de scénario, le scénariste n'êtant que Grange (les rivières pourpres), film de frédéric Schoendoerffer (pas sur de bien l'écrire).

Niveau action c'est un très bon film, les évènements s'enchainent, les incohérences ne sont pas présente... toutefois rien n'est culte rien n'est exceptionnel, c'est loin d'être le meilleur film de l'année. De plus le scénario faiblit sur la fin, on se demande de l'intérêt de certains personnages (Couroch notamment, qui n'a pas été exploité à son maximum). Le scénario tient parfaitement sur pied, mais est à la limite du cliché, légèrement prévisible.

Bref je conseil ce film, à ceux qui ont de l'argent à dépenser au cinéma, qui ont rien d'autre à voir, car il est bon, mais classique, ou pour ceux qui ont des places gratuites. les autres attendez qu'ils passent à la télé, ce n'est pas le film de l'année.

_________________
Image morte, je réfléchirais sur ce que je vais faire de cet espace plus tard.
avatar
Nasty_bdfp
Lunatic
Lunatic

Messages : 843
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 26

Profil Joueur
 : TH13.5 - HM TH13.5 - HM
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/bouledeflipper

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Mystia Lorelei le Mar 19 Juil 2011, 11:08 am

Bon, j'ai voulu m'adapter à ma nouvelle TV en regardant un film en HD... Et c'est tombé sur un film que j'avais envie de voir depuis un moment : District 9.

Les aficionados des imageboards ont forcément vu des images de ce style :


Voir l'image en grand

(En même temps, avec un nom pareil...)

Le scénario est très correct : Un vaisseau alien se retrouve suspendu dans les airs... Non pas à Manhatthan ou dans n'importe quelle grande mégalopole, mais dans le ciel de Joahnessburg (Coupe du monde de foot l'an dernier pour les incultes de géographie) et... Rien ne se produit. Les humains décident d'agir et pénètrent dans le vaisseau. Ils découvrent alors des centaines de milliers d'aliens de forme hybride humanoïde-crustacés en état de starvation. Bons princes, les humains aident les aliens à se rétablir et leur accorde le droit de séjourner sur terre... Mais les conditions des aliens virent rapidement au camp de concentration.

20 ans plus tard, le groupe Multi-National United (MNU) décide de parquer les aliens hors de Johanessburg et nomme un brave type plein de bonnes intentions, Wikus Van der Merwe (Il serait hollandais que ça ne m'étonnerais pas XD) pour diriger les opérations. Mais lors d'une perquisition chez un des aliens, Wikus s'asperge involontairement avec un fluide noir, et commence à montrer des signes de maladies quelques instants plus tards...

Signes qui se transforment rapidement en mutation de son bras en bras alien. le MNU découvre que Wikus est le seul humain capable de maîtriser l'arsenal alien à cause de sa mutation et décide de l'autopsier vif, mais Wikus parvient à s'échapper et se réfugie finalement dans le seul endroit où (presque) personne n'ira le chercher : le District 9, ghetto des aliens.

Mon avis sur le film : La présentation nous explique que le début du film est tourné façon documentaire... Avec ma nouvelle TV en HD, ça se perçoit comme un réel documentaire. La fluidité est parfaite. Le film aborde bien sûr des thèmes comme le racisme et l'avidité humaine. Les aliens ont un sale gueule de crustacés (Ils sont d'ailleurs dénominés péjorativement par le terme "Crevettes") mais quand on voit ce que les humains leur font subir, on les prend en pitié. Wikus m'a largement fait penser à Sparadrap de nOOb au début, mais on voit très vite qu'il est complètement dépassé par la situation et ce, sans exagérations marquantes.

C'est peut-être dû à la HD mais bon dieu, les effets spéciaux sont juste géniaux. Que ce soient les aliens eux-même ou les grosses scènes d'action (Avec Wikus qui contrôle le guerrier robot par exemple), on en prend plein la vue et on se croierait presque dedans.
Spoiler:
Le début nous laisse sous-entendre que Wikus meurt à la fin, et jusqu'au bout on pense que c'est ce qui va lui arriver, mais le destin n'a pas été forcément très cruel car Wikus survit, mais est devenu lui-même un alien.

En résumé :

+ L'histoire
+ L'alternance action / réflexion bien dosée, on ne s'ennuie pas
+ Les effets spéciaux

- La musique ? Je ne l'ai pas vraiment retenue s'il y en avait une...
- Non vraiment, j'ai pas trouvé de points négatifs sur ce film.

(Note indicative et personnelle : 8.5/10)

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Maria Konovalev le Sam 29 Oct 2011, 7:00 am

Les Aventures de Tintin et le secret de la licorne
Yohohoh et une bouteille de Whisky Loch Lomont

et j'avais pas d'images parce que la seule que j'avais qui était bien est trop grande orz

*Réalisé par : Steven Spielberg (notamment connu pour : Il faut sauver le Soldat Ryan, Indiana Jones, E.T.... okay je vais pas tout citer )
*Scénario de : Steven Moffat, Joe Cornish, Edgar Wright (et Hergé pardi !)
*Avec : Jamie Bell (Tintin), Andy Serkis (Capitaine Murasa Haddock), Un Truc Synthétisé par Ordinateur (Milou), Gad Elmaleh (Omar Ben Salaad)
*D'après l’œuvre de : Hergé

Résumé :
Alors qu'il se baladait tranquillement dans une brocante, Tintin achète une réplique miniature du bateau du Capitaine Haddoque, "La Licorne". S'en suit des péripéties où il rencontre le Capitaine Haddock, descendant du propriétaire du navire (pas le miniature, le vrai le grand), un grand alcoolique carburé au Whisky qui ne se souvient plus de l'histoire que son grand père à rencontré. Tout les deux, ils vont essayer de retrouver les 3 poèmes cachées dans les 3 maquettes de la Licorne pour retrouver le trésor de Haddoque.

Mon avis sur le film :
Dès le générique, on est plongé dans l'esprit de l'univers du reporter du Petit Vingtième. Le graphisme est juste impressionnant. On croirait vraiment de voir des humains en chair et en os des fois (notamment dans le passage dans le désert, où j'ai oublié totalement que c'est en 3D motion capture). Les personnages sont bien stylisés dans le style d'Hergé (les nez notamment. LES NEZ QUOI) et on retrouve son style de Ligne Claire. Son humour est aussi présent avec ses gags qui font toujours rire, même dans les situations les plus sérieuses. J'ai aussi adoré les clins d’œils très subtils (comme Hergé dans la brocante au début, juste génial, ou bien les "trophées" références aux albums antécédents de Tintin).

Mais bon, comme tout film qui se respecte, il y a des mauvais points. Genre beaucoup de gens se plaignent du réalisme des faces. Perso, je suis un peu d'accord, mais c'est pas un point qui me touche. Perso ce qui m'a paru très bizarre, c'est que ce film est assez sombre (enfin, je parle du moment sur le bateau). ça ressemble pas à du Tintin. ça ressemble plus à du Indiana Jones qu'à du Tintin. C'est franchement dommage.

J'aime, J'aime pas :
+Points positifs :
+La Direction Artistique Magnifique.
+Le réalisme Saisissant.
+TINTIN
+L'histoire

-Points Négatifs :
-La violence qui ressemble pas à du Tintin
-Y'a pas les voix originales du dessin animé ;_;
-Le manque d'autres points négatifs

En conclusion, En occlusion :
Tintin est un très bon film, quoique un peu infidèle à l’œuvre d'Hergé, Spielberg s'en est bien sorti pour ce film. Chapeau Spielberg, on en redemande ! Vivement la suite !

La note : 8,8/10

Mes avis sur ce films n'engagent que moi, vous pensez ce que vous voulez, je m'en fish. Tintin est un chef d’œuvre pour moi <3

_________________
Traductrice de desiredriven plus ou moins Officielle
Doombringer Folle furieuse, amatrice de poulet
Spoiler:



avatar
Maria Konovalev
AkaRed officielle du forum
AkaRed officielle du forum

Messages : 1324
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 20
Localisation : J'aime un Mac Oeuf (Real : Proche de C-F Auvergne)

Profil Joueur
 : TH12 - UFO TH12 - UFO
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

http://www.youtube.com/user/TheSaurus64

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Akiro le Ven 09 Mar 2012, 10:25 pm

Je suis surprise de voir qu ce topic ne soit pas plus populaire que ça.
C'est donc reparti pour une petite review ciné~~
Pour ma part je vous parlerai de "Cheval de Guerre", encore un Steven Spielberg dont j'avais lu pas mal de critiques positives avant d'aller le voir.
L'affiche qui fait quand même un peu cliché :
Spoiler:


Résumé :
De la magnifique campagne anglaise aux contrées d’une Europe plongée en pleine Première Guerre Mondiale, "Cheval de guerre" raconte l’amitié exceptionnelle qui unit un jeune homme, Albert, et le cheval qu’il a dressé, Joey. Séparés aux premières heures du conflit, l’histoire suit l’extraordinaire périple du cheval alors que de son côté Albert va tout faire pour le retrouver. Joey, animal hors du commun, va changer la vie de tous ceux dont il croisera la route : soldats de la cavalerie britannique, combattants allemands, et même un fermier français et sa petite-fille…

Mon avis :


Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que j'emmène mon grand père au cinéma on finit toujours par se taper le film avec l'animal dévoué où l'on ressort les larmes aux yeux (la dernière fois c'était Hachi, le film sur le Shiba Inu japonais)...nevar again ;o;

Cheval de Guerre est poignant, très bien réalisé. Je suis partie le voir sur un à priori ("les chevaux c'est pas mon dada" *badumtisch*) et je dois avouer que j'ai été agréablement surprise au final. Cependant, trop de tragique tuant le tragique, je ne pense pas le revoir de sitôt, une fois suffit grandement.
Dans la même veine que l'excellent "Joyeux Noël" traitant de la même période, un film que je recommande à tous ceux qui ne voient rien de sympa au cinéma en ce moment (le dernier Daniel Radcliffe a l'air nazouille et la bande annonce de Cloclo m'a un peu déçue =/ ).

J'aime, J'aime pas :

+L'ambiance qui colle à merveille
+"La beauté des paysages de l'Angleterre opposée à l'horreur des tranchées "
+La bande sonore crêve-coeur mais fichtrement bien intégrée
+Les acteurs, quelle badassitude
+Des points de vue différents de tous les côtés de la guerre : alliés, ennemis, civils envahi...tous montrent un point de vue humain appréciable qui sort du traditionnel gentils/méchants.
+ Des chevaux acteurs...incroyable pour leur prestation, du même calibre que le chien de the Artist (et d'ailleurs : EXCELLENT FILM L'UN DES MEILLEURS DE CETTE ANNEE ALLEZ LE VOIR FISSA)

=> Points Négatifs :
-Un doublage français un peu niaiseux (excepté la voix de l'acteur principal, Donald Reignoux, un de mes "doubleurs" favoris qui passe partout -et oui j'ai une passion pour les comédiens de doublage, Richard Darbois à la vie à la mort -)
-Trop de moments qui se veulent poignants...c'est comme mettre du guro sur du gore quoi, l'effet fonctionne mais on aimerait un peu de répit.
-Le cheval qui se fait un tank 1v1 même pour le symbolisme, on repassera.

En conclusion :

LE CHEVAL C'EST TROP GENIAL.
A voir, vraiment, mais une fois.

La note :
16/20 (aller, 17 pour les paysages et la retranscription de l'époque)

A voir aussi :

Félins
Affiche :
Spoiler:

C'est cro meugnon et les prises de vue sont époustouflantes. Très belle histoire filmée dans une superbe réserve d'Afrique. Chaque "acteur" du film est intéressant, et ne ratez pas les credits x)
-Coup de coeur pour cette gentille maman guépar ;w;-

Note : 14/20

The Artist :
Affiche :
Spoiler:
Si vous n'avez comme moi pas du tout accroché à Brice de Nice ou OSS 117 c'est le moment de vous réconcilier avec Jean Dujardin. Honnêtement n'y allez pas avec des préjugés ce film déchire de sa maman tant l'idée est excellente. C'est beau, nostalgique, drôle, émouvant, un concentré de win en barre pour la faire courte. Et le chien est génial \o/
Note : 20/20 et il le mérite sincèrement.

_________________
Ex admin chiante et survoltée de TF. Ayafag n°1 since 4 years. Toussa, toussa...
avatar
Akiro
Tengu Hime
Tengu Hime

Messages : 629
Date d'inscription : 06/10/2011
Age : 104
Localisation : Ici et là-bas, partout et ailleurs...

Profil Joueur
 : TH13 - TD TH13 - TD
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

http://swifer-chan.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Mystia Lorelei le Sam 10 Mar 2012, 3:44 am

Ca me fait penser que j'ai un oncle qui déteste aller au cinéma mais parce que mes grand-parents ont insistés, il est allé voir The Artist, et au final, il a adoré.

Le film a quand même remporté 6 Césars ainsi que 5 Oscars, dont celui du meilleur acteur et du meilleur film, ce qui prouve d'un côté que le film veut le coup d'oeil :)

_________________
http://www.pixenli.com/images/1335967788012060600.png
avatar
Mystia Lorelei
Night Sparrow

Messages : 1503
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 30
Localisation : N'importe où mais pas dans une cage !

Profil Joueur
 : Th10 : MoF
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://myschi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Red Helling le Mar 08 Mai 2012, 1:03 am

Sur recommandation d'Akiro et de KaibaGX, je me suis maté Le Prestige :
La belle affiche:

Hm hm, que dire à part que je suis confus... A la fin du film ma tête était lourde et mon esprit était perdu dans une épaisse brume.

Revenons sur l'histoire si vous le voulez bien : Christian Bale (le mec qui joue Batman) et Hugh Jackman (le type qui joue Wolverine) sont deux magiciens amateurs et bossent comme complices pour un autre magicien. Au cours d'un tour où la femme de Wolverine se fait enfermer dans un caisson rempli d'eau, liée aux poignets et aux pieds, Batman se trompe de nœud et la dame se noie dans le caisson sous les yeux médusés du public. C'est à partir de ce moment que Wolverine en voudra à mort à Batman. Pendant que le chevalier noir se la coule douce avec sa famille, Wolverine est forever alone. Il décide de se venger et lui voler ses tours. La guerre sans merci entre les 2 magiciens commence.

Je ne vous spoilerai pas la fin car elle est énorme mais voici a quoi ressemblait ma tête :
Spoiler:

Ce film est tout simplement un énorme mindfuck, les 2 protagonistes passent leur temps à se troller et à bousiller le tour de l'autre de manière astucieuse et bâtarde (aussi). Parfois ça va plus loin, l'un va tendre un piège à l'autre, sauf que l'autre l'avait prévu et le premier va donc tomber dans son piège, sauf que le premier savait que l'autre allait tendre un piège mais le second avait déjà pris tout ça en compte et va donc tendre un piège sachant que le premier avait prévu le piège du second qui avait lui même tendu un piège.

Vous n'avez rien compris ? Moi non plus.
L'exemple le plus notable est quand Wolverine met la main sur le journal de Batman. Il lit le journal contenant les explications des tours quand soudain, Batman s'adresse à Wolverine directement depuis le journal :"Je savais que tu mettrais la main sur ce journal, je t'ai fais croire que l'explication de mon tour se trouvait en Amérique mais en fait non, t'y as été pour rien ! PS : Je te déteste."


L'histoire repose donc sur un enchainement de piège dans un piège dans un autre piège. C'est assez confus tout au long du film, mais la façon dont tout s'explique de façon très claire à la fin est géniale. Ce film est donc un peu un tour de magie en lui même. D'ailleurs la fin, parlons-en. Je ne vous dévoilerai rien, mais elle m'a un peu déçue. Elle sort du cadre du film, le tour final ne repose plus sur de la simple magie mais sur de la science-fiction. Ça casse légèrement l'illusion et l'ambiance de savoir qu'il ne repose sur aucune astuce ou tour de passe-passe.

Concernant le reste du film, rien à redire. Le jeu des acteurs est parfait (c'est Christian Bale et Hugh Jackman après tout), la réalisation impeccable, je n'ai pas fais attention à la musique mais ce n'était vraiment pas le plus important. Un film à voir et à revoir une fois qu'on connait la fin pour mieux comprendre pourquoi les personnages agissent d'une façon ou d'autre autre.

Que retenir du Prestige ?

+ Batman et Wolverine.
+ Des explications sur des tours de magies célèbres.
+ Le scénario superbement écrit
+ Scarlett Johansson

- Une fin abusée, ça part dans la science-fiction.
- Le massacre d'innocentes colombes lors du film.
- Akiro qui m'a spoilé des trucs pendant le film.

Ma note : 8/10 - Un film à voir d'urgence.

Spoiler:

_________________

Fan N*1 de Yukari et Mima ! Admin de Touhou France de 2010 à 2012.

The Galerie | Mes Touhou-jins qui sentent la rose | Chicken Production | Obey the RRRUUURRUU ! | Weed Circulation
avatar
Red Helling
Toujours un succès
Toujours un succès

Messages : 664
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 25
Localisation : Tourne à droite, continue tout droit puis tourne à gauche et c'est pas là !

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Normal
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Rima Yakumo le Sam 09 Juin 2012, 5:01 am

Le dernier film que j'ai vu c'est cette merveille:

Spoiler:
Sweeney Todd

Alors ça parle de quoi ?

Benjamin Barker (Johnny Depp) est un talentueux barbier qui vit une vie tranquille avec sa femme Lucy (Laura Michelle Kelly) et sa petite fille Johanna (Jayne Wisener). Tout aurait pu lui sourire si un juge corrompu, le juge Turpin (Alan Rickman), ne l'avait pas condamner aux travaux forcés afin de profiter de sa magnifique femme. Celle ci, après s'être fait violée, se suicide en buvant une fiole de poison.

Quinze années plus tard, Benjamin Barker, sous le pseudonyme de Sweeney Todd, se fait "repêcher" par Anthonny (Jamie Campbell Bower) un honnête marin, et ils débarquent à Londres. Le marin, se prend d'amitié pour l'ancien barbier et lui demande où es ce qu'il pourrait le trouver en cas de besoin. Sweeney, lui répond qu'il se trouvera à Fleet Street, son ancienne rue de résidence, puis il se dirige vers son ancien logis. Arrivé dans la fameuse rue, il découvre que sa maison est inhabité mais qu'elle est tout de même "entretenue" par Mrs Lovett (Helena Bronham Carter), cuisinière des "pires" tourtes à la viande de Londres, aussi ancienne connaissance de Lucy et éperdument amoureuse du barbier. Elle découvre son identité et lui propose de réhabilité les lieux. Il redécouvre donc sa maison, et les restes de son ancienne vie, notamment ses "amis", ses rasoirs en argent que la cuisinière avait conservé mal grès la fortune qu'elle aurait pu en tirer.

Bref', après ces retrouvailles "réjouissantes" (donc après que Mrs Lovett est encore plus enfoncé le pauvre barbier en lui disant que sa femme était morte), les deux protagonistes commencent une petite balade dans Londres et tombent sur le stand du barbier le plus connus de la ville, le barbier Pirelli (Sacha Baron Cohen -oui, oui, Borat-). Un petit garçon nommé Tobby (Edward Sander) essaye de vendre à des Londoniens corrumpus une bouteille d'elixir qui sert, à faire pousser les cheveux. Sweeney déclare alors que ce n'est qu'une arnaque (dans le film "de la pisse". CASH !) Le barbier PIrelli lui propose donc un concours du meilleur barbier sous la directive du Bailli Bamford (Timothy Spall). Commence alors un duel jugé que notre "héros" emporte au la main. Plus tard, Pirelli, qui avoue être un ancien stagiaire de Benjamin Barker essaye de le faire chanter mais celui ci le tue sauvagement avant de l'enfermer dans une boîte.

Du côté d'Anthony, celui rencontre, comme par hasard, Johanna, qui chante à sa fenêtre. Il tombe sous son charme, mais le juge l'aperçoit, le bat et le menace pour qu'il ne revienne jamais voir sa "chère fille". Le marin se dirige donc vers chez Sweeney pour demander de l'aide. Entre temps, le bailli parle de la renommé de Sweeny et propose au juge d'aller se faire raser là bas, le juge Turpin débarque donc dans le salon, mais au moment où le barbier s'apprêtait à achever sa vengeance, Anthony débarque dans la pièce et commence à parler de Johanna. Le juge part donc, en criant que jamais il ne reviendrait. Commence alors, la longue descente au enfers du barbier, qui devient fou au point de tuer chacun de ses clients pendant que Mrs Lovett "cuisine" les cadavres pour ses tourtes.

Mon avis sur Sweeney Todd

J'ai énormément apprécié ce film, comme tous les Tim Burton que j'ai vu d'ailleurs. La bande son est juste une tuerie, les acteurs chantent vraiment bien, c'est entraînant, très "expressif". Après, le jeu des acteurs est très bien, comme d'habitude je n'avais pas vraiment de peu de ce côté là, je mets un plus pour les décors aussi qui sont magnifiques. Par contre, y'a des personnages qui sont un peu laissé de côté comme par exemple Johanna, qui n'apparaît presque pas.

Par contre, le passage "dialogues-musiques" est un peu bizarres à certains moments, ce qui fait qu'on ne pige pas toujours ce que les personnages content faire. Notamment, le passage au Tobby fait part à Mrs Lovett de ses doutes par rapport à Sweeney Todd, en plus comme je regardais sans sous-titres, dur à piger. Et puis, comment les clients de la cuisinière ont pas compris qu'ils mangeaient des humains ? Enfin je veux dire, tu vois un doigt de pied dans ta tourte tu vas pas dire: "Allez j'en prendrais bien une deuxième !" et Sweeney il a un super fauteuil que quand il appuie sur une pédale, le dossier se penche et les cadavres tombent dans la cave. (Gné ?) Comment il a pu faire ça avec des restes de fauteuil normal et une planche de bois ? Et on va pas me dire que il y avait un conduit qui menait à la cave juste en dessous comme par hasard ? Je suis médusé, je ne savais pas que Johnny Depp était le fils de MacGyver.

Petits trucs

  • Sa fait toujours bizarre de voir les acteurs qui jouent Severus Snape et Peter Pettigrew dans le même film non ?

  • Moi je craque pour certaines pistes ! Alors les voilà:

Le pied total ! Yeah !:
My Friends ~ Johnny Depp et Helena Bronham Carter


Epiphany ~ Johnny Depp


Johanna (2) ~ Johnny Depp et Jamie Campbell Bower
Et on le voit monter son super fauteuil ! 8D
Bons points, mauvais points

+ La musique
+ Johnny Depp et Helena Bronham Carter
+ Sombritude (So nanoka ~ )
+ Un final magnifique

- Eléments étranges.
- Film beaucoup trop court.
- Des personnages qui passent à la trappe. (Johanna, Lucy)

Note: 8/10

Mais ça vaut pas un bon Big Fish !

_________________
Ice Fairy:




Merci à Belial !
avatar
Rima Yakumo
Normal
Normal

Messages : 120
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 22
Localisation : Travailler..Travail..Trav..Tr...

Profil Joueur
 : TH07 - PCB TH07 - PCB
Niveau: Difficile
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par cutesanae le Lun 12 Aoû 2013, 11:37 pm

Perso le dernier film que j'ai vu doit être Platoon, sans regret aucun d'ailleurs parce que je le catapulte au niveau de Full Metal Jacket dans son genre.

Donc bref, guerre du Vietnam, je ne vais pas m'attarder sur le synopsis. Tout l'enjeu est en fait une guerre idéologique entre deux gradés, les sergents Barnes et Elias, au sein de laquelle est pris le personnage principal, Chris Taylor (Charlie Sheen). Le film est dur sans être caricatural, et certains passages sont vraiment éprouvants. Il y a plein de thèmes abordés, sans jugement ni moralisme clair.

Gros point fort, la galerie de personnages franchement charismatiques. Gros point faible, une scène ratée, à mon sens. Une scène importante, d'ailleurs, ça fait tâche !

Bref, amateurs de rivalités viriles, d'argot américain et de fine horreur tout en même temps, n'hésitez pas.

Chris: I figured why should just the poor kids go off to war and the rich kids always get away with it.
King: Shiiit, you gotta be rich in the first place to think like that. Ever'body know, the poor are always being fucked over by the rich. Always have, always will.
avatar
cutesanae
Normal
Normal

Messages : 466
Date d'inscription : 10/06/2013

http://cutesanoa.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par veleciraptor le Ven 22 Nov 2013, 12:48 am

* Entre et s'assied dans le fauteuil, l'air traumatisé *

Bonjour,

Ce topic me rappel un film que j'avais vu y a perpette les bain, pendant ma quête du film de requin original. Je me disais que c'était malgré le titre du film, quelque chose d'original, de bien, voir de transcendant.

ha...ha...ha...ha

Le film s'appel " l'attaque du requin a deux têtes "....



Vous voyez le requin a deux têtes ? Oubliez le, et vous aurez dans l'affiche 80% du film. Oui oui, vous n'aurez quasiment que des Ado qui font craque craque. Le film raconte l'histoire d'un groupe d'adolescents, bien sur réunissant les clichés qu'on connais tous, qui pendant une excursion sur un bateau.....Cependant, j'ai l'impression qu'ils sont plus en vacance, avec le prétexte de l'excursion comme couverture, car j'en vois vraiment pas un seul qu'a attraper une Poiscaille pour l’étudier, voir de lire un livre, non, nous avons :

*1* Water prof Carmen Electra ( Ouais ouais, Carmen Electra, en professeur ) qui se bronze la pilule a coter d'adolescent puant l'hormone.
*2* Clichés type " BogosskialagrossetquimontresatablettedechocolatMilka " qui laisse leurs chemises ouverte.
*3* Clichés " jésuitrosolitèrem'voyer " qui aime pas se faire draguer, mais qui met un maillot maxi mini ( Vous savez m'dame, un simple haut et un pantalon aurait suffit a evité ça )

Bref, continuons, pas envie de m'attardez plus que ça sur les clichés, parlant de l'élément déclencheur, un Requin leurs fonce en plein dans le bateau, l’abîmant et les obligeant a accoster sur une île. Et c'est la que commence le festival, nous avons des :

* La moitié des étudiant qui disparaissent sans prévenir.
* Trois qui décide de faire un plan a trois en pleine mer alors qu'il pouvait se faire griller par le groupe.
* Carmen Electra qui .... Ne fais pas grand chose.
* Le profs qui saigne de la jambe et qui gémit a chaque pas.
* Une qui avoue avoir peur de l'eau pendant une excursion dans la mer.

Bon.... Je m'm’arrête la, bon prochain film a voir, peut être que ça seras un film original, " Pirannah 3D "
avatar
veleciraptor
Easy
Easy

Messages : 30
Date d'inscription : 20/11/2012

Profil Joueur
 :
Niveau:
Score: (non communiqué)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par cutesanae le Jeu 28 Nov 2013, 8:40 am

Micro reviews.

Scanners (1981) - [bien] Assez convenu mais agréable à suivre, effets spéciaux et potentiel de film culte.
Jacob's Ladder (1990) - [bien] Film irrégulier, traitement de la folie et esthétique intéressantes.
Gravity (2013) - [mouais] Votre film catastrophe générique. Dans l'espace.
Pierrot le Fou (1965) - [bien] Road-movie sans complexes, marquant.
The Texas Chainsaw Massacre (1974) - [bien] Très amusant à suivre avec un très bon méchant.
Que demander de plus à un film d'horreur?
avatar
cutesanae
Normal
Normal

Messages : 466
Date d'inscription : 10/06/2013

http://cutesanoa.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par DyDiKing le Jeu 28 Nov 2013, 10:06 am

Dit moi, tu ne suivrait pas un certain Fossoyeur de film par hasard? Ou critique cinoche de Youtube assimilée?  =w=

Pour pas être hors-sujet trop beaucoup, le plus récent film que j'ai vu est...
Intouchable? Ha bha oui, mais en même temps il commence à dater et j'ai pas grand chose à dire à part que ce film est un putain de "Feel good movie": c'est drôle, touchant et juste. Ce film à faillit me faire pleurer à la fin alors que je l'avais déjà vu une fois et que je n'ai pas lâché une larme de puis... Des années.
Donc oui, c'est la rencontre entre un banlieusard type (Omar Sy) et un richard tétraplégique (François Cluzet). Un bon gros choc des cultures, pour le meilleur. Et avec une bande son qui claque d'ailleurs! (Si on oublie les morceaux de musiques classiques. Nan parce que la musique classique... Voilà quoi...)

Et puis sinon, pour ce qui est du cinoche, j'ai vu Gravity. Haaaaa, Gravit... Gravity gravity gravity... Qu'a tu fait? Tu aurais put être bon. Même pas "Très bon" ou "génial", nan, juste "bon". Juste un film dont on sort content et qu'on oubliera rapidement mais qu'on aura apprécié et qu'on ra regardera avec plaisir quelques années plus tard. Mais non. Il fallait que tu sois une daube immonde qui se fout de la gueule de son public! Et vu l’accueil qui t'a été fait je me demande si c'est vraiment bien du foutage de gueule ou juste que les gens ont quelques choses d'assez sale dans les yeux. Je sais pas trop.
En tout cas Gravity c'est une madame, n'importe qui ferait l'affaire MAIS: elle a perdu son enfant. Et ça en fait un perso intéressant! BAWI! :/ironie:
Donc elle est envoyé dans l'espace parce qu'elle est scientifique et là SBLARF! Des débris tueurs partout! Bref, cey la merde!
Un film catastrophe basique quoi.
Avec Clooney qui apparait 15 minutes de film mais qui illumine tout le film de s présence (Oui! J'ai eu du mal mais j'ai réussi à trouver un point positif à ce film! YES!!)
Alors oui, ce film claque visuellement parlant. 'fin techniquement parlant parce que moi, l'espace, je m'en fout un peu. Mais on peut pas lui enlever ça: c'est une prouesse technique assez énorme. Et c'est aussi pour ça que ce film est un énorme foutage de gueule: il y a le paquet cadeau, c'est bien emballé, parfumé même, BREF, vous déchiquetez le paquet avec entrain et là! ET LA! C'est :LEdrame:!! Le paquet est vide!
Non, pire: il y a une belle bouse dedans!
Voilà Gravity: un film beau mais creux, complètement creux, le scénar doit tenir sur un post-it que les scénaristes ont utilisé lorsqu'ils n'avaient plus de PQ.
J'en veux pas mal à ce film et désolé pour ce qui ont déjà subit ce fondage de plomb en règle mais, FRANCHEMENT, même Avatar qu'est basique eu possible et cent fois plus beau ce foutait moins de nous quoi!

Bwef, regardez plutôt Doctor Who, voilà une activité qui vous rendra associable mais marrant. Et intéressant. Et sexy. Je suppose!
 

_________________
Bitches love canons!

« On ne mûrit qu’une fois, mais on peut faire le choix délibéré de rester immature pour toujours. »
avatar
DyDiKing
Nolife King
Nolife King

Messages : 602
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 20
Localisation : Normandie

Profil Joueur
 : TH13 - TD TH13 - TD
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://dydiking.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par cutesanae le Jeu 28 Nov 2013, 10:22 am

Non, pourquoi ?
avatar
cutesanae
Normal
Normal

Messages : 466
Date d'inscription : 10/06/2013

http://cutesanoa.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par DyDiKing le Jeu 28 Nov 2013, 10:30 am

Parce que la liste de tes films fait penser à des films récemment conseillés par le Fossoyeur et en plus ce sont pas tous des films ultra connue, but anyway =w=

_________________
Bitches love canons!

« On ne mûrit qu’une fois, mais on peut faire le choix délibéré de rester immature pour toujours. »
avatar
DyDiKing
Nolife King
Nolife King

Messages : 602
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 20
Localisation : Normandie

Profil Joueur
 : TH13 - TD TH13 - TD
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://dydiking.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par cutesanae le Ven 13 Déc 2013, 10:10 am

Alien (1979) - bien
classique mais efficace
Aliens (1986) - très bien
une maitrise remarquable du suspens
Alien 3 (1992) - mouais
l'idée scénaristique est intéressante mais son traitement est parfois rustre
Alien Resurrection (1997) - bien
un cast aux frontières de la caricature mais qui marche plutôt bien, de nouvelles thématiques plutôt sympas
Miller's Crossing (1990) - très bien
un film de gangsters génial porté par d'excellents acteurs
New York 1997 (1981) - mouais
aurait pu être plus ambitieux
avatar
cutesanae
Normal
Normal

Messages : 466
Date d'inscription : 10/06/2013

http://cutesanoa.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par cutesanae le Jeu 16 Jan 2014, 3:50 am

Stalker (1979) - très bien
une œuvre contemplative et fascinante
Prometheus (2012) - mauvais
un navet même pas drôle
Tekkonkinkreet (2006) - mouais
des allures de film culte jusqu'à une tournure symboliste lourdingue
Ferris Bueller's Day Off (1986) - très bien
un film réjouissant de bout en bout
Paprika (2006) - bien
une animation parfaite au service d'un script intriguant mais un peu décousu
avatar
cutesanae
Normal
Normal

Messages : 466
Date d'inscription : 10/06/2013

http://cutesanoa.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par cutesanae le Jeu 27 Fév 2014, 4:48 am

Ghost in the Shell (1995) - très bien
LE film d'animation et l'un des plus grands films de science-fiction
Pacific Rim (2013) - très bien
des robots géants qui envoient des torgnoles à des dinosaures
Delicatessen (1991) - bien
doux et cruel, bonne photographie
The End of Evangelion (1997) - mouais
une première partie délirante de noirceur, une seconde partie qui se perd un peu trop dans ses délires mythologiques
In The Electric Mist (2009) - bien
une réalisation d'une grande banalité mais un tommy lee jones convaincant dans le rôle du vieux flic
Being John Malkovitch (1999) - bien
un concept stupide mais assumé qui parvient à monter une intrigue solide
avatar
cutesanae
Normal
Normal

Messages : 466
Date d'inscription : 10/06/2013

http://cutesanoa.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par DyDiKing le Mar 04 Mar 2014, 9:26 am

Tiens, entre deux ronds (Pas de fumer nonon), quelques films que j'ai pu voir récemment:
Déjà l'excellent Le vent se lève. C'est maitrisé, c'est personnel, c'est assez magnifique et ça change de ce que Miyazaki nous avait habitué. Plus réel, sans pour autant oublié l'imaginaire, mais vraiment touchant. Après faut pas s'attendre ç un Voyage de Chihiro bis ou quoi, nanana =w=
Enchuite le pas trop dégueulasse La belle et la bête, vous savez l'adaptation avec les Seydoux dedans le générique là. Bon, c'est pas mirobolant, ça restera pas dans les annales mais ça reste un divertissement plutôt correct. (Après y a la notion du temps qu'est tjr aussi... Foireuse m'enfin...)

_________________
Bitches love canons!

« On ne mûrit qu’une fois, mais on peut faire le choix délibéré de rester immature pour toujours. »
avatar
DyDiKing
Nolife King
Nolife King

Messages : 602
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 20
Localisation : Normandie

Profil Joueur
 : TH13 - TD TH13 - TD
Niveau: Facile
Score: (non communiqué)

http://dydiking.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Retrospective Eigakan] Le dernier film que vous avez vu...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum